Cette année Opel célèbre les 40 ans de sa Rekord ! Présentée à la presse en janvier 1972, outre la berline, le client pouvait aussi opter pour un coupé sportif, un break trois ou cinq portes ou encore une fourgonnette trois portes.

La gamme de motorisations comprenait des moteurs de cylindrées 1,7 et 1,9 litre repris du modèle précédent, offrant 66, 83 ou 97 ch. En 1973 arrivait un moteur Diesel. Le Rekord 2100 D devenait la première voiture Opel équipée d’un moteur Diesel : un quatre cylindres de 2,1 litres et 60 ch.

Les 40 ans de l'Opel Rekord D

Au printemps 1972 était ensuite lancée la Commodore, version sportive et luxueuse de la Rekord. Cette deuxième génération était uniquement proposée en berline et en coupé avec des moteurs à six cylindres. Le modèle 2,5 litres de base délivrait 115 ch, tandis que la variante GS atteignait 130 ch. En septembre 1972 arrivait la version la plus affûtée : la Commodore GS/E, équipée d’un moteur à injection de 2,8 litres développant 160 ch. Equipée du moteur de la Diplomat et de l’Admiral, la GS/E comblait l’écart entre la berline de gamme moyenne et le haut de gamme. Les Rekord D et Commodore B seront vendues jusqu’en 1977 à raison de 1,2 million d’unités environ.

Notez que la Commodore GS/E s’illustra aussi sur circuit et en rallye. En 1973, le jeune Walter Röhrl faisait ses débuts au rallye de Monte Carlo sur une Opel. Röhrl et son co-pilote, Jochen Berger, obtiennaient de bons résultats.