Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

24 H du Mans en direct - D4 : interview du SERT qui termine 3e

Dans Moto / Sport

24 H du Mans en direct - D4 : interview du SERT qui termine 3e

Après des essais difficiles liés à un développement de la moto tardif, le SERT a toujours été mis en difficulté. Partie de la 6e place et un temps en tête, les 3 pilotes de la Suzuki n°1 ont également perdu la seconde place à quelques heures de la fin de course en raison d'une chute de Veneman au raccordement.


Dominique Méliand (Team Manager)


J'ai vécu des 24 heures comme je ne les espérait pas, parce comme tout le monde ici quand on vient participer à une grande épreuve que sont les 24 heures du Mans on vient pour gagner, ce n'est pas prétentieux, c'est un peu leur métier à tous ces pilotes et un peu le nôtre, et voilà alors on gagne ou alors on prend les places de consolations. Donc nous récupérons la dernière des consolations avec la troisième marche du podium. Le sentiment est évidemment d'être un peu déçu, mais revanchards aussi. Nous avons reçu notre matériel trop en retard, et pour gagner contre des gens qui sont aussi pressés et ayant envie de gagner les compétitions il faut être fin prêts et trouver le compromis optimum entre le réglage de la moto et le choix de pneus. Dans des conditions aussi dantesques que celles que nous avons rencontré ce week-end ce fut la clé et nos adversaires étaient eux fin prêts. Pour les prochaines épreuves on sera plus affûtés, donc bon courage à nos futurs adversaires.


Vincent Philippe ( Pilote 1)


Durant les essais on avait déjà des difficultés à aller vite, dire qu'on manquait de roulage avec les pneus et la moto est une évidence, donc on était très satisfait du début de course et je crois vraiment qu'en conditions de piste sèche on pouvait mener la vie dure à tout le monde. Ce fut le déluge dans la nuit, au début on a un peu cafouillé sur deux ou trois changements de pneumatiques, et puis on essayé avec ce qu'on avait, la preuve : trois chutes. Sur le papier la performance n'était pas là par rapport aux Michelins, on a donné tout ce qu'on pouvait livrer dans la bataille et au final la troisième place n'est pas si mal compte tenu des trois chutes.


Barry Veneman (Pilote 2)


Les trois premières heures étaient plutôt bonnes sur le sec, nous étions compétitifs, mais quand la pluie est arrivée ça a changé, j'ai vraiment essayé de suivre le rythme mais j'ai chuté deux fois, et ça ce n'est pas bon. Quand on a des adversaires aussi bons il faut essayer de rattraper, on a tous les trois donné le meilleur mais quand on est à la limite pour remonter ainsi on peut partir à la faute et c'est ce qui m'est arrivé encore une fois.


Guillaume Dietrich (Pilote 3)


L'an dernier j'étais au milieu du podium donc c'est évidemment un peu décevant mais au moins on est sur le podium. La course était très dure de part les conditions météorologiques, donc voilà, avec des petites chutes nous concernant qui ont permis aux autres de s'échapper.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire