En analysant les résultats de cette enquête, on remarque que les choses ont changé par rapport à l’an passé. Relativement homogène, le nombre de victoires par pays est désormais plus important pour l’Allemagne et le Japon avec 3 victoires respectives.
Cette analyse est très vite prise à défaut quand on pousse plus loin la réflexion. En effet, les marques nipponnes ont remporté 3 catégories mais elles sont présentes sur 6 des 7 podiums soit 11 accessits sur 21 possibles. Leur montée en puissance se confirme donc et les autres constructeurs ont intérêt à corriger le tir s’ils ne veulent pas être dévorés en sushi.
Côté français, pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n’est une seule victoire à mettre au crédit de Citroën. C’est bien maigre…
Outre-Rhin, les victoires germaniques sont l’œuvre des 3 principales marques à savoir Mercedes, BMW et Audi qui triomphent dans la catégorie des citadines, des coupés et des routières. Ils confortent donc l’idée que leur réputation de qualité n’est pas usurpée.
Nos calculs prennent majoritairement en compte le 1er contrôle technique, à savoir pour des véhicules de moins de 5 ans. Dans ce cas, les motifs de contre-visite sont principalement dû à des soucis de fiabilité. Pour les modèles de 6 à 9 ans signalés par le symbole *, la contre-visite concerne à la fois la fiabilité mais aussi la qualité de l’entretien. Enfin, tous les véhicules de 10 et plus sont indiqués par le symbole **. Les raisons de contre-visite portent majoritairement sur un mauvais entretien.
Lire aussi
Forum