Ford-Focus-C-Max-40296.jpg

Dates clés

Commercialisation : septembre 2003 - Restyling carrosserie : mars 2007

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

Caradisiac a aimé

  • Le comportement routier.
  • Le confort.
  • La position de conduite.
  • Les diesels.
  • Le design intérieur.
  • La planche de bord agréable et bien finie.

Caradisiac n'a pas aimé

  • La modularité complexe.
  • Les bruits aérodynamiques.
  • L'autonomie réduite par la taille du réservoir (surtout en essence).
  • La visibilité réduite par les montants de pare-brise.

Nos versions préférées

  • 1.8 FFV 125 GHIA
  • 2.0 TDCI 133 SPORT

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • Les qualités dynamiques.
  • Le comportement routier précis et dynamique.
  • Le parfait compromis dans l’amortissement entre confort et efficacité.
  • La bonne position de conduite.
  • Le diesel 2.0 TDCi 133/136 ch discret, sobre et performant.
  • Le design agréable et bien adapté à la philosophie du véhicule.
  • Le dessin de la planche de bord sympathique.

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • La boîte de vitesse accrocheuse.
  • La modularité originale mais complexe.
  • Les bruits aérodynamiques.
  • Un réservoir assez petit qui limite l'autonomie.
  • La visibilité réduite à l'avant par les gros montants de pare-brise et de portière.

3. Budget

Achat / Cote :

Les prix neufs du C-Max sont très bien étudiés. En occasion, les tarifs sont donc raisonnables. D'excellentes affaires sont à réaliser sur les essence.

Consommation :

Mis à part avec le 2.0 essence de 145, il n'y a pas à se plaindre de la consommation, elle dans une fourchette basse pour la catégorie.

Assurance :

Primes aux tarifs mesurés, toutefois pas autant que pour les monospaces français. Mais moins cher qu'un VW Touran par exemple…

Prix des pièces :

Les consommables courants sont abordables, mais certaines pièces coûtent cher. Les éléments d'échappement par exemple.

Entretien :

Périodicité des visites d'entretien : tous les 20 000 km. Les tarifs de révision sont dans la moyenne de la catégorie, moyenne qui a beaucoup augmenté ces dernières années…

4. Fiabilité

Description :

Le Focus C-Max a connu de nombreux petits incidents en début de carrière. Rien de rédhibitoire à chaque fois, mais agaçant à la longue. Aujourd'hui, les plaintes se font de plus en plus rares, mais restent présentes, les kilométrages augmentant. Il semble par contre que le restylage ait été, sur ce point, salutaire.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Turbo. Sur le 1.6 TDCi jusque fin 2004, risque de casse du turbo à des kilométrages faibles (parfois avant 60 000 km).
  • Boîte automatique. La transmission automatique à variation continue (CVT), a connu des faiblesses en début de carrière. Elle peut tout bonnement casser. Elle a d'ailleurs été arrêtée un temps à la vente…

Autres pannes ou faiblesses :

  • Freins arrières. Jusque fin 2005, nombreux cas d'usure prématurée des plaquettes et des disques arrière (40 000 km maxi pour les plaquettes). Dû à une défaillance du frein de parking électrique, qui faisait coller les plaquettes aux disques. Ford rechignait à participer au remplacement
  • Pertes de puissance. Sur le 2.0 TDCi 133, une mauvaise programmation du calculateur de gestion moteur entraîne des pertes de puissance à l'accélération et en reprise, particulièrement dangereuses dans les carrefours ou les ronds-points. La solution, arrivée tardivement, a consisté à reprogrammer ce boîtier avec un nouveau logiciel mieux calibré.
  • Vanne EGR. Son encrassement, surtout sur le 1.6 TDCi, provoque des pertes de puissance et des fumées noires. Il faut la nettoyer ou la remplacer.
  • Turbo. Jusque début 2005, risque de déboîtement de la Durit d'alimentation en air du turbo, d'où perte brutale de puissance. Il faut la refixer. Un rappel a eu lieu courant 2005.

Aspect extérieur :

  • Essuie-glace arrière. Jusqu'à un rappel en mars 2005, un manque d'étanchéité du joint d'essuie-glace arrière pouvait provoquer un court-circuit et sa panne. Le joint était remplacé par un nouveau.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Même si la qualité perçue est de bon niveau, certains propriétaires se sont plaints de l'apparition de bruits parasites avec les kilomètres.
  • Boîte à gant. Son couvercle peut produire des bruits et vibrations énervants à la longue.
  • Bruits aérodynamique. Parfois très présents dans l'habitacle. Ils peuvent s'atténuer après avoir parfait l'étanchéité du joint du haut du pare-brise.
  • Ecoulements d'eau. Possible passage d'eau par les joints de portière et de vitre, jusque dans l'habitacle côté passager surtout. Peu de modèles affectés.
  • Radio. Mauvaise réception, changement intempestif des stations et risque de blocage des CD dans le lecteur sur les premiers postes livrés. Ils ont été remplacés.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

  • Frein à main électrique. En début de commercialisation, nombreux dysfonctionnements : il peut ne pas s'enclencher, ou pire se desserrer. Une reprogrammation de son boîtier de gestion électronique résout le souci.
  • Alerte intempestive. Possibilité sur les premiers modèles d'avoir un message d'alerte de niveau de carburant insuffisant alors que le réservoir est plein. Nécessite une reprogrammation des boîtiers électroniques de tableau de bord.
  • Climatisation. Elle peut se montrer bruyante. Par ailleurs, il se peut que le tuyau d'évacuation de la condensation soit mal positionné, et s'écoule dans l'habitacle à la place du passager. A faire repositionner.

Rappel et rectification en concession :

  • Décembre 2004 : les voitures fabriquées entre le 16 juillet 2003 et le 8 juin 2004 sont rappelées pour reprogrammation du boîtier de contrôle du frein à main électrique (risque de mis en œuvre trop tardive).
  • Mai 2005 : une série de modèles équipés du 2.0 TDCi 115 ch sortis d'usine entre le 26 octobre 2004 et le 13 janvier 2005 retournent en atelier pour resserrer la durit d'alimentationen air du turbo qui risque de se déboîter.
  • Septembre 2005 : défaut d'étanchéité au niveau de l'essuie-glace arrière. Les joints sont changés sur tous les modèles fabriqués avant mars 2005.
  • Début 2008 : remplacement de la pompe à vide dont un clapet peut se gripper et rendre inactive l'assistance au freinage (le freinage reste cependant présent). Les modèles concernés ont été fabriqués entre août 2005 et décembre 2006.
  • Juin 2008 : remplacement des vis non conformes pouvant se desserrer et entraîner un flottement des disque sur le moyeu. Les véhicules concernés en France sont au nombre de 4 600 et ont tous été fabriqués entre le 21 Février et le 15 Avril 2007.
  • Août 2008 : contrôle et remplacement, le cas échéant, du flexible de direction assistée qui, si non-conforme, peut entraîner une fuite aboutissant à la perte de l'assistance de direction. Les véhicules concernés ont été fabriqués entre le 2 Avril et le 15 Mai 2008.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : 1.8 FFV 125 GHIA

C'est le moteur esence ui va le mieux au C-Max, et qui reste d'une sobriété correcte. La fiabilité est bonne. Le niveau d'&équipement Ghia, complet, participe au bien-être à bord. Assez rare sur le marché mais les prix sont bas.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 0
Puissance réelle : 125 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : 2.0 TDCI 133 SPORT

C'est avec ce bloc diesel que le C-Max devient véritablement une machine à rouler... Il est en effet très performant, avec notamment de très bonnes reprises. Et la sobriété est réelle. Attention toutefois au bon suivi des campagnes de rappel, sous peine d'hériter d'un moteur creux à bas régime... Pour le reste, rien à dire.
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 133 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8