Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Citroën Picasso

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Citroën Picasso

Dates clés

  • Commercialisation : décembre 1999 - Retouches de carrosserie : février 2004 - Version diesel HDI 110 ch : février 2004
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Il a eu une carrière assez prolongée, et sans modification notoire, ni techniques ni d'aspect. Aussi se trouve-t-il dans une large fourchette de prix, sans qu'aucune de ses versions n'apparaisse plus périmée qu'une autre. Bien qu'étant un modèle Citroën à part entière, il n'offre pas la suspension hydropneumatique chère à la marque, mais son confort ne s'en avère pas moins bon. Il est plutôt fiable, agréable à conduire et pas exagérément coté sur le marché.

Caradisiac a aimé

  • Silence
  • Confort
  • Qualités routières
  • Espace à bord
  • Volume de coffre
  • Modularité
  • La caddy intégré dans le coffre (Modubox)

Caradisiac n'a pas aimé

  • La finition quelconque
  • Les reflets de planche de bord dans le pare-brise

Nos versions préférées

  • 1.8 16S PACK
  • 1.6 HDI 110 PACK

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Son caractère accueillant : bon volume habitable et modularité bien pensée. Luminosité généreuse à bord. Séjour agréable pour tous les occupants.
  • Son silence : insonorisation mécanique tout à fait correcte.
  • Son confort : suspensions efficaces et bien dosées.
  • Ses qualités routières : bon équilibre assuré, sur le sec comme sur le mouillé. Roulis plus limité et sensibilité au vent latéral moins marquée que sur bon nombre de ses concurrents.
  • Sa conduite : plaisante. Atout d'un levier de vitesse implanté sur la console centrale, bien en hauteur à portée de main.
  • Ses places arrière : agréables. Et celle du milieu bénéficie de la même largeur (ce n’est pas le cas sur l’ancien Renault Scénic de première génération), d’un siège coulissant et d'une vraie ceinture trois points. Sur les versions haut de gamme Exclusive, les sièges arrière latéraux coulissent également.
  • Son équipement : complet, sauf pour la climatisation, pas toujours présente sur le premier niveau de finition (1.6 sans spécification particulière en début de carrière, ou SX par la suite jusqu’en septembre 2001).
  • Son freinage : performant, et secondé par un ABS de série sur toutes les versions, dès le début de carrière.
  • Ses diesels : sobres dans toutes les conditions d'utilisation, et de surcroît fiables.
  • Son afficheur central : pratique et visible de tous.
  • Son caddie de coffre : un idée bien trouvée.

Ce qui peut faire hésiter

  • Sa planche de bord : elle se reflète dans le pare-brise par grand soleil.
  • Ses ouïes d’aération : leur réglage en hauteur manque d’amplitude ; vous recevrez toujours un flux d'air, pas forcément désirable, sur le visage.
  • Sa finition intérieure : aucun des plastiques n'offre un aspect flatteur. Et, même si le vieillissement est bon, l'ensemble respire trop l'économie. Impression atténuée cependant sur les versions Exclusive, dont la sellerie plus opulente enrichit l'intérieur.

3. Budget

Achat / Cote :

Certes bien aimé et jamais bradé, il n'est pas non plus exagérément coté pour un monospace. L'offre abondante sur le marché permet de réajuster les prix des vendeurs qui se montreraient trop avides.

Consommation :

Très bien dans l'ensemble. Seul le moteur 1.6, dans sa première version 90 ch (quasiment jusqu'à la fin de carrière) présente un bilan performances / consommation peu favorable.

Assurance :

Aucun excès tarifaire à redouter.

Prix des pièces :

Dans l'ensemble, des prix tout ce qu'il y a de convenable.

Entretien :

Visites d'entretien préconisées tous les 20 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à changer tous les 120 000 à 180 000 (jusqu'à 240 000 km sur les 1.6 HDI).

