Ford a fait renaître sa familiale en 2007 avec la mise en place du Kinetic Design. Une métamorphose qui lui a plutôt réussi depuis. Ce restylage de mi-carrière n’a donc pas pour objectif  de bouleverser le physique de sa berline. Le constructeur s’est contenté de rafraîchir son modèle par petites touches. Quelques LED par ici, un bosselage sur le capot par là, et le tour est joué. Le design global est légèrement plus racé. Même constat dans l’habitacle toujours aussi sérieux (et triste) à l’image d’une Toyota Avensis. La console centrale évolue très légèrement, ses teintes également, les poignées de portes sont disposées de façon ergonomique et les assemblages de coloris diffèrent. Ford s’est même risqué à implanter un cache coulissant sur les porte-gobelets.

Un contenu high-tech renforcé

Vous l’aurez compris, la Mondeo évolue peu. La familiale n’en avait pas foncièrement besoin non plus. En revanche Ford s’est concentré sur le contenu high-tech qui faisait défaut à la Mondeo. Ainsi la familiale reçoit des équipements dignes du segment premium comme le détecteur de vigilance, l’alerte de franchissement de lignes, les feux de routes automatiques, la surveillance des angles morts. Tous ces équipements de sécurité sont proposés sous la forme d’un pack facturé 900 €. Un geste commercial intéressant sur le marché. Reconnu comme modèle attractif, la Mondeo voit ses prix légèrement augmenter avec une version de base fixée à 21 600 €. Compte tenu des agréments proposés, l’inflation reste modérée et la Mondeo est toujours bien placée face aux leaders généralistes : Citroën C5, Renault Laguna 3 et Volkswagen Passat.



Les dimensions restent inchangées, ce qui permet à la Mondeo de conserver ses fondamentaux en matière de volumes (540 litres) et d’habitabilité. La familiale de Ford reste donc une référence dans le segment des généralistes face aux Citroën C5, Renault Laguna et Volkswagen Passat.