Citroen-C-40397.jpg

Dates clés

Commercialisation : mars 2002. - Restylage léger intérieur/extérieur : septembre 2005

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

Chez Citroën, la C3 a remplacé en 2002 la vieillissante Saxo. Elle a également inauguré un tout nouveau style, tout comme l'appellation commençant par "C". Sa sortie a coïncidé avec un rajeunissement de la clientèle de la marque, qui s'est accentué ensuite avec les C2, C4 et C1. Saluée pour son style, son ergonomie, son confort ou son côté économique, elle fut en revanche décriée pour la piètre qualité de sa finition, et l'absence de recherche dans les matériaux employés à bord. Le restylage de 2005 a un peu amélioré les choses, mais cela reste le point faible de l'auto. En occasion, ses tarifs sont raisonnables. Quant à la fiabilité, elle a pu poser problème aux débuts. Quelques soucis ont perduré, mais aujourd'hui, la tranquillité est retrouvée.

Caradisiac a aimé

  • Le look moderne et jovial.
  • La qualité de vie à bord, l'ambiance.
  • Le confort.
  • La position de conduite.
  • La tenue de route saine et sans surprise.
  • Le côté économique.
  • La faible consommation des diesels.

Caradisiac n'a pas aimé

  • La qualité de finition et des matériaux.
  • L'habitabilité arrière réduite.
  • La boîte SensoDrive.
  • L'insonorisation trop légère.
  • Le coffre, certes spacieux mais alambiqué et difficile à charger.

Nos versions préférées

  • 1.6 16S SX PACK CLIM
  • 1.6 HDI 92 CH PACK CLIM

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • Le look jeune qui tranche avec les anciennes productions de la marque.
  • L'ambiance à bord : la luminosité est agréable, les teintes de sellerie et de tableau de bord claires évitent toute tristesse.
  • Le confort : aussi au niveau des suspensions que de l'assise des sièges, il est excellent pour une citadine.
  • La position de conduite : facilement ajustable, le volant se règle en hauteur ET en profondeur, ce qui reste rare à ce niveau de gamme à l'époque.
  • La tenue de route saine et sans surprise.
  • L'économie à l'usage.
  • La sobriété des diesels.
  • La bonne sécurité passive.

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • La qualité de finition (surtout avant 2005).
  • L'habitabilité arrière réduite. La place aux jambes manque pour les plus de 1,75 mètre.
  • La boîte SensoDrive assez lente et provoquant des à-coups en conduite sportive.
  • Le coffre un peu alambiqué, et au seuil de chargement haut perché.
  • L'insonorisation légère. Les bruits mécaniques et de roulement se font trop entendre, surtout en version diesel.

3. Budget

Achat / Cote :

La C3 connaît une décote tout à fait moyenne dans sa catégorie. Elle ne surcote ni ne sous cote. Les plus récents 1.6 HDI sont tout de même encore chers.

Consommation :

Les moteurs essence sont dans la bonne moyenne au niveau de la consommation. Les diesels, quant à eux, sont très sobres, spécialement le 1.4 HDI 70 ch.

Assurance :

La C3 reste un peu plus chère à assurer que ses concurrentes françaises. Mais bien moins que les allemandes type Polo, ou japonaises type Yaris.

Prix des pièces :

Ils sont dans la moyenne de la catégorie, les pièces des diesels sont un peu plus onéreuses que pour les versions essence.

Entretien :

L'intervalle entre les révisions est de 20 000 km, ou un an maximum. Les prix de ces opérations sont assez contenus.

4. Fiabilité

Description :

On peut affirmer sans se tromper que la C3 termine sa carrière beaucoup mieux qu'elle ne l'a commencée. En effet les soucis de jeunesse furent suffisamment nombreux pour être notables. Et l'inauguration de la boîte robotisée SensoDrive ne s'est pas fait sans heurts. Mais les choses se sont arrangées avec les années, et depuis le restylage de 2005, rares sont les griefs.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs 1.4 et 1.6 16v. En cas de fonctionnement heurté, la solution est une reprogrammation des calculateurs d'injection. Et sur le 1.4, des difficultés de redémarrage à chaud, également résolues par des reprogrammations.
  • Moteur 1.4 HDI 70. Il peut subir des fuites de gazole au niveau des joints d'injecteurs ou des tuyaux de retour, avec odeurs dans l'habitacle. Les joints ou tuyaux sont alors à remplacer. Une petite série de ce même moteur construite entre mai et septembre 2002 risque un décalage de l'arbre à came. Une bague a été posée suite à une action technique.
  • Moteur 1.4 HDI 16v 92 ch. Jusqu'en automne 2003, certains propriétaires ont pu ressentir des pertes de puissances et un gros trou à l'accélération. Une mise à jour du boîtier de gestion moteur a résolu cela, et un fonctionnement plus doux a été retrouvé.
  • Boîte de vitesse SensoDrive. Elle a pu poser problème. Difficulté de passage des rapports, à-coups, voire blocage total de la boîte, surtout en marche arrière ont été nombreux. Remède : graissage des cannelures de l'embrayage, voire remplacement de l'actionneur hydraulique de celui-ci. Parfois, une "simple" reprogrammation de l'électronique de boîte permet de retrouver un fonctionnement correct.
  • Ressorts d'amortisseurs. Très nombreux cas de casse de la spire, aussi bien à droite qu'à gauche. Citroën prend en charge ce vice caché si le client se plaint.
  • Trains roulants. Jusqu'en 2005, de nombreuses voitures tirent à droite, il est nécessaire de régler le parallélisme. Par ailleurs des claquements dans le train avant se sont fait entendre jusque fin 2003. Les attaches de suspension sont parfois à renforcer, mais il peut aussi s'agir d'une faiblesse du support moteur droit, qui claque. Il est d'ailleurs remplacé par un modèle différent, le cas échéant.