4. Fiabilité

Description :

La conception sérieuse et les organes vitaux se révèlent endurants. Les moteurs à essence, tout comme les HDI largement répandus, offrent une bonne longévité. Attention toutefois, sur certaines séries, et pas forcément de début de carrière, à quelques faiblesses bien typique du modèles et qui, étrangement, concernent spécifiquement le Picasso et pas la berline Xsara dont il est pourtant étroitement dérivé.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Mise en route. Sur tous les modèles fabriqués jusqu’en novembre 2002, risque d’impossibilité de démarrage par temps chaud : le contact électrique du Neiman semble bloqué. Signe avant-coureur : de curieux aléas de climatisation. Survient surtout l'été. Dû à l'utilisation intensive de la climatisation, qui provoque une surchauffe des fils passant près du contacteur de démarreur. Coût de réparation : environ 360 €. Aucune campagne de rappel orchestrée sur ce point. Environ 650 000 exemplaires concernés. Mais de nombreuses Picasso de cette période à risque ont été rectifiés par le précédent propriétaire.
  • Moteur 2.0 HDI. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2002, risque de défaillance de la pompe de gavage (pompe électrique située dans le réservoir et qui sert à aspirer le gazole) ; peut provoquer une immobilisation. Une tranche de production plus fortement concernée par ce problème (avril 2002 à février 2003) a, elle, fait l'objet d'un rappel sur ce point (voir ci-dessous).

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs 1.6 et 1.8. Sur les modèles fabriqués en particulier avant l’été 2000 et entre l'automne 2002 et fin 2004, possibles à-coups de fonctionnement ; boîtier de gestion à reprogrammer.
  • Moteur 1.6 HDI 110. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2004, souci sur la durit d'arrivée vers le turbo.
  • Moteur 1.6 HDI 110. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2005, mise en route parois perturbée avec une tendance au calage ou à l’étouffement juste après le démarrage, et de possibles à-coups du moteur lors de son extinction. Se résout depuis le printemps 2006 par une reprogrammation du boîtier de gestion moteur.
  • Moteur 2.0 HDI. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2003, possibles suintements de gazole sur la rampe commune : génère des remontées d'odeurs de gazole dans l'habitacle. dû à un mauvais serrage des durits haute pression du circuit d’alimentation de la rampe commune (à resserrer).
  • Refroidissement. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2002, risque de rupture de la vis de fixation du ventilateur sur son moteur ; le ventilateur n'est plus entraîné et peut être endommagé ; risque de surchauffe moteur. Remède : groupe moto-ventilateur à remplacer.
  • Pompe à eau. Sur les modèles essence fabriqués entre 2001 et 2004, risque de fuite sur la pompe à eau, souvent après 70 000 km. Prise en charge totale de Citroën dans la limite de 4 ans et 100 000 km maxi.
  • Support moteur. Sur les 1.8 essence fabriquées jusqu’en juillet 2002, faiblesse du support moteur inférieur (risque de céder). Causé par le mauvais serrage de sa biellette. Réparation prise en charge à 100% par Citroën, a priori sur les modèles de moins de 5 ans.
  • Boîte de vitesses. Sur les 1.6 fabriquées jusqu’en octobre 2000, apparition d'un grésillement métallique qui est issu de la planche de bord. Attribuable aux câbles de commande de la boîte de vitesses.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués entre début 2002 et février 2004, apparition de jeu et de bruit sur les articulations de train avant, parfois dès 40 000 km. Dû aux rotules inférieures des bras de suspension. Remède : bras complet de suspension à changer, environ 200 €). Participation partielle possible de Citroën sur le coût de réparation.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2000, apparition de claquements de train avant au passage d’inégalités, accrus avec le kilométrage ; causés par les coupelles supérieures d’amortisseurs.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2003, bruits de train avant dus au jeu sur les biellettes de la barre stabilisatrice. A surtout affecté les modèles jusqu'en septembre 2001.

Aspect extérieur :

  • Tôlerie. Sur quelques – rares – Picasso de 1999-2000, vibration de l’aile, retransmise dans l’habitacle ; dû à un défaut de collage.
  • Hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu’à l’été 2000, difficultés d’ouverture et de fermeture du hayon (léger décalage latéral).
  • Hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu’au printemps 2001, difficulté d’ouverture du hayon. Dû au mauvais réglage du hayon sur ses charnières qui peut coincer système d'engâchage.

Finition intérieure :

  • Sièges. Sur tous les modèles, manifestation d'un jeu longitudinal ou d'un jeu latéral sur les sièges avant : se résout par la pose de cales additionnelles, voire le remplacement du système de verrouillage du siège sur ses rails de réglage longitudinaux.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Verrouillage central. Sur les modèles 2000 à 2002, quelques perturbations de la commande à distance du verrouillage central (mais la clé reste opérationnelle).
  • Lève-vitres électriques. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 2003, quelques soucis de lève-vitres dus à un mauvais guidage.
  • Fonctions de confort. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2000, perturbations aléatoires des fonctions électriques ; causés par une vis du fil de masse desserrée sous le tableau de bord. Même sur les modèles plus récents, quelques incidents électriques épars, raréfiés cependant en novembre 2000 (amélioration du boîtier BSI gérant les fonctions multiplexées), et totalement éliminés en 2004 (en tout cas plus d'anomalie répétitive depuis cette date).
  • Aération. Sur les modèles fabriqués jusqu’à l’été 2004 (et surtout ceux de 2002-2003), panne possible ou aléa de la vitesse de fonctionnement du pulseur d’air de la ventilation d’habitacle. Peut nécessiter son remplacement.
  • Radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mars 2000, non-fonctionnement du système ajustant automatiquement le niveau sonore de la radio à la vitesse.
  • Radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, risque de non-extinction de la radio lors de la coupure du contact. Oblige souvent à rectifier le poste en le démontant. Tenter aussi une simple reprogrammation.
  • Afficheur central. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2000, panne d'éclairage et perte des informations affichées par écran.
  • Afficheur central. Sur les modèles fabriqués entre novembre 2002 et mai 2003, l’écran d'affichage central s'éteint parfois brutalement.
  • Ecran GPS. Sur les Picasso dotés de l'option GPS avec écran grand format (depuis 2001), l'affichage devient difficilement lisible par fort ensoleillement. Amélioration usine partielle en novembre 2002, totale en mai 2003 (optimisation de la luminosité et du contraste de l'écran).

Rappel de rectification en concession :

  • Moteur 2.0 HDI. Sur les modèles 2002, possible incident sur la durit de turbo (à refixer). Les voitures ont en principe corrigées par les concessionnaires lors des passages en révision.
  • Moteur 2.0 HDI. Sur les modèles fabriqués entre avril 2002 et février 2003, risque de grippage de la pompe de "gavage", cette pompe située dans le réservoir et qui a pour fonction d'aspirer le carburant. 51 000 voitures en France, 137 000 au total.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués du 10 juillet au 5 septembre 2000, pivots des fusées avant pouvant avoir été mal usinés ; se manifeste par un bruit, puis peut aboutir à un risque de rupture à fort kilométrage ; rappel fin 2000.
  • Boîtier BSI (unité de gestion électronique qui pilote les fonctions à bord). Sur les modèles fabriqués entre septembre 2002 et mars 2003, opération de reprogrammation des boîtiers BSI. Dû au système de clignotants "Com 2000", qui centralise la gestion de nombreuses fonctions de l'habitacle (essuie-glace, clignotants, éclairage…). 67 900 voiture, en France 147 800 au total.
  • Airbag passager avant. Sur quelques modèles 2000, risque de déploiement imparfait, en raison de deux vis de la boîte à gants trop longues. Rappel et rectification fin 2000. 788 modèles concernés.
  • Airbags latéraux. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2000, trop grande sensibilité du calculateur qui actionne ces airbags. Reprogrammation à effectuer. Rappel à l'été 2000. 17 663 en France 38 760 au total.
  • Circuit électrique. Sur les modèles fabriqués entre le 15 septembre et le 15 novembre 2004, un faisceau de fils passant derrière le levier de vitesse risque de se sectionner par frottement. Peut occasionner un court-circuit. Rappel au printemps 2005 : pose d'une agrafe de maintien sur le faisceau.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 1.8 16S PACK

