Pas facile d'être Pape. Un rôle de chef d'Etat, un tas de querelles de chapelle à régler de son clocher, un patrimoine incroyable qu'il faut entretenir. Du coup, parfois, les propos dérapent.
Puisqu'il ne la conduira pas, le dernier Pape, c'est Benoît XVI, né Joseph Ratzinger, pourra méditer et préparer ses interventions en se déplaçant, à l'arrière de sa nouvelle Volkswagen Phaeton (il s'agit d'une version longue, dotée du W12 de 6 litres et 450 ch et blindée).
Alors que BMW et Audi se battent pour le motoriser, il vient de se voir remettre une limousine de l'ancienne marque de la voiture du peuple allemand par Berd Pieschetsrieder, "big boss" lui aussi.
Mais rendons la Phaeton à son destin qui croisera celui du "parc automobile papal", comprenant déjà un grand nombre de Lancia de fonction.
Rappelons juste que le Pape a déjà reçu un BMW X5 et un Volvo XC90, ce qui n'est pas si mal pour un souverain pontife élu depuis à peine un an et demi... et qui ne possède pas le permis de conduire.