Dès son lancement, le succès de la Mustang dépasse toutes les espérances : 22 000 voitures sont vendues dès le premier jour, plus de 400 000 en un an et le million d’exemplaires est atteint dès la fin 1966 ! Iaccoca, le patron de Ford, avait visé juste, plus vite et plus tôt que tous les autres et "sa" Mustang galope toujours au pays des mythes automobiles.

En basculant dans les années soixante, les Etats-Unis s’offrent une cure de jouvence. John Kennedy est le plus jeune président jamais élu et suivant cet exemple, l’Amérique des "affaires" décide de faire confiance à la jeunesse. Ainsi, lorsque Lee Iaccoca arrive à la vice-présidence de Ford, il n’a que 36 ans et s’attèle d’emblée à dépoussiérer l’image plutôt conservatrice de la compagnie. Il pressent les mutations profondes que va subir la société américaine avec l’arrivée de millions de nouveaux consommateurs : les enfants nés du baby-boom auront tous 20 ans avant la fin de la décennie et représenteront plus de la moitié des acheteurs de voitures neuves !

Une génération qui ne veut plus entendre parler des "paquebots de la route" aussi scintillants que poussifs… Iaccoca décide donc de lancer un modèle attrayant, d’allure sportive et surtout bon marché. Pour tenir des "tarifs serrés", la nouveauté devra utiliser des éléments mécaniques issus de la grande série, puisés dans l’immense banque d’organes Ford. Elle se contentera ainsi de freins à tambours, d’un vénérable essieu rigide et d’archaïques suspensions à ressorts à lame à l’arrière.

Priorité absolue au style

Produite à faible coût, l’atout décisif de cette voiture sera son allure et sa carrosserie au style affirmé devra immédiatement se distinguer dans le paysage automobile. Pressé, Iaccoca bouscule les traditions de la maison, met tous les bureaux de style en concurrence et exige des résultats dans un laps de temps très court. D’abord dénommée Cougar, le projet réalisé en août 1962 par deux jeunes stylistes, Dave Ash et Joe Oros, qui combine fluidité et puissance est retenu et la production lancée l’année suivante. Rebaptisée Mustang (les fameux chevaux sauvages des Indiens) pour symboliser liberté, jeunesse et grands espaces, elle veut aussi séduire le plus grand nombre et se décline en de multiples versions. Par la combinaison des carrosseries (cabriolet, coupé hard top ou fast back), des finitions (3 niveaux, 16 couleurs, 11 choix de sellerie), le tout assorti d’un large catalogue d’équipements optionnels, chacun peut avoir une voiture différente de celle du voisin…

Carte d’identité (1964/66) :

Moteur : 6 cyl. en ligne et V8

Cylindrée : 2786 cm3 et V8 4261 et 4736 cm3

Puissance : 101 ch et V8 de 164 à 271 ch

Vitesse maxi : de 160 à 185 km/h

Production : + 1 million ex.

Forum :

  • [Les fans de Mustang se retrouvent tous sur notre forum
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/recherche.htm?recherche=mustang&critere=chaque&membre=&forum=0&nbreponses=50&type=sujet&tri=forum&mode=resultats&submit=Valider]

Lire aussi :