Lors du Grand Prix de F1 de Belgique du week-end dernier, l'organisation Greenpeace a réussi un joli coup de communication pour alerter sur ce qui se trame du côté du Pôle Nord, un territoire que les pétroliers se disputent afin d'y puiser le pétrole en sous-sol. Que l'on soit d'accord avec eux ou pas n'enlève rien à la mise en scène parfaite de ce moment rare au pied du podium de l'épreuve belge.

Les membres de Greenpeace ne manquent jamais d'imagination pour faire parler d'eux et de leur cause, la défense de l'environnement. Leur dernière action en date s'est tenue lors de la cérémonie du podium du Grand Prix de F1 de Belgique à Spa-Francorchamps et tous ceux qui y ont assisté ont donc déjà vu la scène. Pour les autres (leur vidéo sur You Tube a été retirée) voici ce petit moment hilarant de communication détournée.

Greenpeace entend dénoncer les projets de plusieurs pétroliers - dont Shell sponsor de l'épreuve de F1 – qui souhaitent s'approprier le pétrole que l'on trouve sous la glace du Pôle Nord. L'organisation craint une marée noire dans la région et les conséquences dramatiques qu'elle aurait sur la population d'ours polaires et sur l'ensemble du territoire. Ils ont donc choisi le cadre de l'épreuve de F1 pour se faire remarquer grâce à un procédé efficace. Quelques jours avant le Grand Prix, 2 systèmes de déploiement télécommandé de bannière ont été installés au pied du podium et c'est lors de la remise des prix du Grand Prix F1 qu'elles ont été activées. Le résultat est dans la vidéo ci-dessous.


Par contre, les organisateurs du Grand Prix pourraient être sanctionnés par la FIA pour cet épisode.