Audi-A-40144.jpg

Dates clés

Commercialisation : Septembre 1996 à juillet 2003 - Retouches de carrosserie : juillet 1999 - Versions 5 portes : juillet 1999

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

Ce petit objet automobile, souvent très convoité, suscite encore bien des désirs, et se revend allègrement… très cher. Même si cette première génération d'A3 n'est pus fabriquée, elle continue à jouir d'une réputation infaillible, et pas toujours justifiée. Soyez donc attentif aux points de faiblesse typiques de ce modèle, et gardez à l'esprit que cette voiture, certes bien conçue à son époque, relève aujourd'hui d'une époque déjà un peu reculée.

Caradisiac a aimé

  • La présentation soignée
  • L'équipement
  • La sellerie
  • L'autonomie des diesels
  • Le freinage

Caradisiac n'a pas aimé

  • La surcote manifeste en occasion
  • Le confort
  • L'amortissement laxiste
  • L'habitabilité, surtout arrière

Nos versions préférées

  • 1.8 T 150 CH AMBIENTE 5P
  • (2) TDI 100 PACK ATTRACTION 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • Sa présentation : tout à fait soignée, tant à l'extérieur pour dans l’habitacle. La finition dégage une réelle impression haut de gamme.
  • Son équipement : complet ; seule la climatisation reste en option sur la version de base (Attraction). La plupart des modèles proposés à la vente sont largement enrichies d’options.
  • Sa sellerie : ferme mais bien dessinée. Très bons sièges avant, confortable pour les longues distances. Le cuir (option ou série suivant les modèles) est d’excellente facture.
  • Son poste de conduite : implantation rationnelle des commandes.
  • Ses versions diesels : moteur TDI très sobres et plutôt performants. Consommation de carburant et nervosité encore renforcées avec la seconde génération de TDI, dotés de la technique d'injecteurs-pompes (versions TDI 100 et 130).
  • Son autonomie : appréciable. A noter que les versions Quattro disposent d’un réservoir plus grand (62 litres au lieu de 55).
  • La présence de versions Quattro (4 roues motrices) : pas si fréquent que ça à ce niveau de gamme. Cette transmission intégrale majore l’efficacité sur route et accroît la marge de sécurité.
  • Son freinage : bonnes distances d’arrêt, avec un ABS de série sur toute la gamme (ce qui n’est pas si courant pour un modèle de cette génération).

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • Ses prix en occasion : toujours élevés. Malgré des kilométrages souvent importants.
  • Son confort : la suspension est moins douce que sur ses concurrentes françaises. Surtout sur les modèles dotés d’une surmonte pneumatique (jantes jusqu’à 18 pouces), qui provoquent des réactions plus sèches sur route bosselée.
  • Son amortissement : un peu trop laxiste, sauf avec l’option châssis sport.
  • Son habitabilité : limitée, surtout à l’arrière. Largeur aux coudes également restreinte.
  • La version 5 portes : absente jusqu’à juillet 1999 (millésime 2000).
  • Sa motricité : limitée sur les versions les plus puissantes lorsqu'elles ne sont qu'en version traction avant (deux roues motrices). Surtout vrai pour les 1.8 T 180 ch et les TDI 130 : la puissance a du mal à passer au sol à l'accélération.

3. Budget

Achat / Cote :

Cote bien trop élevée étant donné son âge, même pour un modèle de cette qualité. Les bonnes affaires sont quai impossible à dénicher – ou cachent quelque chose. La présence d'options souvent nombreuses complique le chiffrage de la juste valeur et ne doit pas inciter non plus les vendeurs à demander des surcoûts excessifs par rapport à la cote.

Consommation :

Très bon bilan sur ce point, notamment pour les différentes versions diesel.

Assurance :

Assez chère pour un modèle de cette catégorie. Comptez au moins 50% de plus que pour un modèle français concurrent.

