Les organisateurs du DTM allemand et du Super GT japonais sont arrivés à un accord. En discussion depuis des mois, les deux championnats viennent d’annoncer aujourd’hui même la signature d’un partenariat portant, à partir de 2014, sur quatre ans.
DTM et Super GT unissent leurs forces!
Suite à un accord signé aujourd'hui à Tokyo, le DTM pourra accueillir Toyota (Lexus), Nissan et Honda au sein de son paddock à partir de 2014, tandis que le Super GT en pourra en faire de même avec les Audi A5, BMW M3 et Mercedes Classe C.

Les deux championnats partageront le règlement entré en vigueur cette saison en DTM. La question des motorisations sera réglée en deux étapes. Dans un premier temps en effet (le communiqué évoque une « période transitoire »), les organisateurs mettront en place une balance de performances afin d’équilibrer les performances des véhicules issus des deux championnats. Cet accord ne concernera que la catégorie reine du Super GT japonais, le GT500, la catégorie GT300 devant, sans doute, poursuivre en l’état. Ce partenariat, outre une diminution substantielle des coûts, vise aussi à améliorer la sécurité et à créer des courses spectaculaires avec les mêmes chances entre les constructeurs et les équipes.

On attend maintenant de connaître les modalités d’application de cet accord.