Pour le second mois sans prime à la casse, les chiffres d'immatriculation de mai 2011 sont étonnants : on s'attendait à une baisse, et c'est en fait une hausse de 6,2% qui a eu lieu. Mais si l'on regarde d'un peu plus près, il n'y a pas vraiment de quoi se réjouir.
Avec -11,2% en avril, le marché déclinait de façon logique : les constructeurs automobiles avaient les trois premiers mois de 2011 pour livrer les commandes faites en 2010 pour que ces dernières puissent profiter à la fois de la prime à la casse et des conditions 2010 plus favorables du bonus écologique, ce qui a incité de nombreux clients à avancer leur achat, expliquant les trois mois successifs de large hausse. On s'attendait à ce que cette tendance décroissante s'installe pour longtemps mais surprise, le nombre d' immatriculations est en hausse de 6,2% et 197 784 unités ! Mais la joie est de courte durée : avec des jours fériés qui sont tombés le dimanche cette année, le mois de mai 2011 a compté 3 jours ouvrables de plus que mai 2010 et, à nombre de jours ouvrables comparables, nous sommes finalement face à une nouvelle baisse, de 8,3% exactement.
Dacia à -37%
Les chiffres par marque du mois de mai sont donc à prendre avec des pincettes, puisqu'ils sont tous proposés en données brutes, mais ils permettent tout de même de distinguer des tendances. Et quelle que soit la façon de prendre les chiffres, cela a été un bon mois pour PSA, avec +12,5% et un mauvais pour le groupe Renault avec -18,2%, comme Antoine vous le révélait vendredi. Dans le détail, Citroën est à +15,6% et Peugeot à 9,7%, tandis que la marque Renault est à -13,6% et est plombée, une fois n'est pas coutume, par Dacia à -37%. Il est à noter que sur les cinq premiers mois de l'année, PSA est à +5,6% et Renault à -8,0% sur un marché à +4,4%.
Pour certains groupes étrangers, c'est l'euphorie : le groupe Volkswagen est à +29,3% avec toutes ses marques présentant des hausses à deux chiffres, General Motors à +19,3%, Ford à +24,6%, Hyundai à +29,9% et Nissan à +75,4% (avec une hausse spectaculaire sur les cinq premiers mois de l'année à +49,1%). Toyota et BMW sont un peu en retrait face à ces chiffres impressionnants, avec respectivement +10,2% et +6,4% mais restent toutefois au dessus de la moyenne. Seuls deux groupes passent en fait dans le négatif : Mercedes à -1,1% et surtout Fiat à -21,7%, au sein duquel il faut cependant noter la bonne performance d'Alfa Romeo à +46,2%, et qui atteint même +61,9% au cumul sur les cinq premiers mois de l'année.
Immatriculations de voitures neuves en France à + 6,2% en mai : PSA s'envole à +12,5%, Renault s'écrase à -18,2%
Sources chiffres : CCFA