Sergio Marchionne est très actif en ce moment sur les confidences et les agissements. Le patron de Fiat S.p.A affirme que les efforts du groupe vont désormais être portés sur Chrysler, puisque Fiat perd trop de terrain en Europe.
La préoccupation principale de Sergio Marchionne, le patron du groupe Fiat, reste la chute des ventes en Europe et les difficultés qu'ont la plupart des constructeurs généraux en Europe à maintenir un niveau de rentabilité correct. Fiat n'échappe pas aux perturbations et c'est pourquoi Marchionne a annoncé que le groupe allait maintenant porter ses efforts sur Chrysler plutôt que Fiat.
« Le marché européen se dirige maintenant vers une cinquième année de déclin. Nous avons maintenant des niveaux de ventes en Italie qui n'ont jamais été vus depuis 1979. C'est une preuve irréfutable du déclin du marché», a-t-il ainsi affirmé. Des propos peu rassurants pour Fiat alors que certaines nouveautés importantes (Bravo) se font attendre, et que la production de la Punto a été stoppée temporairement.
L'investissement sera porté à 4 milliards de dollars pour Chrysler (900 millions de plus que l'an dernier), tandis que les fonds levés pour Fiat en Europe seront réduits de 500 millions de dollars cette année. Beaucoup d'analystes s'accordent à dire que s'il faut investir quelque part aujourd'hui, ce n'est certainement pas en Europe qu'il faut le faire mais plutôt aux Etats-Unis.