Changement radical pour le pionner du segment du monospace. Le Grand Voyager rompt stylistiquement avec le passé tout en renforçant certains de ses points forts comme la modularité, le volume de chargement ou l’habitabilité. Suffisant pour faire de l’ombre au Renault Grand Espace ?

Essai vidéo - Chrysler Grand Voyager : le meilleur est à l’intérieur

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Chrysler Grand Voyager

225 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Chrysler Grand Voyager 4

Mai 2007


Contrairement à ce que pense bon nombre de personnes, l’inventeur du monospace n’est pas Renault mais Chrysler. J’entends déjà les cris des Renaultphiles qui hurlent au mensonge. Pourtant ce n’est la vérité. Le Voyager est apparu en 1983 alors que l’Espace a débuté sa carrière en 1984. Ce qui induit en erreur, c’est la date d’importation du Chrysler car celui-ci a débarqué en Europe en 1987.
Toutefois, même si l’Espace n’est pas le père fondateur des monospaces, il n’en demeure pas moins la star de ce segment, loin devant les autres acteurs.
Lancé en 2007 aux Etats-Unis, le Chrysler Voyager est un modèle essentiel pour le constructeur puisque c’est lui qui a fait connaître la marque dans le monde entier. Quelques mois après sa commercialisation, celui-ci semble avoir déjà trouvé sa clientèle. Il a ainsi été élu « International Car of the year 2008 par JD Power. En sera t-il de même chez nous. Pas si sûr.
Une boîte à chaussures sur 4 roues
Impossible de confondre les générations 4 et 5, tant elles sont différentes esthétiquement.
Essai vidéo - Chrysler Grand Voyager : le meilleur est à l’intérieur
Le nouveau est nettement plus carré et massif que le précédent. Certaines mauvaises langues lui trouvent même des faux airs de boîte à chaussures. Pour essayer d’adoucir les avis, Chrysler explique que le nouveau Grand Voyager reprend des éléments distinctifs de la 300C comme par exemple la calandre proéminente ou les formes des projecteurs. Même si l’on veut bien les croire, force est de reconnaître que l’on est très loin du style plutôt élancé de la famille Espace.
Essai vidéo - Chrysler Grand Voyager : le meilleur est à l’intérieur
Il faut dire que le Grand Voyager ne fait pas dans la demi-mesure avec une longueur de 5,14 m soit un gain de 6 cm par rapport à l’ancien. Pas de modification en revanche au niveau de la largeur et de la hauteur avec des mensurations généreuses (1,95 m de large et 1,75 m de haut). Ajouter à cela un empattement supérieur à 3 m et on comprend mieux comment le Grand Voyager arrive à choyer ses occupants. En effet, le Grand Voyager est le monospace le plus imposant du marché. A titre de comparaison, un Grand Espace ne mesure « que » 4,86 m soit près de 30 cm de moins que le Chrysler. Même constat chez la plupart des concurrents. Seul le SsangYong arrive à faire jeu égal en matière de dimensions.