Une double personnalité

Construit sur une plate-forme de Giulia 1600, le Spider ne se contente pas de son élégance presque trop féminine. Il accepte avec souplesse toutes les contraintes de la circulation en ville mais sait aussi se montrer sportif. Stable en ligne droite, sain dans les grandes courbes, son tempérament nerveux incite à dévorer les kilomètres à vive allure. Léger, maniable, le Spider ne révèle pas de gros défauts même si les routes sinueuses ou les revêtements inégaux ne sont pas ses terrains de jeu favoris. Autant de qualités qui vont inciter Alfa Romeo à lui donner des mécaniques plus ambitieuses.

Equipé d'abord du 1750 cm3 puis du 2000 cm3, le Spider, rebaptisé "veloce" reçoit un premier restyling qui dénature le dessin initial. Sous prétexte de modernisme et de pseudo virilité, on n'hésite pas à tailler l'arrière à la verticale, mais le pire est encore à venir. En 1983, défiguré par des becquets ridicules et alourdi par des pare-chocs hideux, il manque de sombrer dans un naufrage sans gloire. Contre toute attente, le petit cabriolet va renaître de ses cendres et retrouver sa pureté originale dans une ultime version actuellement toujours produite.

Carte d'identité

Moteur : 4 cyl en ligne

Cylindrée : 1570 cm3

Puissance : 109 ch

Vitesse maxi : 180 km/h

Diffusion : 1966 à 1968

Production : 6325 ex.

Forum :

Lire aussi :