Cela est dur à admettre mais les gens du marketing ont « parfois » des idées lumineuses. Je dois donc tirer un coup de chapeau à ceux de chez Opel qui ont trouvé le moyen de faire déplacer la presse spécialisée pour deux restyling en deux ans.  Alors que la plupart des marques font un seul restyling au cours de l’existence d’un modèle (en général à mi-carrière), Opel en fait deux, l’un pour les aspects mécaniques et un autre pour les éléments de carrosserie. Ainsi, l’an passé, Manuel Cailliot avait pu découvrir une Corsa disposant de nouvelles motorisations plus sobres, ainsi qu’un châssis et une direction repensée. Après le fond, place à la forme.

Un air de famille

C'est la face avant qui a le plus évolué

Cette cuvée 2011 de la Corsa qui est apparue en 2006 et ne sera remplacée probablement qu’en 2012-2013, se distingue donc par une nouvelle face avant sensée la rendre plus sexy et sportive. Le résultat est convaincant selon nous avec des optiques et une calandre redessinées très proches désormais de celles de l’Astra mais également un bouclier avant plus imposant. Ainsi dotée, la Corsa rajeunit et se différencie facilement de la précédente. Parmi les autres changements, on retiendra également l’extension de la palette des couleurs avec désormais 15 teintes dont 4 inédites : beige « Guacamole »,  vert Sauterelle, henné et bleu acier.

2 séries originales

Parallèlement à cela, Opel va développer deux séries particulières : la première, la Color Edition qui représente déjà 20% des commandes en Allemagne se caractérise notamment par les jantes 17 pouces, le toit noir brillant, le châssis sport et un intérieur spécifique. La seconde, la Design Edition comprend, pour sa part, le Pack extérieur OPC line, des jantes 17 pouces laquées blanc ou noir ainsi que des bandes courants sur le long de la carrosserie.

Richement pourvue

Si la Corsa évolue extérieurement, les améliorations dans l’habitacle sont beaucoup moins perceptibles puisqu’elles concernent seulement de nouveaux habillages. La qualité des plastiques et de l’assemblage est dans la moyenne de la catégorie des citadines mais toutefois inférieure aux références du segment comme par exemple une Volkswagen Polo. En incluant les deux séries précédemment évoquées, la gamme Corsa  est des plus complètes avec pas moins de 6 finitions. On retiendra surtout qu’elle diffère de la concurrence par certains équipements rares sur ce segment comme les sièges et volant chauffants, le porte-vélo intégré, les projecteurs adaptatifs ou un tout nouveau système multimédia tactile baptisé « Touch & Connect » regroupant la navigation 28 pays, le Bluetooth téléphonique mais aussi musical permettant d’écouter les morceaux stockés dans votre téléphone sans aucun câble. Globalement, son utilisation s’est avérée intuitive et très plaisante. On regrettera simplement que l’écran soit implanté si bas. Un choix qui s’explique simplement par des coûts d’installation réduits. Ce dispositif  est de série sur la finition Cosmo et en option sur les autres au prix de 690 €.