Avec un 2 litres qui frole 200 chevaux et au couple omniprésent, un train avant de course disponible sur les versions 4x4, un régulateur de vitesse adaptatif de seconde génération, l'Opel Insignia qui arrive en milieu de carrière vise maintenant les amateurs de grandes familiales Diesel dynamiques.Double essai de ce BiTurbo en carrosserie break, en version Adaptive 4x4 à châssis SuperSport (avec train avant de l’Insignia OPC), et en simple traction.

Essai - Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI BiTurbo 195 ch  bvm6 : soigner son image

Taux d'émission de CO2 :

134 g/km - Malus : 150 €

Début de commercialisation du modèle :

Décembre 2011

Depuis son lancement en 2008, le haut de gamme Opel « Voiture de l’Année » en 2009 s’est déjà vendu à près d’un demi-million d’exemplaires. Pas mal. En France, avec plus 7 000 immatriculations en 2011, elle est la seconde familiale importée la plus vendue (moitié moins que la Passat) parmi les constructeurs généralistes.

Essai - Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI BiTurbo 195 ch  bvm6 : soigner son image
Après l'apparition d'intéressantes motorisations à essence (1.4 Turbo, ...) et la mise à jour de son Diesel 2.0 CDTI ecoFLEX 118 kW/160 ch descendu de 136 à 115 g de CO2 au millésime 2011, l'insignia s'enrichit maintenant d'une nouvelle motorisation diesel. Ce BiTurbo, Opel nous le promettait dès les débuts de l'Insignia, et il a finalement été reporté en ce début de 2012. Il atteint désormais tous les objectifs du cahier des charges, et cet essai nous a démontré qu'il a l'air maintenant d'être parfaitement au point. Le 2.0 CDTI BiTurbo développe 143 kW/195 ch, contre 180 ch prévu initialement, et offre un couple de 400 Nm pour une consommation mixte normée contenue : 4,9 l/100 km (129 g/km CO2) en version traction à boite mécanique.

Essai - Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI BiTurbo 195 ch  bvm6 : soigner son image
Il se retrouve sur l'Insignia en deux ou quatre roues motrices (Adaptive 4x4), dans les trois variantes de carrosserie, berline 4 ou 5 portes et break Sports Tourer, et avec une transmission manuelle ou automatique six vitesses en traction. Toutefois, le choix se réduit à la portion congru à propos des niveaux d'équipement, Opel n'a retenu pour le marché français que le plus élevé, le Cosmo Pack, d'où des tarifs qui vont de 38 000 à 41 650 €, hors options. A partir du printemps 2012, les versions Adaptive 4x4 (AWD) pourront de plus être commandées avec le châssis SuperSport doté du train avant à jambes HiPerStrut de l’Insignia OPC (Opel Performance Center). Redoutable comme nous le verrons plus loin.