Finition intérieure :

  • Plastiques. Au début de la production, ils sont facilement rayables, mal ébavurés parfois et sonnent creux partout. Des améliorations en cours de vie, et au restylage, mais pas de miracle, cela reste le point faible de la C3.
  • Bruits parasites. Ils apparaissent rapidement au niveau de la planche de bord, et des sièges.
  • Sièges. Ils ont tendance à s'avachir prématurément, surtout à l'avant au niveau des bourrelets de maintien latéraux.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

  • Jauge à carburant. Elle affichait un niveau potentiellement inexact sur de nombreuses C3 avant la fin 2003. Il a fallu reprogrammer l'électronique de bord, et parfois remplacer la jauge et son puit.
  • Neiman. Un rappel a eu lieu pour remplacer les demi-coques en plastique autour du Neiman. Trop serrées, elles pouvaient bloquer la clef en position démarrage, et entraîner la mort du démarreur.
  • Vitres électriques. Sur quelques modèles jusqu'en 2003, des boutons de commande défaillants ont dû être remplacés. Par ailleurs, certaines vitres remontaient mal. En cause, la coulisse de vitre, à remplacer.
  • Essuie-glaces. Quelques défaillances de moteurs sont à citer, il faut les échanger.
  • Climatisation. Quelques propriétaires se plaignent qu'elle souffle le chaud par les buses inférieures et le froid par les supérieures, de manière aléatoire. Rare toutefois.
  • Témoin d'airbag. Il peut s'allumer sans raison valable. Il s'agit le plus souvent d'un souci de connectique (micro-coupures), située sous les sièges. A faire rénover ou souder.

Rappel et rectification en concession :

  • Novembre 2002. Les premiers modèles (3 000 voitures), retournent en atelier pour un défaut d'une bague montée sur la colonne de direction. Une usure prématurée de celle-ci peut entraîner des pertes d'assistance.
  • Janvier 2003. Un manque d'étanchéité du boîtier électronique de gestion d'ABS concerne 20000 Citroën C3 fabriquées entre le 15 septembre 2002 et le 15 janvier 2003. Le défaut n'affecte pas la fonction de freinage, mais, en cas d'entrée d'eau, il peut être à l'origine d'un court-circuit et d'un incendie.
  • Eté 2003. Rappel des modèles équipés du 1.4 HDI 70. Un jeu potentiel au niveau de l'arbre à came nécessite la pose d'une bague sur les modèles sortis d'usine entre le 17 mai et le 23 septembre 2002.
  • Décembre 2005. Rappel d'une série de modèles HDI, pour reprogrammation du boîtier de servitude intelligent. Permet d'éviter ou de résoudre des soucis de combiné d'instrumentation (allumages de voyant intempestifs), et a pour conséquence de durcir un peu l'assistance de direction.
  • Janvier 2010. Rappel d'une série de modèles produits entre Octobre 2006 et Mars 2008. Risque que la position du commodo d'éclairage soit mal interprétée par la voiture, et que les phares s'éteignent sans intervention du conducteur. Pour résoudre ce problème, reparamétrage électronique du logiciel de gestion de l'éclairage. Environ 100 000 C3 concernées.
  • Août 2010. Rappel d'une série de modèles C3 première génération et classic produits entre le 4 septembre 2008 et le 29 Janvier 2010. Le problème a trait au freinage. Les flexibles de frein avant, au niveau de la partie rigide fixée aux étriers, peuvent se déformer ou se vriller. Il faut donc les contrôler, et si la déformation est constatée, les remplacer. 18 000 modèles concernés.
  • Décembre 2010. Sur une série de modèles produits entre fin avril et mi-juin 2010, et équipés de 1.4 HDI 70 uniquement. Risque de mauvaise lubrification du vilebrequin à cause de sa non-conformité. Nécessité de changer le bloc moteur. Les propriétaires concernés sont contactés par lettre recommandée. 1400 véhicules en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : 1.6 16S SX PACK CLIM

En occasion, la meilleure alternative essence est le plus gros moteur, à savoir ce 1.6 16v de 110 ch. Il procure une vivacité appréciable à l'auto, chose impossible à retrouver avec les petits 1.1 et 1.4 proposés en début de carrière. Par contre préférez la boîte manuelle à la SensoDrive, source de problèmes, et peu agréable en conduite dynamique.
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 110 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : 1.6 HDI 92 CH PACK CLIM

Ce HDI est apparu au restylage de la voiture. Il améliore en tout point les prestations de son prédécesseur le 1.4 HDI 92. Il est plus souple, moins bruyant, moins gourmand... Et suffisamment puissant pour convenir parfaitement à la C3. De plus sa fiabilité est exemplaire. Seule l'insonorisation pêche encore un peu. Un excellent choix.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 92 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10