Prix des pièces :

Elevés dans l'ensemble, avec même des coûts hors norme pour la carrosserie. Les versions dotées de grande roues imposent des budgets de pneus élevés.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 30 000 km suivant les versions (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à changer tous les 90 000 à 150 000 km suivant les versions (60 000 km sur quelques TDI).

4. Fiabilité

Description :

La réputation de ce modèle est sur ce point excellente. Mais parfois excessive : des ennuis techniques, tout à fait identifiés et répétitifs ont émaillé la carrière de cette voiture, surtout à partir des modèles 98. Malgré l'image de solidité attachée à la marque, il ne faut donc surtout pas acheter les yeux fermés. D'autant que certaines faiblesses sont importantes et peuvent vous laisser sur le bas-côté de la route. Ceci étant, une fois corrigés les soucis connus, la base technique de ce modèle est plutôt saine et sa qualité de construction lui autorise, dans l'ensemble, un vieillissement très favorable.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteurs à essence (tous). Sur les modèles essence, risque éventuel de casse de la courroie de distribution ; prise en charge après la période de garantie en fonction d’un barème pré-établi, dans la limite de 4 ans et 180 000 km.
  • Moteurs essence 1.6, 1.8 et 1.8 T. Sur les modèles fabriqués entre janvier 2001 et janvier 2003, défaillance assez fréquente des bobines d'allumage. Remplacement pris en charge partiellement ou totalement par Volkswagen, selon l'âge et le kilométrage de la voiture.
  • Moteur 1.6 essence. Sur quelques voitures, quelques cas de rupture accidentelle de la courroie de distribution ont été relevés. Causés par la faiblesse du taquet d'entraînement. Peut occasionner des dommages sur les soupapes, la culasse, voire nécessiter un échange complet du moteur. Prise en charge partielle de la réparation par Volkswagen, en fonction de l'âge et du kilométrage de la voiture.
  • Moteur 1.8 T 150 ch. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2001, défaillance possible du turbo à partir de 100 000 km.
  • Moteurs TDI 110/130. Sur ces modèles (et surtout les TDI 110 fabriqués jusqu'en juin 1999) et les TDI 130, encrassement du turbo (qui est à géométrie variable). Nuit au bon pivotement des ailettes. Le turbo peut se nettoyer si le phénomène est pris à temps. Sinon, l'encrassement occasionne des dommages irréparables ; dans ce cas, remplacement nécessaire du turbo.
  • Moteur TDI 130. Sur quelques TDI 130, risque de casse de soupapes.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 1.6. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2002, quelques à-coups à l’accélération et ralenti irrégulier ; causés par la programmation du boîtier de gestion moteur. Les reprorgammations n’ont pas toujours donné satisfaction. Mais, depuis début 2003, un nouveau soft à télécharger permet de mieux gommer ces irrégularités.
  • Moteur 1.8 T 210 ch (S3). Sur les S3 de 2000, vibration en décélération aux alentours de 1 600 et 2 800 tr/mn.
  • Moteurs TDI. Sur toutes les TDI depuis 1998, baisse progressive des performances, causés par l'encrassement du débitmètre d’air ; nécessite le remplacement du débitmètre (pas de nettoyage possible). Adoption d'un nouveau débitmètre disponible dans le réseau depuis la fin 2004. Coût : environ 150 €.
  • Moteur TDI 110. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 1999, ralenti parfois chaotique, risque de caler lors du retour au point mort ; dû à un défaut sur la gestion électronique moteur.
  • Supports moteur. Sur quelques modèles fabriquées jusqu’en juin 1998, vibrations mécaniques retransmises dans l’habitacle ; dues au serrage excessif des supports moteur en usine (à corriger).
  • Pompe à eau. Sur les 1.8 T 150 et 180 ch, risque de fuite sur la pompe à eau à partir de 70-80 000 km.
  • Direction. Sur quelques modèles fabriquées jusqu’en mai 1997, présenec d'un certain flou dans la direction autour du point central et bruit en braquage ; souvent dû à une tolérance excessive sur le réglage en profondeur du volant ; a pu aussi nécessiter le changement de la crémaillère.
  • Pneus arrière. Tendance à l’usure par facettes.
  • Plaquettes arrière (S3). Sur les S3 fabriquées jusqu’en juillet 1999, forte usure des plaquettes et disques de frein ; adoption de nouvelles plaquettes en juillet 1999.
  • Catalyseur. Sur les versions TDI 110 fabriqués jusqu’en mai 1998, usure prématurée du catalyseur, parfois dès 45 000 km (casse de la céramique interne). La quasi totalité des catalyseurs défaillants ont aujourd'hui été changés.

