Avec la Clio 4, la Peugeot 208 figure sur la plus haute marche des voitures les plus vendues en France en ce début d’année 2013. Mieux, la petite lionne a décroché, fin 2012, la première place du podium européen ce qui l’a naturellement désignée comme voiture à abattre. Et dans le segment B, le plus féroce du Vieux Continent (40%) les concurrents sont nombreux. Parmi les célèbres Corsa, Fiesta et Polo, d’autres modèle venus de Corée ont su accomplir leur mutation en fonction des besoins de l’exigeante clientèle européenne. À savoir un design séduisant, un équipement généreux et des tarifs bien positionnés. Et dans cette logique de conquête Kia est un challenger redoutable.

Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
Esthétiquement, la Kia Rio de 3e génération n'a vraiment plus rien à voir avec la précédente. Ce fut l'une des bonnes surprises de 2011, la plus marquante des nouveautés dans la catégorie des petites polyvalentes de l’époque. Le designer Peter Schreyer, passé depuis aux commandes de la marque, a su redonner une image moderne à la citadine et accessoirement à la gamme entière (Sportage, Cee’d, Picanto, etc.). La 208 a une histoire tout aussi intéressant car elle symbolise à elle seule le renouveau du design Peugeot. Il s’agit du premier modèle réalisé à 100% par les équipes de Gilles Vidal. Une rampe de lancement plutôt séduisante au regard de ses futures déclinaisons : 208 GTI, 208 SW, 2008, etc. Ici le constructeur a privilégié l’élégance, la technologie et l’allégement. Ce qui mène selon nous à une égalité des deux acteurs en matière de style.

Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
À l’inverse de Kia, Peugeot propose une voiture sous les 4 mètres (3,96 m). Le constructeur a capitalisé sur la plateforme de la 207, qu’il jugeait performante, pour la conception de sa citadine. Si l’empattement est identique (2,53 m), l’habitabilité est bien meilleure qu’auparavant et surpasse littéralement celle de la Rio pourtant plus grande (4,04 m) ! La coréenne, qui partage sa plateforme avec la Hyundai i20, reste une évolution de l’ancienne génération, pas vraiment gratifiante. Ce constat est encore plus flagrant si l’on compara les volumes de coffre respectifs. La française peut loger 285 litres alors que la coréenne se contente de 224 litres (en l’absence de roues de secours, une option, l’espace dédié, situé sous le plancher, offre 60 litres supplémentaires).

Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
Comparatif vidéo - Peugeot 208 vs Kia Rio : le roi lion
L’écart entre les deux modèles se creuse en faveur de la 208 si l’on compare la qualité perçue. La citadine produite à Poissy assoit les progrès enregistrés sur la 508. Les assemblages, les plastiques moussés, les surpiqûres des sièges, et quelques notes d’aluminium, sur notre version Féline, donnent à la citadine un statut haut de gamme indéniable. Bien au-dessus de ce que peut proposer Kia avec sa Rio. La Coréenne a pourtant fait des progrès incontestés depuis la précédente génération. Le dessin de la planche de bord et l’ergonomie des commandes sont modernes mais quelques plastiques passables perdurent. Incontestablement, les assemblages sont moins rigoureux qu’à bord de la française.
On apprécie les nombreux rangements disséminés de part et d’autre de l’habitacle et surtout la dotation de série proposée par Kia. Une offre quasi imbattable sur le segment qui comprend dès l’entrée de gamme (Motion) l’ESP et le système audio MP3 avec connexion USB/iPod. Notre modèle d’essai 1.4 CRDI 90 ch Active (à partir de 18 350 €) embarque tous les équipements de confort actuel : capteur de pluie, allumage automatique des feux, prises USB/Aux, climatisation auto, régulateur de vitesse, etc. Seule la navigation intégrée est absente du catalogue. On vous conseillera toutefois d’investir les 1 400 € que réclame la version Premium pour bénéficier des jantes alliage, du radar de recul, de la fermeture centralisée à distance et des quatre vitres électriques.
De son côté, la Peugeot 208 1.6 HDi 92 ch Allure (19 450 €), certes 1000 € plus chère, embarque une dotation tout aussi riche. L'équipement de série comprend les lève-vitres avant électriques, l'aide au stationnement, les jantes alliage 16", la climatisation automatique bizone, le régulateur limiteur de vitesse, les projecteurs antibrouillard, l’écran tactile multifonction (radio 4x25W avec fonction Bluetooth, prise jack, USB et commandes au volant). La navigation intégrée est ici disponible, mais en option (490 €). Le rapport qualité/prix est bon, mais pas supérieur à celui de la coréenne qui bénéficie d’une garantie de 7 ans.