Qu’on les aime ou non, il faut bien reconnaître que les berlines coupés ont actuellement le vent en poupe. Inaugurée par Mercedes avec la CLS de première génération, cette catégorie n’en finit pas de s’accroître. La CLS en est à sa seconde génération, tout comme la Passat CC devenue simplement CC, il y a quelques mois. Audi possède son A7 Sportback, il était donc impossible pour BMW de laisser ses deux principaux concurrents seuls sur le segment. La firme réagit donc avec une nouvelle carrosserie 4 portes sur la Série 6. Du jamais vu pour l’hélice.


Malgré les portes arrière, le profil de la Série 6 Gran Coupé est très élégant


EN BREF

Longueur : 5 m

Puissance 640d : 313 ch

Prix : 81 000 – 117 500 €

Sans surprise, la Série 6 Gran Coupé est un modèle statutaire. C’était déjà le cas du coupé et du cabriolet mais cette impression est encore plus forte ici. Les dimensions vont dans ce sens avec une longueur de près de 5 m (c’est 11 cm de plus que le Coupé), une largeur de 1,89 et une hauteur ramassée de 1,39 m soit quelques centimètres de plus que le Coupé. La forme du profil est désormais classique pour cette catégorie avec notamment des vitres sans montant. Si l’avant et l’arrière sont très proches du coupé, les principales nouveautés résident dans l’apparition des portes arrière et l’allongement de l’empattement qui frôle désormais les 3 mètres. Les plus observateurs auront pour leur part noté la signature «  Gran Coupé » derrière la vitre de custode et le troisième feu stop qui trône au-dessus de la vitre AR en occupant toute la largeur. Indéniablement, l’ensemble est réussi en apportant un gain de dynamisme par rapport à la Série 7 tout en étant plus statutaire que la Série 5.


Des passagers arrière choyés

Sur les Série 6 Coupé et Cabriolet, ce sont principalement les occupants avant qui occupent les places de choix. Ceux se trouvant à l’arrière devront composer avec un espace plus limité et moins confortable. La Gran Coupé rétablit un peu l’équilibre puisque ce sont les passagers arrière qui profitent de ce changement avec un espace aux jambes plus conséquent et surtout une accessibilité grandement améliorée grâce aux portes. Même si cette Série 6 prétend pouvoir accueillir 3 personnes à l’arrière, il faut bien avouer que celle au centre ne sera pas gâtée en raison de l’inconfort de sa place et de l’imposant tunnel de transmission. Contrairement à d’autres berlines-coupés, aucun problème de garde au toit n’est à signaler.



En revanche, petite déception concernant le volume de chargement puisqu’il oscille entre 460 et 1 265 l, ce qui est juste, d’autant plus que son accès est restreint. Aucune évolution au niveau de la planche de bord totalement similaire à celle des Coupés et des Cabriolets avec notamment l’immense écran multimédia en son centre et une qualité de finition exemplaire.