Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Ford Focus

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Ford Focus

Dates clés

  • Commercialisation : Octobre 1998 à décembre 2004 - Légères retouches de carrosserie : janvier 2002
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Cette première génération de Focus marquait un réel bond en avant par rapport à la très vieillissante Escort qu'elle remplaçait. Vive, plaisante à conduire, agréablement motorisée, elle permettait même un plaisir de conduite jusque là rarement offert aux acheteurs de Ford. Le tableau pourrait être idyllique… à ceci près que les ennuis ont été assez nombreux et que le vieillissement général, surtout sur les modèles de première partie de carrière, est vraiment imparfait.

Caradisiac a aimé

  • Le plaisir de conduite
  • Le comportement routier
  • L'équipement jamais chiche
  • La qualité des installations audio
  • La pertinence de la version break

Caradisiac n'a pas aimé

  • La finition intérieure
  • Le feu de recul faiblard
  • Les essuie-glaces trop lents
  • La ceinture de sécurité peu accessible sur les 3 portes

Nos versions préférées

  • 1.6 GHIA 5P
  • TD CI 100 GHIA 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le plaisir de conduite : tout au moins sur les versions à essence puis les secondes générations de diesel (TDCi), le plaisir ressenti au volant est bon. Fait d'autant plus à souligner que les générations précédentes de Ford étaient plutôt déficitaires sur ce point.
  • Le comportement routier : il est sain et équilibré. La mise au point de la partie châssis devient même affûtée sur les versions sportives.
  • Le poste de conduite : les commandes sont simples, bien repérées et accessibles, sans complication inutile. Très bonne ergonomie des commandes sur la console centrale.
  • L'équipement : toutes les versions reçoivent au minimum la direction assistée, l’ABS, le verrouillage central et les vitres avant électriques, les airbags frontaux et un volant réglable dans les deux axes (en hauteur et en profondeur). Les versions Ghia sont riches.
  • Le pare-brise dégivrant : un équipement rare, mais présent sur quelques modèles haut de gamme. Ce sont des résistances électriques noyées dans l'épaisseur du verre qui le réchauffent et évacuent assez rapidement toute trace de buée interne. Pratique l'hiver, par temps humide.
  • La radio : elle offre une qualité sonore correcte et une réception fort correcte.
  • La déclinaison break : elle présente un très bon rapport longueur/volume de chargement.
  • Le basculement des sièges avant sur les carrosseries à 3 portes : la poignée se situe en haut des dossiers avant, elle est très accessible.

Ce qui peut faire hésiter

  • La finition intérieure : les formes aux arrêtes tranchées faisaient modernes à la sortie. Elles datent un peu aujourd'hui. Mais, surtout, c'est la qualité des plastiques qui pêche : tous sont rigides. Seuls - légers - rembourrages à bord : les accoudoirs latéraux et le haut des contre-portes. Et la qualité générale de la réalisation manque de classe. Le vieillissement n'est que moyen.
  • Le feu de recul : il est unique, à droite et placé trop bas. Il ne donne qu’un éclairage faiblard et ne sert pas à grand chose en manœuvres.
  • Les ceintures de sécurité avant sur les carrosseries 3 portes : elles sont situées bien trop en arrière, et aucun système de guidage n'aide à les faire coulisser.
  • Les essuie-glace : il sont assez lents, et le balayage reste limité en cas de forte pluie.

3. Budget

Achat / Cote :

Prix peu élevés, souvent en dessous des cotes de la concurrence, même en diesel. Excellentes affaires du côté des modèles à essence.

Consommation :

L'appétit des versions essence est assez élevée, celle des diesels est beaucoup pus raisonnable. Ce sont les diesels TDCi qui présentent, et de loin, le meilleur rapport performances/consommation.

Assurance :

Prix tout à fait dans la norme.

Prix des pièces :

Niveau de prix dans la norme. Avec, comme souvent chez Ford, de amortisseurs vraiment chers.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 150 000 ou 160 000 km suivant les moteurs, dans la limite de 10 ans maximum.

