Vous cherchez une familiale polyvalente et capable d'accélérations aussi tonitruantes qu'une Ferrari ou qu'une Porsche. Voici la solution idéale: l'Audi RS4. Au programme, 420 ch, 4 roues motrices et un 0 à 100 km/h abattu en 4.8 secondes. Qui dit mieux?

Essai - Audi RS4 :  du bonheur tout simplement

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Audi Rs4

322 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Audi Rs4 (3e Generation)

Janvier 2006

L'année 2005 a été un très bon cru pour Audi. La marque allemande a en effet battu tous ses records de ventes notamment en France avec 44 000 immatriculations et obtenu la 7e place au classement des constructeurs sur notre territoire devançant ainsi BMW, l'un de ses concurrents directs.
Autre satisfaction, le renouvellement de la gamme classique avec l'adoption de la calandre Single Frame est une totale réussite car la clientèle l'a totalement adoptée.
Après cette période euphorique, Audi va s'attaquer en 2006 à de nombreuses niches et le programme promet d'être chargé avec comme nouveautés dans les mois à venir, le Q7, la S8, la S6, la S3 et la R8. Voilà de quoi satisfaire les amoureux de la marque.
Cette année débute sur les chapeaux de roues avec la RS4. La présentation d'un modèle aussi sportif peut sembler incongrue dans le contexte répressif actuel mais les statistiques prouvent que l'implantation des radars automatiques n'a pas freiné les ventes de ces modèles. Ainsi, celles de plus de 340 ch progressent régulièrement depuis 2000 et cette augmentation a même atteint 25 % entre 2004 et 2005 en raison d'un afflux de nouveautés. La RS4 trouve donc ici toute sa légitimité.
Un look démoniaque
Essai - Audi RS4 :  du bonheur tout simplement
Esthétiquement, impossible de faire l'amalgame entre une Audi A4 (classique voire même une S4) et la RS4. Même si la base reste commune, l'Audi RS4 s'enrichit de nombreux éléments qui lui sont propres.
Ainsi, la calandre reçoit des ouvertures plus importantes, la face avant hérite d'un spoiler tandis que les ailes sont élargies afin de pouvoir accueillir les jantes de 18 pouces (ou 19 en option).
Essai - Audi RS4 :  du bonheur tout simplement
La face arrière n'a pas été oubliée avec un aileron intégré au coffre et deux sorties d'échappement ovales. A noter également l'entourage des vitres latérales de couleur aluminium, une teinte que l'on retrouve également au niveau des rétroviseurs.
Essai - Audi RS4 :  du bonheur tout simplement
Ce côté sans concession est également présent dans l'habitacle avec de magnifiques baquets recouverts de cuir, un pédalier alu et un volant aplati dans sa partie inférieure, une première chez Audi.
Impossible par conséquent de se croire dans une A4 traditionnelle.