Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine

Dans Moto / Sport

24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine

Michaël Pichon participait à sa première course d'endurance. Pour caradisiac, il revient sur sa semaine.


Que retiens-tu de ton 1er mans ?


C'est vraiment une bonne expérience qui a été un peu écourtée. C'est dommage parce que nous avons eu beaucoup de malchance. Pendant toute la semaine, nous n'avons pas eu un souci. On a mis de l'essence, des pneus et on enchaînait les tours. Et après 15 minutes de course, on a commencé à avoir des problèmes. Si nous avions eu nos soucis pendant la semaine, on aurait pu les régler sans problème. C'est une course où il faut de la réussite et on en a manqué.


24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine


Il y a tout de même des choses positives ?


Ah oui bien sur. On a fait de bons essais avec une très bonne équipe. Et puis l'état d'esprit est vraiment excellent. C'est vraiment la réussite qui nous a manqué parce que Yann était vraiment bien partie. Il roulait en 41''. On s'aperçoit qu'il faut travailler sur plein de points. Nous n'avons eu qu'un mois pour tout préparer, c'est vraiment trop court.


Malgré les conditions difficiles de roulage, comme cela s'est il passé ?


Cela ne m'a pas trop dérangé. J'ai pris mon 2e relai de nuit et avec un peu de pluie. Je m'en suis bien sortie. J'ai vu des pilotes tomber devant moi. Ce n'est pas évident les 2 ou 3 premiers tours. Mais une fois que l'on est dedans, ça va mieux. Et puis au moment de nos problèmes, j'ai remplacé Yann mais je faisais 2 tours, je rentrais et ainsi de suite pour trouver la panne. Et puis à la fin, on a pris trop de retard.


24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine


Si tu devais garder une image, quelle serait elle ?


J'en ai plein en fait car pour moi, tout était nouveau. Travailler avec autant de personne, rouler de nuit, sur le mouillé. A un moment, j'ai même demandé si je pouvais ne pas rouler la nuit (rire). Après, je dois dire que j'étais content de ne pas faire le départ car c'était vraiment impressionnant déjà depuis le bord de la piste. Une autre image sympa c'est quand Lagrive m'a fait signe pour le suivre et qu'il me montre les trajectoires mais au bout de quelques tours, il était très loin. Ensuite, j'ai trouvé un peu difficile de doubler. Autant en cross, je n'ai aucun mal, autant là, je n'ai pas du tout mes repères. J'ai sans trop le faire exprès, doubler quelques pilotes un peu chaudement mais je me suis aussi fait beaucoup doubler. Et beaucoup par l'extérieur, c'est que je manque de vitesse.


Cela fait quel effet ?


Quand les top pilotes te doublent, ils ne font pas semblant. Ca passe très près des fois parce qu'il ne veulent pas perdre de temps. C'est normal mais c'est chaud.


Est-ce que tu vas refaire de la vitesse ? Quel est la suite de ton programme.


(Avec le sourire) Dans le prochain mois, je fais 2 fois du cross et ensuite, j'enchaine avec le trèfle Lozerien. C'est super de changer de discipline. Maintenant, j'ai toujours des réflexes. Quand je me suis sortie, on m'avait prévenu qu'il ne fallait pas que les commissaires m'aident ou que je m'éloigne trop de la moto. Alors quand j'ai voulu sortir du bac à gravier, je me suis dit qu'il fallait que je mette du gaz parce que même sans crampon, il fallait que ça sorte.


Pour la vitesse, je vais voir en fonction des dates si je peux faire 1 ou 2 courses de promosport. Yann m'a dit que Nogaro serait un bon circuit pour moi. Je pense aussi aller au Bol d'Or.


24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine


Pour l'endurance ?


C'est forcément tentant mais il faut voir le budget. Et puis ça se prépare. Il faut que l'on s'y prenne plus vite pour ne pas être pris au dépourvu.


Est-ce que tu reviendras au Mans ?


Je pense que si je refais de l'endurance, je ferai plus facilement les 24 H du Mans. Je connais le circuit et je peux y venir plus souvent pour m'entrainer. Je suis juste à côté. Et puis j'aimerai bien le finir une fois oui. C'est vraiment une belle récompense surtout pour toute l'équipe de bénévole.


Merci Michaël et bonne continuation de saison.


24 H du Mans en direct : Michaël Pichon revient sur sa semaine


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire