Curieuse carrière pour la motorisation 1,6 litre HDi 110 bvm6 de la Citroën DS4 : moins de cinq mois de présence dans la gamme et puis s'en va, remplacée par le e-HDi 110 au système stop/start très réussi. Rapide essai de cette météorite DS4 en diesel de base.

Essai - Citroën DS4 HDi 110 Chic : premium premier prix

Taux d'émission de CO2 :

122 g/km

Début de commercialisation du modèle :

Mai 2011

On a déjà tout dit ou presque à propos de la DS4, la compacte à silhouette de coupé 4 portes surélevé. Elle joue la carte de l'originalité afin de se faire une place à côté des modèles de marque Premium tels l'Audi A3 Sportback ou la BMW Série 1. Cependant, lors des premiers essais en mai 2011, concomitant au lancement commercial du modèle, nous avions fait l'impasse sur le moteur d'accès en Diesel pour la bonne raison que cette version n'était pas encore en production à l'usine de Mulhouse. La commercialisation en France de cette DS4 HDi 110 bvm6 n'a démarré que quelques mois plus tard, courant septembre. Malgré tout, elle a enregistré le plus fort pourcentage de commandes parmi les sept motorisations proposées. Sur les 11 500 bons signés par les clients pour une DS4 en 2011 (10 000 livraisons), 33 % concernaient le HDi 110 BVM6, loin devant le HDi 160 (26 %) et 23 % pour l'innovant e-HDi 110 BVP6. Précisons encore que ces trois Diesel représentent 86 % du total des ventes, laissant aux versions à essence la portion congrue malgré des moteurs THP assez convaincants (en particulier le 200 chevaux).


On peut retenir de ces chiffres que même pour un modèle apprenti-Premium à plus de 22 000 €, bien moins de la moitié des clients du 1.6 HDi ont consenti à débourser 1 000 € supplémentaires pour la version e-HDi 110 aux prestations pourtant intéressantes. La plupart de ceux qui ne se sont pas contentés d'un investissement minimum ont préféré passer au niveau d'équipement supérieur.


Essai - Citroën DS4 HDi 110 Chic : premium premier prix
Peut-être à cause de la réputation de lenteur de sa boîte manuelle robotisée à 6 rapports (pilotée sans pédale d'embrayage, nommée BMP6 chez PSA). Quel que soit le succès de la DS4 HDi 110 de cet essai, Citroën vient d'en arrêter la fabrication et en écoule en ce début d'année 2012 les derniers stocks. Si le constructeur aux chevrons abandonne la version la plus vendue de la gamme, c'est principalement pour trois raisons : encore réduire l'empreinte C02 de la marque pour mieux coller aux exigences européennes, disposer d'une version d'accès en Diesel plus en adéquation avec le prestige du label DS au travers de l'innovant e-HDi 110, et enfin parce que ce dernier est aussi disponible avec une boîte manuelle classique depuis la fin de l'automne dernier, en plus de la BMP6 qui reste au catalogue.




Essai - Citroën DS4 HDi 110 Chic : premium premier prix


La DS4 HDi 110 emprunte comme e-HDi le Diesel le plus répandu parmi les modèles de PSA, le 1.6 HDi. Ce moteur fort de 112 ch à 3 600 tours et de 270 Nm à 1 750 tr/mn emmène notre DS4 à plus de 180 km/h, avec des accélérations (11 secondes sur le 0 à 100 km/h) et des reprises très correctes. Il reste une référence dans sa classe de cylindrée en raison de sa souplesse, de son onctuosité, et à peine moins pour sa sobriété (4,7 l/100 en cycle mixte et 122 g/km de C02).








Choix économique ou économie de choix


Sur notre essai, la consommation moyenne a atteint 7,1 l/100, un peu moins bien que l'Audi A3 Sportback 1.6 TDi 105 qui se contente de 6,8 litres à rythme et parcours quasiment équivalents.
En ville, sur 260 kilomètres de courts trajets -entre 10 et 20 km- dans une circulation pas vraiment fluide, nous avons relevé 8,1 l/100, voire 8,6 litres en conduite nerveuse. Pas exceptionnel, mais dans la moyenne des compactes Diesel de petite et moyenne cylindrées. Evidemment, c'est beaucoup plus qu'avec la version e-HDi équipée d'un alternateur réversible de seconde génération qui permet 10 à 15 % de mieux en usage urbain. En fait, la conso devrait être à peine plus élevée que celle de la 308 e-HDi 110 essayée en 2011 dans notre rubrique Watt is it. L'alterno-démarreur inclut un système stop/start évolué très efficace et agréable à l'utilisation. Mais il ne permet pas à la DS4 e-HDi 110 (114 g/km de C02) d'accéder au petit bonus de 100 € accordé en dessous de 106 g en 2012. En revanche, moins pénalisée par sa masse ou son aérodynamique, la C4 e-HDi 110 avec la boîte manuelle pilotée à 6 rapports (BMP6) l'empoche.




Essai - Citroën DS4 HDi 110 Chic : premium premier prix
Essai - Citroën DS4 HDi 110 Chic : premium premier prix
Par rapport à la C4, la DS4 sacrifie également les places arrière moins habitables, à l'accès étriqué et aux vitres fixes, comme le coffre, un peu plus petit. En contrepartie, avec sa hauteur supérieure, le conducteur profite d'une position surélevée afin de dominer la route.


Sa personnalité et la recherche à propos de la présentation intérieure se paient certes plus cher, mais cela reste dans l'ordre du presque raisonnable. Au moins avec le premier niveau d'équipement Chic, qui a représenté en 2011 près de 10 % des commandes, contre 63 % au So Chic. La finition supérieure Sport Chic, la plus demandée avec le 2.0 HDi n'est pas disponible avec la motorisation 1.6 HDi. Enfin, on note une quasi-égalité pour les -bonnes- qualités routières entre les deux compactes de la marque. La DS4 se distingue par un comportement un peu plus dynamique et un confort de suspension un brin plus ferme.