Au sommet de sa gloire, Ettore Bugatti imagine la plus grande, la plus chère mais aussi la plus folle des voitures de luxe. Destinée aux souverains de l'époque, elle prend le nom de Royale.

Fort d'une intuition admirable et d'un remarquable génie artistique, Ettore Bugatti avait le don d'insuffler une âme à la matière. Esthète et inventeur, élitiste et anti-conformiste, orgueilleux mais jamais arrogant, l'homme est fascinant de contradictions. Racées, performantes, parfois surprenantes ou baroques toutes ses automobiles, reconnues aujourd'hui comme des chef-d'ouvres, ont été forgées à son image. Ainsi, capable de créer des voitures d'une intelligence rare, il peut dans le même temps se fourvoyer dans de flamboyantes impasses et oublier toute notion de rentabilité. La réalisation de la Royale sera le point d'orgue de cette aventure. La plus folle aussi. Ettore Bugatti veut une voiture extraordinaire capable de surclasser en dimensions, en prix et en luxe tout ce qui existe. Longue de six mètres, haute de près de 2.50 mètres, pesant trois tonnes et quatre fois plus chère que la plus chère des Rolls, la Royale peut emmener ses passagers à plus 160 km/h dans un confort exceptionnel et un silence parfait. Voiture de roi qu'aucun roi n'achètera, ruineuse à construire, elle ne sera construite qu'à six exemplaires dont trois seulement seront vendus à l'époque. Monument de l'histoire automobile, elle est aujourd'hui inestimable.

En bref :

Moteur : 8 cyl. en ligne Cylindrée : 12 763 cm3 Puissance : 275 ch

Vitesse maxi : +160 km/h Production : 6 ex.

Forum :

Lire aussi :