Aspect extérieur :

  • Hayon. Sur quelques modèles 97 à 2000, bruit de hayon et déverrouillage du hayon difficile par la poignée extérieure.

Finition intérieure :

  • Sièges avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 1997, mauvaise fixation de la garniture en plastique située sur le côté des assises. Deux agrafes de fixation supplémentaires peuvent être posées en atelier. Et l'assise des sièges avant parfois mal tenue, vibrations (surtout siège passager).
  • Siège passager avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1997, jeu du siège avant droit lorsqu'il n'est pas occupé. Provient du système de basculement lié à l’avancée de l’assise pour faciliter l’accès à l’arrière.
  • Poignées intérieures. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1998, décoloration possible et apparition de cloques sur le plastique.
  • Planche de bord. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1999, cloquage possible du revêtement de planche de bord sous forte chaleur (la surface se décolle)
  • Bruits parasites. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, bruits aux extrémités de planche de bord
  • Assemblage. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, protection du seuil de coffre mal fixée. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2000, cendrier avant fermant mal, jeu possible sur les fixations d’assise de banquette.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

  • Lève-vitres. Problèmes récurrents de mécanisme, partiellement corrigés à partir de 2001. Egalement des problèmes de moteur de lève-vitre, et du système antipincement (à reparamétrer). Souvent, moteur et mécanisme à remplacer dans leur ensemble. Prise en charge possible jusqu’à 100 000 km.
  • Climatisation. Quelques soucis de compresseur : parfois défaillant à partir de 80 000 km. Fixation parfois fantaisiste de la vitesse de ventilation.
  • Clignotants et warning. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2000, commande de clignotants et/ou warning pouvant ne pas fonctionner.

Rappel et rectification en concession :

  • Suspension arrière (S3). Sur les S3 fabriquées jusqu’en février 2000, risque de casse des articulations de bras de suspension arrière ; rappel et rectification en juin 2000.
  • Ceintures avant. Sur les modèles jusqu’en septembre 1997, réglage en hauteur des ceintures bloqué ; rappel fin 97. 980 voitures en France.
  • Ceintures avant. Sur les modèles 99-2000, verrouillage des ceintures avant déficient ; rappel courant 2000.
  • Ceintures arrière. Sur certains modèles de l'année 1998, fissuration de l’attache des enrouleurs ; rappel en décembre 1998 : pose d’une plaque de renfort.
  • Miroirs de courtoisie. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 1997, éclairage restant allumé : risque de décharger la batterie. Rappel des début 97 : changement du rabat des miroirs.
  • Serrure de hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, faiblesse du barillet de hayon, qui offre un risque d’effraction accru ; voitures en principe corrigées par les concessionnaires courant 2002.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 1.8 T 150 CH AMBIENTE 5P

Le plus homogène des moteurs en essence. Le turbo vient en renfort du 1.8 à 5 soupapes par cylindres, et lui offre des reprises enfin convaincantes. Et la finition Ambiente est déjà très fournie.
Commercialisation : 1999
Puissance fiscale : 9
Puissance réelle : 150 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : (2) TDI 100 PACK ATTRACTION 5P

Diesel de seconde génération, avec l'injection par rampe commune. Un excellent rapport performances/ consommation. Et une fiabilité améliorée par rapport aux anciens TDI.
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 101 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8