Je vous en parlais il y a de cela quelques temps, l'Algérie avait interdit depuis quelques années l'importation des véhicules d'occasion de moins de trois ans. La raison : empêcher le pays de devenir une "poubelle", un cimetière pour véhicules loin d'être aux normes. De fait, il devenait donc interdit d'importer quelque voiture que ce soit, puisqu'auparavant, les véhicules de plus de trois ans étaient déjà interdits de séjour !
Or cette décision, prise également pour favoriser le marché du véhicule neuf, et donner un peu d'air frais aux concessionnaires algérien, a vraiment fâché l'Organisation mondiale du commerce (OMC), en cela qu'elle était contraire à toutes les règles de libre concurrence mondiale. De même, contrairement aux concessionnaires, qui se frottaient les mains, les grands constructeurs mondiaux (Peugeot, Citroën et Renault en tête) n'avaient pas approuvé cette décision.
Il semblerait donc que cette dernière soit actuellement fortement remise en question. D'une part pour se conformer aux règles du commerce mondial (l'Algérie s'y est engagée), d'autre part parce que les occasions récentes ne sont pas vraiment une menace concernant la "poubellisation" de l'Algérie.
Mais l'abrogation de ce décret serait soumise à la validation d'une nouvelle réglementation très stricte concernant les véhicules neufs. Il ne serait plus autorisé de vendre des véhicules qui ne correspondent plus à la définition qu'ils ont dans leur pays d'origine… Oui, il faut le dire, les voitures neuves vendues en Algérie ne répondaient pas aux mêmes critères de confort et de sécurité que sur les autres marchés. Cette nouvelle réglementation devrait y mettre fin. Plutôt une bonne nouvelle, lorsque l'on connaît la dangerosité des routes algériennes.
Les anciens importateurs de véhicules d'occasion et les négociants qui vivaient de ce commerce avant l'interdiction sont donc très attentistes, et espèrent l'annulation rapide de ce que la majorité considérait comme une aberration. D'ailleurs, cela devrait aussi permettre de relancer une grosse activité de service après-vente et d'entretien, et de créer de l'emploi. Nous l'espérons…