4. Fiabilité

Description :

Les premières années de carrière de ce modèle ont été émaillées de nombreux soucis, le plus souvent agaçants mais atteignant parfois un certain degré de gravité. En bref, à sa sortie, la Focus de première génération n'était pas tout à fait prête. Puis ce sont les ennuis d'ordre électronique qui ont entravé pus durablement l'utilisation de certains exemplaires. A l'extrême –même si les cas sont heureusement rares – il y a eu des versions (surtout des 1.8 TDCi) dont le moteur risquait de se couper subitement et sans préavis sur route, sans que jamais les réparateurs de la marque ne parviennent à cerner les causes du phénomène ni à l'éliminer. Ce type d'avarie, évidemment grave, n'affecte qu'un très faible pourcentage des Focus construites mais est de nature à faire tout de même hésiter au moment du choix. Enfin, la qualité de fabrication générale est inférieure à la moyenne ce qui, surtout sur les premiers exemplaires, inflige un vieillissement tout à fait moyen, critiquable pour un modèle de cette catégorie et de cette époque.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteurs à essence. Sur les modèles fabriqués en 2000 et 2001, risque de rupture accidentelle de la courroie de distribution avant le kilométrage prévu pur son remplacement, en particulier sur les moteurs 2.0.
  • Moteur TDdi 90. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, risque d’arrêt brutal. Causé par la défaillance d’un capteur interne à la pompe d’injection. Résolu par l'adoption d'une nouvelle pompe en février 2000. Si besoin, remplacement de la pompe. Pendant 4 ans, cette intervention a été prise sous garantie.
  • Moteur TDCi 115. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu'en novembre 2001, risque de calage soudain en roulant. Dangereux : toutes les fonctions annexes de la voitures se coupent aussi : assistance de direction et, très vite, épuisement de l'assistance de freinage. Causé par le mauvais calibrage de la gestion électronique du moteur, ou par un faux contact électrique sur le câblage du boîtier de gestion électronique. Ce phénomène ponctuel n'affecte qu'un nombre limité de voitures, mais est souvent très difficile à éliminer. Les exemplaires fabriqués jusqu'en novembre 2001 on été en principe rectifié. Quelques exemplaires postérieurs aux modifications usine de novembre 2001 sont encore susceptibles de souffrir du même aléa.
  • Moteur TDCi 115. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mars 2002, émission possible de fumée noire à l’échappement, accompagnée d'une perte de puissance et d'un fonctionnement perturbé. Causé par la vanne EGR (circuit de recyclage des gaz). Remède : vanne EGR à remplacer.
  • Boîte de vitesses. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2001, les 2ème, 3ème et 4ème rapports ont parfois du mal à s’enclencher. Causé par un synchro défaillant.
  • Boîte de vitesses. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2001, quelques bruits de boîte peuvent apparaître à partir de 60 000 km. Causés par les pignons.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 1.6 essence. Souvent, irrégularités de fonctionnement, ralenti heurté, à-coups en accélération. Causé par une mauvaise régulation de la gestion électronique du moteur. Remède : reprogrammation du boîtier électronique.
  • Moteur diesel 1.8 TDdi 75. Parfois, émission excessives de fumées noires au bout de 80 000 à 120 000 km.
  • Moteur TDdi 90. Souvent, irrégularités de fonctionnement, ralenti heurté, à-coups en accélération. Causé par une mauvaise régulation de la gestion électronique du moteur. Remède : reprogrammation du boîtier électronique.
  • Moteur TDCi 115. Irrégularités de fonctionnement, ralenti heurté, à-coups en accélération. Causé par une mauvaise régulation de la gestion électronique du moteur. Remède : reprogrammation du boîtier électronique. Un nouveau logiciel de gestion moteur est disponible depuis février 2003.
  • Direction. Quelques baisse ponctuelles ou irrégularité d'assistance en manœuvres à l'approche en fort braquage.
  • Direction. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2001, bruit de l'assistance (grognement) en fort braquage.
  • Suspensions avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 1999, craquements en fort braquage. Causés par les ressorts. Remède : pose d'un embout caoutchouté à la tête des ressorts. Cette opération a pu être effectuée gratuitement par les concessionnaires sur les voitures présentant ce défaut.
  • Train arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, bruits et claquements. Remède : pose d'un embout caoutchouté à la tête des ressorts. Cette opération a pu être effectuée gratuitement par les concessionnaires sur les voitures présentant ce défaut.
  • Pneus arrière. Usure accélérée et souvent par facettes, ce qui accentue fortement les bruits de roulements (très perçus par les passagers de la banquette). Causé par le mauvais réglage du train arrière en usine. Amélioration usine en janvier 2001, mais le remède n'a été que partiel. Ford a pu participer au remplacement de pneus prématurément usés.
  • Roulements de roues arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en septembre 2001, faible endurance : bruit, et remplacement parfois nécessaire dès 60 000 km.

