Les compagnies d’assurance MACIF et MAIF se sont associées autour d’une grande opération de « géosécurisation » pour tous, basée sur le même principe que l’appel d’urgence automatique breveté par le groupe français PSA Peugeot Citroën. Ce nouveau dispositif combine, l’appel d’urgence, l’assistance panne ou accident, la détection en cas de vol et la navigation. Le tout pour 20 € par mois.
Cette offre inédite de la part d’un assureur entre dans le cadre du combat contre la mortalité routière. Car selon les urgentistes (SAMU, pompiers), 10 minutes gagnées sur l'arrivée des secours équivalent à 50% de chances de survie en plus. La MACIF et la MAIF se sont donc alliés pour proposer à tous les automobilistes, une nouvelle offre d’assistance en cas de détresse matérielle ou corporelle : un appel d’urgence qui localise votre véhicule et vous met en relation avec une plateforme d’assistance.
L'appel d'urgence pour tous
Ce service est bel et bien une version accessoirisée de l’appel d’urgence proposé par PSA sur ses modèles depuis quelques années. L’avantage de ce service, c’est qu’il est accessible à tous et adaptable sur tous les types de véhicules qu’ils soient neufs ou d’occasion. Encore mieux, il combine plusieurs services comme la géolocalisation en cas de vol, la détection automatique du vol et propose une interface de navigation.
Les deux compagnies d’assurance frappent donc un grand coup dans le domaine des services proposés aux automobilistes. Elles démocratisent et diversifient un service jusqu’ici proposé chez seulement deux constructeurs : Peugeot et Citroën. Ce nouveau service de géosécurisation entrera en service au mois de mai 2008.
L'appel d'urgence pour tous
  • Qui ?
L’un des principaux avantages de ce système c’est son universalité. Il s’adapte à toutes les marques de véhicules sans tenir compte de l'âge.
  • Comment souscrire ?
Les solutions de géosécurisation seront disponibles à partir de mai 2008 en vente à distance sur les sites respectifs des deux assureurs macif.fr ou maif.fr ou par téléphone.
  • Où ?
La géosécurisation MACIF-MAIF nécessite une installation par des professionnels agréés. Dès la souscription, vous serez invité à prendre rendez-vous dans un garage agréé (environ 200 garagistes) pour procéder à l’installation.
  • Quoi ?
Le kit de géosécurisation se décompose en 5 parties. Une boite noire (boîtier électronique d’intelligence), un boîtier son et un accéléromètre sont dissimulés sous le capot lors de l’installation. Seuls l’écran LCD et la commande figurent sur le tableau de bord du véhicule. L’écran tactile amovible permet l’accès au menu principal (navigation, bluetooth, paramétrage etc.) La commande « trois-boutons » permet d’accéder au SOS, à l’assistance et à la surveillance de votre véhicule.
L'appel d'urgence pour tous
  • Les services
Appel d’urgence : en cas de choc brutal, l’intelligence artificielle intervient et alerte aussitôt les secours. il est également déclenchable manuellement.
Assistance localisée : en cas de panne vous êtes mis en relation avec une plateforme qui localise la position du véhicule et met en place les prestations d’assistance classique adaptées.
Localisation des véhicules volés : en cas de vol, le véhicule est « rapidement » localisé par GPS. L’automobiliste bénéficie d’une prise en charge complète du vol (alerte, déclaration…).
Surveillance du véhicule : ce système verrouille la position de votre véhicule. Si ce dernier est déplacé (sans autorisation). Le service « géolocalisation » est mis en route.
Navigation : système de navigation classique via l’écran tactile. Il comprend une cartographie France avec la localisation des radars et des points accidentogènes.
  • Les tarifs
Bonne nouvelle pour les sceptiques. Ici pas de clause cachée ou de petite étoile… Les personnes désirant accéder à ce service ne sont pas obligées de souscrire un contrat d’assurance. La Géosécurisation est une offre indépendante proposée aux alentours de 100 € (rien n’est encore figé) pour l’activation du service puis 20 € pour l’abonnement mensuel comprenant la location du matériel, le coût des communications et la mise à jour.