Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

30 ans déja : une 125 cross de série à refroidissement liquide, la 125 Ancillotti

Dans Moto / Sport

30 ans déja : une 125 cross de série à refroidissement liquide, la 125 Ancillotti

La marque de moto Italienne, Ancillotti n'existe plus depuis longtemps, mais certains des plus « anciens » en ont peut-être possédé une.


Il y a 30 ans, nous étions en pleine révolution sur les motos de cross.


C'est peut-être Suzuki qui avait dégoupillé le premier 5 ans plus tôt, avec en 1975 le premier championnat du monde 125 de motocross et la RM 75 usine de Gaston Rahier.


Au printemps 80 sont livrées les premières 125 de série à moteur à refroidissement liquide.


Plusieures marques en ont pour leurs pilotes usine, Suzuki pour Harry Everts, mais à cette époque, on se cherche encore, la presse spécialisée note même, que le moteur à « eau », doit faire ses preuves.


Quelques mois plus tôt, au salon de Milan, d'autres moteurs à refroidissement liquide étaient apparus, Rotax, Hiro, Cagiva, Minarelli.


Cette 125 Ancillotti était une évolution énorme par rapport au modèle de l'année précédente. Le moteur bien sur, l'eau permettait une régulation de la température, par rapport à un moteur à air qui de par la surchauffe en fin de manche perdait de la puissance. La puissance était donc supérieure.


L'eau permettait de réduire le bruit, malgré qu'à cette époque, on ne s'en souciait pas. L'eau diminuait aussi les vibrations. La boite de vitesse était à six rapports.


Il fallait résoudre les inconvénients, le poids en hauteur, la fiabilité, protéger les durites en cas de chute, ainsi que les radiateurs.


Les suspensions avaient aussi été revues à la hausse avec une fourche de 35 mm de diamètre.


Ce chiffre fait sourire aujourd'hui et pourtant, il était énorme par rapport à l'équipement 2-3 ans plus tôt. Les débattements, eux aussi, avaient augmentés.


On a vraiment là, une « vraie » moto de cross, même si la fiabilité a pris quelques années.


Les autres constructeurs ne se sont pas encore lancés au refroidissement liquide cette année là, comme Yamaha, Kawasaki, KTM et les autres pour la série. Mais dès les années suivantes, les constructeurs y passent dont Gilera en 83, vous avez pu en voir un exemple sur caradisiacmoto, il y a peu de temps.


30 ans déja : une 125 cross de série à refroidissement liquide, la 125 Ancillotti


photo guidevert


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

A savoir que la marque existe toujours, principalement en vélo et qu'elle vient de sortir une nouvelle moto.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire