Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

20 ans déjà : Schmit, Albertyn, Moore, Everts, Demaria, Jobé, les ténors du motocross mondial en 1992

Dans Moto / Sport

20 ans déjà : Schmit, Albertyn, Moore, Everts, Demaria, Jobé,  les ténors du motocross mondial en 1992

Les pilotes Américains sont les plus forts, cette évidence avait pris une claque depuis quelques mois en ce début de 1992, depuis qu'un « petit » french parti aux USA avait mis une raclée à ses camarades, titres SX 250, MX 250 et MX 500, le tout emballé et pesé à la manière Jean-Michel Bayle !


92 est une année bien spéciale en GP, une saison en 2 temps et 3 mouvements.


Les GP traditionnellement en 2 manches de 40 mn et 2 tours, étrennent un nouveau règlement FIM de 3 manches de 25 mn et 2 tours. Une solution qui ne vivra qu'une saison.


Réouvrir un journal de la presse spécialisé de l'époque, Moto Verte par exemple, nous remémore des noms prestigieux.


Stefan Everts commençait tout juste à écrire son exceptionnel palmarès, il venait de remporter le titre 125 et s'attaquait à la 250 qui devenait LA catégorie reine.


Ses adversaires se nommaient Donny Schmit qui sera champion à la fin de l'été, Talon Wohland, Bobby Moore, Mike Healey, Tampras Parker, cinq Américains justement très nombreux à rouler le mondial cette année là. Il y avait aussi Marnicq Bervoets en pleine ascension, Evertsen le Néerlandais, Alex Puzar l'Italien ou le Britannique Rob Herring.


Chez les gros pistons, on retrouve Kurt Nicoll qui roule encore en 500, il y a Billy Liles, Georges Jobé qui remporte un nouveau titre et Jacky Martens, un peu bucheron.


En 125, le motocross français compte sur Yves Demaria sur une 125 Suzuki qu'il placera en 4ème position finale.


C'est Greg Albertyn qui remporte son premier titre. Il y avait Tragter, Pit Beirer, des Italiens comme Chiodi et Bartolini. Frédéric Bolley fera sa dernière saison en 125 pendant qu'un certain Pichon marquait ses premiers points.


On note aussi les noms de John Van Den Berk (Champion du monde 125 en 87 et 250 en 88) et Dave Strijbos (Champion du monde 125 en 86) en fin de carrière mais toujours la gâchette facile, Strijbos finit second le championnat.


20 ans déjà : Schmit, Albertyn, Moore, Everts, Demaria, Jobé,  les ténors du motocross mondial en 1992


photo teyblyy,


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire