Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

5ème Sunday Ride Classic: 10 000 spectateurs pour une édition chargée d'émotion.

Dans Moto / Loisirs

5ème Sunday Ride Classic: 10 000 spectateurs pour une édition chargée d'émotion.

Cela fait un moment que Jean-Pierre Bonato se décarcasse pour organiser ses Sunday Ride Classic. Ce qui, au départ, était un simple rendez-vous sur le parking du circuit du Castellet dans le Var, a abouti à l'ouverture des grilles du célèbre tracé en 2009.


Depuis, la manifestation a grandi pour enfin devenir un événement 100% motos anciennes. "Motos classiques" est peut-être la définition la plus juste car ce sont les machines des années soixante jusqu' à la fin des années quatre-vingts qui sont ici visées.


Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette cinquième édition a été placée sous le signe de l'émotion. Mais n'allons pas trop vite. Au départ, une affiche prometteuse, avec à sa tête Freddie Spencer (en pleine tournée européenne), nous annonçait de nombreux pilotes de renom; jugez plutôt: Giacomo Agostini, Jean-François Baldé, Christian Sarron, Guy Bertin, Hubert Rigal, Patrick Fernandez, Jean-Paul Boinet, Hervé Moineau, Philippe Monneret, Alain Genoud, Jacques Luc, Gérard Coudray, Jean Louis Guignabodet , Bernard Fau, ou encore Philippe Coulon. Soeli Saarinen, l'épouse du célèbre pilote finlandais disparu tragiquement avec Renzo Pasolini en 1973 sur le circuit de Monza, était également présente. Au gré des allées, certains auront également eu la chance de croiser Olivier Jacque.


D'autres acteurs du monde de la moto étaient également de la partie comme Jacky Germain, Carlo et Giovanni, les fils d'Arturo Magni, ou Gérald Armand, le collectionneur d'authentiques machines de Grands Prix.


5ème Sunday Ride Classic: 10 000 spectateurs pour une édition chargée d'émotion.


Du coté des animations, la parade Honda, avec à sa tête une bonne trentaine de CBX (grâce à la participation du club français dédié à la fameuse six cylindres) valait le détour. L'émotion était forte lorsqu'un modèle préparé par Gérard Brancquart (disparu quelques jours avant la manifestation) aux mains de son fils Lionel est venu prendre place sur la ligne de départ de la parade. Puisque l'on parle de CBX, cette machine fête cette année ses trente-cinq ans. Nous y reviendrons très prochainement.


Restons dans les anniversaires avec les quarante ans de la première course moto disputée sur ce circuit Paul Ricard. Le championnat de France de Vitesse Motos Anciennes ouvrait son championnat lors de ce week-end. Un plateau de près de cent cinquante machines avait de quoi ravir l'organisateur, mais également la coordonnatrice de cette épreuve, Evelyne Desbordes. Les "Pro-Classic", orchestrée par Philippe Fréon venaient compléter le programme des courses de motos anciennes et classiques.


5ème Sunday Ride Classic: 10 000 spectateurs pour une édition chargée d'émotion.


Grand moment également avec en première ligne de la série réservée aux machines de grands prix Freddie Spencer, Giacomo Agostini, Christian Sarron et Carlos Lavado.


Bref! Un week-end inoubliable pour les 10 000 chanceux qui, après un samedi "légèrement" arrosé (pourtant, Alex nous dit qu'il fait toujours beau dans le sud...), ont pu profiter pleinement du dimanche sous un ciel beaucoup plus clément.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire