Le Champion du Monde en titre n'aura pas réussi à réaliser un doublé lors du GP de France sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Fernando Alonso et son équipe auront tout tenté pourtant pour battre le septuple Champion Monde, Michael Schumacher. En réalisant que la 248 F1 était plus rapide que la R26, le team Renault a décidé de changer de stratégie après le premier relais. En passant de 3 à 2 ravitaillements, Fernando Alonso a pu reprendre la deuxième place face à Felipe Massa et ainsi limiter la perte de points. Cependant, malgré cette stratégie, le pilote Espagnol n'a jamais été en mesure de revenir sur Michael Schumacher. Pour Giancarlo Fisichella, la course a été plus problématique. Parti un petit peu loin sur la grille de départ, le pilote Italien n'a jamais pu refaire son retard d'autant plus qu'il a été victime de problème d'adhérence et quelque souci de freinage. En terminant à la 6e place, Giancarlo Fisichella préserve quand même sa 3e place au classement mondial des pilotes. « Cette course a été longue et difficile, mais, compte tenu des circonstances, le résultat est parfait. Nous sommes partis avec la possibilité d'opter pour deux stratégies différentes et, lorsque nous avons vu que les Ferrari s'arrêteraient trois fois, nous savions qu'il serait difficile de les dépasser sur la piste. Nous avons donc décidé de tabler sur la constance de nos pneumatiques et de choisir une stratégie à deux arrêts. L'équilibre de la voiture a été constant pendant toute la course, et j'ai attaqué dur pour être certain de passer devant Felipe Massa en fin de parcours. En prenant en compte ma position de départ, je pense qu'il n'aurait pas été possible d'espérer mieux qu'une deuxième place aujourd'hui. Michael a été un peu plus rapide tout le week-end : comme à Imola et au Nürburgring. A l'époque, tout le monde pensait que Michael gagnerait toutes les courses, mais nous avons su répondre fermement. Nous pourrons en faire de même à Hockenheim dans 15 jours. » A déclaré Fernando Alonso « La course n'a pas été fantastique pour moi. La voiture est devenue de plus en plus difficile à conduire et le "graining" de mes pneumatiques dans le deuxième relais ne m'ont pas permis de bâtir une avance suffisante sur Ralf et Kimi pour rester devant eux. Ensuite, j'ai connu pas mal de problèmes de freinage dans la dernière partie de la course. Nous devrons analyser ce qui s'est passé, mais il faut aussi regarder les bons côtés : j'ai terminé dans les points, je suis toujours troisième au classement des pilotes après un week-end difficile et la spécification C du moteur a disputé une course sans problème. Je suis optimiste pour les courses à venir et suis persuadé que nous pourrons retrouver notre avantage de début de saison. » A commenté Giancarlo Fisichella