Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

24 H du Mans 2008 en direct : Interview de Gérard Jolivet : team manager de TRT 27

Dans Moto / Sport

24 H du Mans 2008 en direct : Interview de Gérard Jolivet : team manager de TRT 27

Avant le début des essais libres prévu dans le programme des 24h du Mans, je suis allé à la rencontre de Gérard Jolivet. J'avais eu l'occasion de le rencontrer ici-même l'année passée alors qu'il exerçait pour la première fois en tant que Team Manager après 25 années passées à piloter. J'ai eu le plaisir de pouvoir lui parler dans son hospitalité (grande tente où vie l'équipe durant la semaine). Il est en train de feuilleter les magasines motos.


Je commence toujours par ça le matin. J'aime bien lire l'actu sportive surtout lorsque j'ai participé à une course. J'ai fait le bol d'or classique le WE dernier. Je ne termine pas la première manche et on fait 2nd à la 2e course. Je commence toujours par la fin du magasine pour le sport. Et je viens de découvrir que nous sommes sur une belle photo pour un essai de moto d'origine. Ca va être bien de présenter cela à notre partenaire Honka.


24 H du Mans 2008 en direct : Interview de Gérard Jolivet : team manager de TRT 27


Alors, te voilà revenu au Mans pour une deuxième participation en tant que team manager. Qu'est-ce qui t'a fait reprendre du service ?


Il est vrai que l'année passée, lorsque nous sommes repartis vers Nantes après la course, je me suis dit « plus jamais ça ». Et puis dans la semaine, on m'a pas mal appelé pour me dire, « c'est super, ça c'est très bien passé, faudrait refaire ça au bol d'or ». Et quand j'ai vu la motivation de toute l'équipe, cela m'a remotivé à continuer. Et puis cela me permet aussi de garder mes partenaires, non seulement pour la moto mais aussi pour aider mon fils qui court en karting et en voiture.


Ton principal partenaire est Honka. Peux-tu nous en dire plus.


En fait, j'ai un collègue à la TAN (je conduis des tramway et des bus à Nantes) qui est aussi représentant pour Honka. Il s'agit d'une société finlandaise qui conçoit et fabrique des maisons en bois. Et un jour, en voiture, Olivier, mon collègue, me surprend dans une conversation et me demande de confirmer que mes couleurs sont le jaune et noir qui sont aussi les couleurs de Honka. A l'époque, j'avais besoin de combinaisons uniformes pour mes pilotes et c'est comme cela que l'aventure a commencé. Après 4 ans de collaboration, Honka me donne un budget pour l'équipe. Ils ont aussi l'intention de se faire connaître ailleurs étant donné que Honka à d'autres partenaires pour la fabrication des maisons. On va peut être nous retrouver en Espagne, là où il y a une grosse filiale Honka et peut-être aussi en Allemagne. Ce sont pour le moment des projets que nous allons essayer de concrétiser.


24 H du Mans 2008 en direct : Interview de Gérard Jolivet : team manager de TRT 27


L'année passée, tu étais engagé avec Motorep à Nantes. Cette année c'est avec TRT 27.


Motorep n'a pas souhaité continuer et je voulais vraiment continuer à participer au Mans pour les raisons évoquées plus haut. Et puis je connais très bien Eric de TRT 27 avec qui nous avons partagé le box l'année dernière. Et puis nous avons trouvé un bon compromis et nous travaillons ensemble cette année.


Peux-tu nous reparler de ton expérience de l'année passée.


Ca n'a vraiment pas été facile. Je ne pensais pas que cela pouvait demander autant de travail. Par exemple, je ne savais pas comment brancher la caravane, il fallait que je gère les horaires, aller au briefing etc. Quand tu es pilote, tu n'as pas tout ça à gérer. Tu es là pour piloter et tu es choyé. C'est vraiment très différent mais aussi passionnant.


24 H du Mans 2008 en direct : Interview de Gérard Jolivet : team manager de TRT 27


Que retiens-tu de l'année passée. Dans quel domaine as-tu progressé ?


J'ai beaucoup amélioré le côté relationnel. Il faut savoir gérer 20 personnes. Quand tu es pilote et que tu descends de la moto, tu as le droit à un coup de gueule. Pas en tant que Team-Manager. Et puis il faut savoir trouver les mots mais mon expérience de pilote m'aide beaucoup. Les pilotes savent qu'ils peuvent compter sur moi. Quand je dois réveiller un gars à 10 H du matin, que notre machine est assez loin au classement et qu'il faut quand même y aller, et bien il faut trouver les bons mots pour le motiver. Mais je sais ce qu'il endure, donc c'est une chose que j'arrive à faire assez bien.


Et puis tu dois aussi pouvoir les aider à régler la moto ?


Bien sur. Mon expérience de pilote m'aide beaucoup aussi. Ils savent que lorsque je leur donne un conseil, ils peuvent compter sur moi. C'est important. Et puis il y a Eric, le second Team Manager qui s'occupe de la technique. C'est un spécialiste des suspensions qui m'aidait déjà quand j'étais pilote.


La séance commençant, je laisse Gérard retourner à ses occupations. Nous continuerons de suivre la 27 tout au long du WE.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire