Il fut une époque où le groupe allemand Daimler, qui détient notamment la marque Mercedes, s’était allié au japonais Mitsubishi. Une fois les deux groupes à nouveaux séparés, Daimler avait tout de même décidé de conserver la marque japonaise d’utilitaires Fuso. Depuis, Daimler s’est à la fois rapproché de Renault et de Nissan. Normal, les constructeurs français et japonais sont eux-mêmes de très étroits partenaires.

C’est assez logiquement que l’on pris connaissance cette semaine d’un accord entre Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (MFTBC) et Nissan Motor Co. Cet accord fin suite à l’établissement au mois de juin dernier d’un protocole entre les deux parties. Cet accord, qui porte sur le long terme, porte sur la fourniture réciproque, au Japon, d’utilitaires légers.

A partir du mois de janvier prochain, Fuso offrira la camionnette Fuso Canter Guts sur le marché japonais, qui n’est autre que le modèle Nissan Atlas F24. En retour, Nissan va commercialiser au Japon le Canter Fuso sous le nom NT450 Atlas. Les prévisions portent sur des volumes croisés totaux de 1 300 unités par an.

Le présent accord permettra aux deux partenaires d'élargir leur gamme de camion, de réaliser des économies d'échelle et de réaliser des économies dans les coûts de développement.