Grand maître des sportives chez BMW, le département Motorsport vient pourtant de commettre l’impensable en associant la griffe M. à du diesel. Mais pas n’importe quel moteur : un tri turbo de 381 ch. Tout simplement une première mondiale !

Essai vidéo - BMW  M550d : la preuve par trois

Taux d'émission de CO2 :

169 g/km - Malus : 2 200 €

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2012

Que l’on aime ou non BMW, il faut bien reconnaître que la firme munichoise est l’un des meilleurs motoristes au monde. En voici le dernier exemple en date avec cette motorisation triturbo qui est pour l’instant unique. Alors qu’on aurait pu penser que cette innovation allait faire son apparition sur un moteur essence, c’est finalement sur un bloc diesel que BMW a choisi d’implanter pour la première fois cette technologie. Et le comble, c’est qu’elle reçoit le badge « M ». Shocking ! Pourtant il faudra s’y faire puisque Audi a entrepris la même démarche en proposant son SQ5, premier SUV et modèle diesel de la gamme S.


Essai vidéo - BMW  M550d : la preuve par trois
Essai vidéo - BMW  M550d : la preuve par trois
En bref
381 ch
740 Nm
86 500 €
Esthétiquement, il faut un œil d’expert pour faire la distinction entre une M5 et cette M550d puisqu’on retrouve tous les attributs de la sportive sur cette dernière que ce soit le bouclier AV avec ses larges prises d’air, les bas de caisse ou les jantes 19 pouces. Certains détails trahissent toutefois le fait qu’il ne s’agit pas d’une M5. Ainsi, les prises d’air sur les ailes ont disparu, les deux doubles sorties d’échappement ont été remplacées par des sorties trapézoïdales et surtout la M550d est disponible en version Touring, ce qui n’est pas le cas de la M5. En termes de mensurations, statu quo avec une longueur de 4, 91 m.
Essai vidéo - BMW  M550d : la preuve par trois
Dans l’habitacle, pas de surprise avec la planche de bord et la qualité de fabrication que l’on avait pu remarquer déjà sur la Série 5. Quelques raffinements rappellent qu’on a affaire à un modèle sportif, comme par exemple les plaquages d’aluminium brossé sur la planche de bord et la console centrale, les multiples réglages des sièges qui permettent d’obtenir une position de conduite idéale ou le logo « M » présent sur le volant, le levier de vitesses ou les seuils de portes. Rien à redire sur la qualité de finition qui approche la perfection. En version Touring, cette M550d est encore plus pratique que la berline avec une habitabilité arrière plus que correcte et surtout un coffre plus volumineux avec une capacité variant de 560 à 1 670 litres.