Avant l'entrée en scène de Jacky Ickx, le premier véritable pilote professionnel, le sport automobile en Belgique fut longtemps la seule affaire de "gentlemen drivers". Aisés souvent, insouciants parfois, ils n'en étaient pas moins enthousiastes et d'authentiques pilotes de talent.

Si Jacky Ickx s'impose comme le plus célèbre et le plus prestigieux avec ses 8 victoires en Grands Prix et ses six succès au 24 Heures du Mans, il ne saurait cependant résumer à lui seul le formidable dynamisme du sport automobile en Belgique. C'est une vieille et très longue histoire. Dès les balbutiements de l'automobile, la Belgique fut en effet après la France la première nation européenne à s'ouvrir à ce nouveau sport. La ville de Spa, qui abrite toujours aujourd'hui le plus beau circuit du monde, accueilles le premier meeting automobile dès juillet 1896, puis les Ardennes voisines furent le théâtre de la première course en circuit fermé en 1902.

Avec la construction du circuit de Spa-Francorchamps en 1921, le Grand Prix organisé par le Royal Automobile Club de Belgique devenait très vite l'un des grands classiques du calendrier international, tandis que la fameuse épreuve de 24 heures rivalisait avec celle du Mans.

Enfin, c'est encore la Belgique qui inventa en 1931 les Marathons de la Route, les fameux Liège-Sofia ou Rome-Liège qui permettront l'éclosion d'excellents pilotes routiers. Remarquablement organisé et stimulé, le sport automobile belge fut cependant canalisé par le très élitiste R.A.C.B. "chasse gardée" des aristocrates ou grands industriels. Une dimension particulière qui généra plusieurs générations de "gentlemen drivers", de sportifs revendiquant haut et fort leur amateurisme et fuyant vigoureusement tout carriérisme en demeurant de simples pigistes de luxe au sein de grandes équipes. Les années cinquante et le début des sixties par la multiplicité des épreuves et la possibilité offerte aux bonnes équipes privées de faire jeu égal et parfois mieux que les usines marquera l'apogée de cette certaine façon de vivre la course. Tous avaient leur place, beaucoup d'entre eux se sont taillés un palmarès enviable et en tout cas, ils se sont bien amusés même si la mort ne faisait pas la différence entre amateurs et professionnels.

Il serait bien trop long de les citer tous ici et nous avons choisi de vous présenter uniquement ceux qui ont disputé une épreuve de Formule 1 entre 1950 et 1970. Quant à Jacky Ickx et Lucien Bianchi, dont la richesse et la diversité des carrières respectives pourraient remplir des gros bouquins, vous les retrouverez sans doute très prochainement dans ces colonnes.

Forum :

  • [Venez élire le meilleur pilote de tous les temps, sur notre Forum
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/section3/sujet201259.htm]


Lire aussi :