Le catalogue Opel propose de véritables breaks depuis plus de 50 ans. L’Insignia qui apparaîtra au printemps dans sa déclinaison break, avec en prime deux nouvelles motorisations, a-t-elle assez de coffre pour succéder à l’ancienne Vectra break ?

Essai - Opel Insignia Sports Tourer : break de l'année ?

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Opel Insignia

104 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Opel Insignia Sports Tourer

Octobre 2008

La voiture de l’année 2008 vit un très bon démarrage. Sur le vieux continent près de 80 000 clients ont déjà passé commande. Après le lancement des modèles 4p et 5p, l’Insignia réapparaît donc dans une déclinaison break. L’occasion pour Opel d’y accoler, en plus, d’une nouvelle appellation : « Sports Tourer », deux nouvelles motorisations. Face à la berline, ce Sports Tourer gagne 8 cm et une quarantaine de litres en volume de coffre. Le break est à la mode. Le constat est flagrant puisque la majorité du segment mise d’avantage sur l’esthétique que le volume. Le Sports Tourer apparaît donc en retrait par rapport à sa devancière, l’Opel Vectra break (1850 l), et se situe dans le bas du segment actuel en terme de volume maxi (1530 litres). Certes devant les françaises Peugeot 407 SW et Citroën C5 Tourer, mais en retrait par rapport aux Mazda 6 break (1 751 l), Renault Laguna Estate (1 593 l), Ford Mondeo SW (1 745 l), Volkswagen Passat SW ( 1731 l), etc.
Essai - Opel Insignia Sports Tourer : break de l'année ?
Essai - Opel Insignia Sports Tourer : break de l'année ?
Essai - Opel Insignia Sports Tourer : break de l'année ?
Ce défaut est compensé par les nombreux équipements mis à disposition de la clientèle comme le FlexOrganizer qui permet de ranger et de fixer les charges dans le coffre via des filets et des cloisons pliables. Dès le second niveau de finition la clientèle pourra apprécier les bienfaits du nouveau hayon à ouverture assistée, qui se pilote à l’aide de la clef. La hauteur d’arrêt est programmable. Un dispositif qui évite par exemple d’endommager le hayon dans des parkings trop bas, ou encore que les petits gabarits fassent la courte échelle pour refermer leur coffre. Le dessin incurvé du hayon offre la possibilité de charger des objets encombrants. Jusqu’à 1,91 mètres au maximum.
L’Insignia Tourer se démarque de la concurrence par son seuil de chargement très accessible mais aussi par la présence de feux de signalisation à l’intérieur. Ainsi, si vous transportez des encombrants, hayon ouvert, les véhicules de derrière sont informés si vous freinez, tournez, etc.