Aspect extérieur :

  • Peinture. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2000, le vernis de surface est trop sensible aux rayures. En particulier sur les teintes métallisées : vulnérabilité aux brosses de lavage et traces de griffures sur l'entourage des poignées de portières. Les couleurs les plus touchées sont le bleu foncé et le vert clair.
  • Etanchéité. Risque d'infiltration d'eau dans l'habitacle. Causé par un défaut d'application du joint d'étanchéité sur la baie de pare-brise. Quelques cas également de soudure mal réalisée dans le montant de la porte avant droite. Provoque un écoulement d'eau au niveau des pieds du passager avant. Ces symptômes se manifestent assez vite après le début d'utilisation de la voiture.
  • Globes optiques avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mars 2001, condensation interne très fréquente, et formation de gouttelettes sur la face interne du plastique. De nombreux phares ont été remplacées sous garantie. Une amélioration usine partielle a été apportée en septembre 1999. Amélioration définitive en mars 2001.
  • Portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1999, il arrive que le crochet de fermeture du bloc serrure ne s'accroche pas : la porte doit être claquée plusieurs fois. Pendant 2 ans, Ford a procédé au remplacement gratuit des quatre serrures en cas de problème.
  • Portières avant. Sur quelques voitures, leur fermeture est difficile. Causé par un défaut de réglage de la charnière en usine. Remède : charnière à régler.
  • Rétroviseurs extérieurs. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2000, leur système de rabattement exige une très grande force.
  • Rétroviseurs extérieurs. Vibrations chroniques des miroirs, surtout sur les versions diesel (vibrations d'origine mécanique dans les bas régimes).
  • Essuie-glaces avant. Usure rapide des balais. Une amélioration usine partielle a été apportée à l’été 2000.
  • Hayon (berlines à 3 et 5 portes). Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2001, il peut accrocher à l'ouverture. Ce qui risque de rendre l'ouverture impossible ou nécessiter plusieurs tentatives. Causé par le mauvais réglage des charnières et/ou de la serrure en usine.

Finition intérieure :

  • Garnissages de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2000, déformation progressive : dans leur partie supérieure, ils bâillent vers l’intérieur e s'écartent des vitres. Remède : remplacement des garnitures (car elles sont impossibles à redresser).
  • Pavillon/Montants de pare-brise. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2002, mauvaise fixation des caches en plastique et bâillement du plastique gris sur les montants de pare-brise. Une première amélioration, partielle, a été apportée en usine en février 1999 ; faiblesse totalement résolue en janvier 2002.
  • Levier de vitesse. Parfois, fixation en travers du pommeau. Difficile à ajuster.
  • Tapis de sol additionnels. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2000, leurs attaches sont extrêmement frêles. Causé par leur système d'agrafage : deux petites aiguilles métalliques très fines et pas assez profondes qui pénètrent sur la moquette : elles ne résistent pas à la première manipulation et elles sont quasi impossibles à remettre en place quand elles ont sauté. Résultat : vous vous retrouvez avec les attaches dans la main, et un tapis qui se balade sur le sol.
  • Bruits parasites. Assez présents, variables d'une voiture à l'autre. Amélioration globale à partir de janvier 2002. Sur les versions 3 portes, la boucle de ceinture avant droite bat continuellement contre le montant central si aucun passager n'est attaché à cette place. Côté bruits de roulement, es pneus Firestone Firehawk sont plus sonores que les autres.
  • Bruit d'air. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2001, souffle d'air très marqué en provenance du haut des portières avant. Apparaît dès 90 km/h et augmente assez rapidement. Causé par le profil du joint de porte.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Verrouillage central. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 1999, dysfonctionnement possible : lorsque le verrouillage est activé par les basculeurs intérieurs, il ne veut plus se déverrouiller. Ou alors les portières refusent de se verrouiller. Le plus souvent causé par un problème de clé ou de récepteur à bord de la voiture.
  • Lève-vitres avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1999, problème de fonctionnement caractérisé : mauvaise remontée ou blocage de la vitre. Causé par le mécanisme. Nombreux mécanismes changés sous garantie (les vitres arrière, qui n'adoptent pas le même schéma, n'ont pas posé les mêmes problèmes).
  • Lève-vitres arrière. Modèles 99-2000 : léger problème de guidage.
  • Climatisation. Odeur désagréable à la mise en route.
  • Climatisation. Nombreux aléas d’ajustement de température, arrivée inopinée d’air froid ou chaud. Causé par un aléa de régulation électronique. Une amélioration usine, partielle, a été apportée en 2002. Remède : reprogrammation du logiciel.
  • Jauge à carburant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1999, indication de niveau fortement erronée. En particulier lorsqu'il ne reste plus beaucoup de litres et que l'aiguille continue à osciller aux alentours d'1/4. Causé, soit par un problème sur le flotteur situé dans le réservoir, soit le module électronique qui a été mal programmé. Remède : flotteur à remplacer ou reprogrammation du module.

Rappel de rectification en concession :

  • Portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en novembre 1999, risque de mauvaise fermeture par temps froid. Causé par un cliquet interne aux serrures. Rappel en février 2000 : cliquet remplacé.
  • Moteur 1.6 essence. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, risque de pertes de puissance ponctuelles. Causées par une mauvaise programmation du boîtier de gestion moteur. Rappel en février 2000 : reprogrammation du calculateur. 15 400 voitures en France.
  • Moteurs 1.6 et 1.8 essence. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, le bouchon de remplissage d'huile risquait de se dévisser, ce qui pouvait entraîner des projections d'huile dans le compartiment moteur, voire provoquer une casse moteur. Rappel en février 2000 : bouchon systématiquement remplacé. 7 200 voitures en France.
  • Moteur TDCi 115. Sur les modèles fabriqués jusqu'en novembre 2001, risque de calage clairement identifié soudain en roulant. Causé par le mauvais calibrage de la gestion électronique du moteur, ou par un faux contact électrique sur le câblage du boîtier de gestion électronique. Dangereux : toutes les fonctions annexes de la voitures se coupent aussi : assistance de direction et, très vite, épuisement de l'assistance de freinage. Ce phénomène ponctuel n'affecte qu'un nombre limité de voitures, mais est souvent très difficile à éliminer. Les exemplaires fabriqués jusqu'en novembre 2001 on été en principe rectifié. Rappel en mars 2002 : reprogrammation du boîtier de gestion moteur. 1 700 voitures en France. Mais quelques exemplaires postérieurs aux modifications usine de novembre 2001 sont encore susceptibles de souffrir du même aléa.
  • Alternateur. Sur les modèles fabriqués entre octobre 1998 et le 5 mars 1999, problème sur le régulateur de tension de l'alternateur, ce qui peut causer une surtension. D'où un risque de détérioration de la batterie. Rappel en juillet 1999 : remplacement. 26 000 voitures en France.
  • Alternateur. Sur les modèles fabriqués entre le 8 et le 27 mars 2002, l'alternateur monté en usine n'était pas conforme. Rappel en mai 2002 : alternateur remplacé systématiquement. 2 228 voitures en France, 27 500 au total.
  • Airbags frontaux et latéraux. Sur les modèles fabriqués en février et mars 1 999, risque de non-déclenchement en cas d'accident. Causé par une mauvaise programmation du module électronique. Rappel en avril 1999 : reprogrammation du module. 3 003 voitures en France, 30 400 au total.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 1.6 GHIA 5P

Bon moteur pour la carrosserie, afin de soutenir sans peine un rythme correct sur route. Le moteur set un peu gourmand. Comme pour toutes les Focus, les versions à partir de 2002 sont préférables pour des raisons de fiabilité.
Commercialisation : 1998
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 100 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : TD CI 100 GHIA 5P

Une diesel de fin de carrière, comme version du juste milieu. Réussie sous tous rapports. De plus, étant commercialisée tard, elle est débarrassée de la plupart des soucis électroniques.
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 100 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En savoir plus sur :
Ford Focus

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

je reconais bien la les defauts de ma focus 1800 tdci..Ford n'a jamais accepte une prise en charge de la gestion moteur(calage ralenti accelere;a coups permanents;fumee probleme de vanne et de perte de puissance;demarreur a 80000 kms...) hors garantie je precise;

Par Anonyme

Je n'ai recontré qu'un problème de bougie de préchauffage HS au bout de 5000km sur ma focus TDDI90 de Janvier 2001, ensuite que du bonneur ! Je reprendré FORD pour leur excellente voiture ( contrairement à la voiture de ma femme Fiat punto 1.2 de 2006 ( 25000km avec 3000€ de frais )). Ma focus à aujourd'hui env 210000km et encore toute belle dans sa version bluecollection. Je vais la remplacé à la fin de l'année pour la nouvelle focus ou mondeo. Je précise que l'entretien à été fait selon m'a régle : vidange tout les 7500km , corroie de distribution et suspension à 100000km et vérification tout les mois des pression et niveau diverse. j'ai toujours fait ça, meme sur ma fiesta 1.8D ( réputé pour sa fragilité, vendu avec 265000km moteur d'origine )

Par Anonyme

Fiabilité catastrophique  sur modele 1.8 ltdci de 2003.

Par Anonyme

Qu'avez-vous trouvé ? Merci de me le dire

Par Anonyme

250 000 km au compteur sur ma 1,8 TDDI de 2005, une fiabilité exemplaire, rien que de l'entretien courant et en plus pas toujours très régulier (oups). Tous les ans je prévois de changer et elle est toujours là. Pour moi la voiture idéale : toujours dispo quand j'en ai besoin et je n'y pense pas le reste du temps ! Je pense la garder au moins jusqu'à 300 000 km (soit encore 1 an) mais je ne sais toujours pas par quoi la remplacer ...

Par Anonyme

J'ai une focus tdci 115 de 2003. Elle a 87000 kms. Géométrie variable du turbo Hs à 69000, hors garantie, 1600€, no comment... J'ai la boite qui grince (point mort ou changement de rapport), peut-être un problème de synchro, je vais la faire vidanger déjà dans un 1er temps. J'ai eu un début de problème de vanne EGR, solutionné en la courcircuitant (après le turbo ça fait toujours plaisir!). Je suspecte également un début de soucis au niveau du volant moteur (grosse vibrations de temps en temps). Ce véhicule, avec les frais engendrés, me sera revenu aussi cher qu'un véhicule acheté neuf... Voiture très sympa en terme d'agrément ceci dit. Mais ça fait "mal à la bourse"... !!

Par Anonyme

J'ai une ford focus ghia 1.6 essence 4 portes de 2000 et j'en suis content

Par Anonyme

ford focus 1.8 tdci 2003 volant moteur embrayage refroidisseur d huille a changé pour 100000kms vraiment de la mer....ford et aucune prise en charge n acheter pas ford c est pas fiable

Par Anonyme

Moteur Essence 1.6 16s, 5 portes finition Ambiente de  dec. 2000, totalisant 90 000 kms, 30 000 km depuis 3 ans , véhicule familial pour les longs trajets. Aucun soucis, entretien régulier, bien équipé, poste CD Ford acheté d'occas en rmp du K7 d'origine, bon confort et bonne tenue de route sur route sinueuse. Moteur cool, faut pas le brusquer, boîte longue, peu de couple à bas régime (sous 2500 tr/min, normal 16 soupapes). Conso en longs trajets sur nationaleà allure régulière: 6,5 l/100, sinon inférieur à 7,5. Autonomie 700 kms en moyenne. En conclusion, une bonne voiture qui est à la hauteur du budget investi: 5000 euros, 7 ans, 65 000 km !

Par Anonyme

Je veux acheter une ford focus 1.8 clipper année 2001, mais lorsque je pile à fond,il y a un gros bruit à la roue avant droite et la voiture répond mal. Est ce grave, de quoi cela peut il venir? J'achete ou pas?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire