Le Comité des constructeurs français d’automobiles vient de rendre ses chiffres pour l’année 2006. Le marché automobile français a reculé de 3,3 % à 2 000 553 immatriculations. Les constructeurs français tiennent encore le haut du tableau mais leur situation se dégrade au fil des ans, pressés par la concurrence asiatique.


Rang

Modèle

Immatriculations 2006

1

Renault Clio

169 376

2

Renault Mégane

160 665

3

Peugeot 307

97 297

4

Peugeot 207

77 581

5

Citroën C3

70 246

6

Peugeot 206

65 200

7

Citroën C4

60 185

8

Peugeot 407

54 646

9

Ford Focus

40 646

10

Renault Twingo

38 133

Le marché automobile recule. Le CCFA vient de rendre public ces chiffres pour l’année 2006. Avec 2 000 553 immatriculations, les ventes de voitures neuves ont enregistré une baisse de 3,3 % par rapport à 2005.

"Cette tendance s’explique par la baisse du pouvoir d’achat des Français, la flambée du carburant et la hausse du tarif des voitures neuves" analyse le quotidien économique les Echos qui précise que "ces phénomènes conjugués ont fait hésiter les Français à changer de véhicule". Le CCFA rassure en expliquant que "la barre symbolique des deux millions d'immatriculations a été franchie". Ce qui était loin d'être acquis à la fin du troisième trimestre pénalisé par des résultats médiocres.

Les marques nationales continuent néanmoins d'occuper le haut du podium. Encore premier en terme d’immatriculations, Renault enregistre la plus grosse chute (-10 % ) avec son allier Nissan (-24 % ) par rapport à 2005. Par ailleurs, les analystes affirment que les sorties de la Twingo 2 et de la Laguna 3 n’auront d’impacte sur les ventes avant septembre prochain. Une année difficile en perspective pour la firme de Boulogne. Peugeot réduit son écart (-1,5 % ) grâce au bon départ de sa 207 alors que Citroën (-4,9 % ) compte sur son nouveau monospace compacte, C4 Picasso.

Tendances

Au total, les marques françaises ont occupé 54,3 % du marché en 2006, en baisse de 1,7 point par rapport à 2005, avec des ventes en recul de 6,1 % , tandis que les immatriculations de la concurrence étrangère ont progressé de 0,4 % .

Les plus gros résultats sont à mettre au compte des constructeurs japonais comme Toyota (+ 11,4 % ), Honda (+ 32 % ), Mazda (+ 21 % ), et Suzuki (+ 20,9 % ).

En ce qui concerne les modèles présents dans le Top 10, il est intéressant de souligner la disparition de la Renault Modus (8ème en 2005). Cette sortie reflète le flop réalisé par la catégorie des minispaces (Modus et 1007) trop bourgeois et décalés par rapport à la demande du marché. Remarquons également que la Twingo reste dans les 10 voitures les plus vendues après 14 ans de bons et loyaux services. Une performance pour un modèle aussi vieux. Sa succession, prévue cet été, s’avère très rude.

Lire aussi :

Forum :

Pour connaître l’avis des internautes sur le marché auto, consultez notre forum