En 1952, lorsqu'il présente le prototype de sa Type 100, Donald Healey est un petit constructeur artisanal comme il en existe des dizaines en Grande-Bretagne. Performante, bon marché et plutôt jolie avec ses allures latines, elle fait sensation au salon de Londres et les commandes affluent.

Alors que Healey se demande bien comment il va pouvoir honorer ces commandes dans sa petite usine de Warwick, Leonard Lord, le "patron" d'Austin lui apporte la solution. Impressionné par le succès des Jaguar et autres MG sur le marché américain, Lord veut développer une politique d'exportation et propose à Healey de produire son roadster dans des quantités que celui-ci n'osait même pas rêver.

L'affaire est conclue et la voiture, qui prend l'appellation d'Austin Healey 100 commence à sortir des chaînes au printemps 1953. Pour ses débuts, la belle Anglaise doit se contenter du quatre cylindres en fonte de l'Austin Atlantic, un modèle un peu baroque tenant lieu de haut de gamme du constructeur. Robuste et plein de souplesse, le moteur ne développe que 90 ch, mais conjugué au faible poids de la Healey et surtout à ces qualités aérodynamiques, il permet de friser les 170 km/h en pointe. Des performances à exploiter de préférence sur de grandes et belles routes pas trop tourmentées, car avec un freinage un peu léger et un train arrière qui veut sans cesse passer devant, la conduite se révèle sportive, virile même... Séduisante et nettement moins chère qu'une Jaguar XK, elle n'en recontre pas moins un vif succès des deux cotés de l'Atlantique et se découvre de nouvelles ambitions. En 1956, la voiture joue la carte du prestige en adoptant le moteur six cylindres de la nouvelle Austin Westminster, se fait plus cossue et se décline désormais en coupé 2+2. Ce n'est que le début de la montée en régime. Trois ans plus tard, la cylindrée du six cylindres est portée à 2,9 litres et la voiture prend le nom d'Austin Healey 3000. Malgré ces perfectionnements, les tarifs resteront abordables et la "Big Healey" fera un véritable tabac aux États-Unis où les trois quarts de la production seront écoulés. Les premières normes de sécurité automobile promulguées aux USA mettront un terme à la belle aventure. N'ayant ni les moyens et encore moins le désir de barder le roadster de gros pare-chocs "à la mode Volvo", Austin jette les gants et la Healey disparaît en 1967.

Carte d'identité

Moteur : 4 et 6 cyl. en ligne

Cylindrée : 2662, 2639 et 2912 cm3

Puissance : de 90 à 150 ch

Vitesse maxi : de 170 à 190 km/h

Production : 15 562 ex. (4 cyl.) ; 14 976 ex. (6 cyl.) et 41 925 ex. (3000) Cote : de 11 000 à 37 000 euros (4 cyl.) ; 9000 à 26 000 euros (6 cyl.) et de 12000 à 40 000 euros (3000)

Forum :

Lire aussi :