La version essence, de loin, la plus répandue, et qui se négocie aujourd'hui à de bons tarifs. Climatisation de série. Bon achat.
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 117 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : 1.6 HDI 110 PACK

Puissance plus confortable que le 2.0 HDI 90 ou le 1.6 HDI 92 pour une utilisation routière sans arrière pensée, même si vous roulez chargé. Mécanique peu gourmande et fiable.
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 110 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En savoir plus sur :
Citroen Xsara Picasso

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Merci pour cette fiche, elle est complète, bien qu'un peu dure avec le véhicule. Il est vrai que j'ai moi-même connu des osucis avec mon Picasso 2.0 HDI mais les qualités supplantent les défauts largement ! C'est même une auto que je conseille à tout le monde, surtout qu'aujourd'hui, on en trouve à pas cher !

Par Anonyme

Face au concurrent Français "R" à la conduite de camionneur et au moteur "jetable" c'est un excellent monospace. En 2.0 HDI préférer la finition exclusive où seule le régulateur de vitesse permet d'accéder à une "reprogrammation" moteur 100ch.

Par Anonyme

picasso hdi exclusif (pas les factures) de dec 2002. -commodo feux + clignotants hs à 60000 kms: 450 € - roulement de roue et cardan droit hs à 86000 kms: 400€ A quand la prochaine?  

Par Anonyme

Véhicule très agréable de conduite , mais  peu nerveux ( 2l HD 90 ) .Bon équipement . Cependant le tableau se reflète sur le pare-brise par temps ensoleillé. Tableau de bord dont la lecture est difficile surtout si les leds grillent (fréquent) .Actuellement 200000 kms et pas de problèmes majeurs 

Par Anonyme

en default, je mettrais l'indicateur visuel du niveau reservoir à carburant qui n'est pas toujours fiable,il suffit d'avoir garer la voiture sur une pente et les indications deviens fausse

Par Anonyme

BONJOUR  je voudrais un renseignement je doit avoir un citroen picasso exclusive HDI 110. DU 19 NOVEMBRE 2004 KLM  réel 72600 POUR LE PRIX DE 11900.€ vais-je faire une bonne affaire mercie pour vos réponse

Par Anonyme

attention probleme de volant bi-masse sur la HDI 110cv

Par Anonyme

pourrai-je avoir quelques commentaires sur le citroen picasso exclusive (essence) annee 2003.merci

Par Anonyme

proprietaire d'un picasso 2l hdi 07/2000,super content 163000km pas de soucis majeurs sauf 1 cable d'embrayage à 100000km,freins ar,rotules,pot tout est d'origine  entretien citroen

Par Anonyme

Bonjour. J'ai actuelement un citroen picasso 110 CH 2004 et 80 000 kms exclusive le roulement de pompe à cassé se qui a mis la pompe à eau de travers occasionnant une panne moteur car ili avait une durite de gasoil qui passait par là  et qui a etait sectionnée. J'ai donc demandé une prise en charge des pieces à savoir le kit de courroie de distribution . Citroen ne veux s prendre que la moitié de la courroie 220 euros donc 110 euros pour vétusté car le moteur 110 ch le remplacement le courroie doit s'éffectuer a 200 00 kms . L'argument est de dire que c'est seulement la courroie et rien d'autre qui est garantie 200 000 kms alors que tout le systeme qui est autour s'éffondre avant. Trouvez vous cela normal. Dans l'attente de votre réponse. Cordialement. JP GRIMAUD   

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire