Après les normes de dépollution Euro IV, la taxe sur les véhicules polluants, voici venue l’heure de l’étiquette énergie. Fonctionnant sur le même principe que l’électroménager cette étiquette informe le client sur le taux d’émission du véhicule ainsi que sa consommation.

Depuis le 10 mai 2006, les véhicules neuf vendus en concession présentent une étiquette énergie.

Etiquette énergie : après les frigos, les autos

Cette étiquette est semblable à celle apposée sur les appareils électroménagers. Elle renseigne le futur acheteur sur le potentiel de pollution du véhicule et son taux de consommation.Elle comporte sept codes couleurs correspondant aux performances écologiques du véhicule allant du vert pour les véhicules les plus propres au jaune pour les moyennement propres et rouge pour les mauvais élèves. Dans l’esprit du gouvernement cet affichage doit "permettre de responsabiliser les conducteurs et de concourir à la réduction des émissions de CO2, principal gaz à effet de serre". Mais les automobilistes n’ont pas eu besoin du gouvernement pour se responsabiliser puisqu’en 2005, déjà 42 % des véhicules vendus appartenaient déjà aux classes "vertes" (A,B,C) de la nouvelle étiquette énergie. La mise en place de cet affichage démontre l’engagement européen de parvenir à 142 g de CO2/100 km d'ici 2008-2009. Mais, de l’aveu de la ministre de l’écologie, de Nelly Olin, ce seuil sera difficile à atteindre, car les ventes des mauvais élèves (4X4 et monospaces) ne cessent de progresser (+ 0,6 % en 2005). Quoiqu’il en soit, l’étiquetage vient renforcer, la norme actuelle de pollution Euro IV dans la lutte pour l’environnement et la taxe en vigueur depuis le 1er Janvier 2006 pour les véhicules émettant plus de 200 g de CO2/100 km. Rappelons que cette taxe s’applique pour les véhicules mis en circulation depuis le 1er juin 2004. Les véhicules dépassant ce seuil se verront gratifiés d’une taxe de 2€/g entre 200 et 250 grammes sur la carte grise. Au-delà la taxe passera à 4€/g. L’étiquette énergie répond à une directive européenne dans le cadre de du Plan Climat français visant à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Lire aussi

Forum