Un monospace est un véhicule, qui, comme son nom l'indique, ne comporte qu'un seul volume, c’est-à-dire qu'il est dépourvu de cassure stylistique entre les parties avant, centrale et arrière. Le premier à inaugurer ce type de carrosserie en France fut le Renault Espace, en 1984, peu après que le Chrysler Voyager ait fait de même aux États-Unis. Le mot monospace semble provenir du nom même d'Espace puisqu'il s'agissait de décrire un véhicule "monovolume" qui ressemblait à "l'Espace".

Le marché du monospace a connu une grande croissance dans les années quatre-vingt-dix, pour se stabiliser et même décliner aujourd'hui au profit des SUV et crossovers. Au début seul sur le marché, et pendant longtemps, l'Espace a été rejoint par une foultitude de concurrents, si bien qu'aujourd'hui toutes les marques généralistes possèdent à leur catalogue un modèle monospace. Les familles nombreuses ont désormais l'embarras du choix.

En termes de prix, les monospaces sont positionnés haut. En neuf pour commencer, ce qui se retrouve sur le marché de l'occasion. Et les prix planchers pour des véhicules même très anciens et fortement kilométrés sont encore élevés.

Moins chers, les monospaces compacts, versions monovolume des berlines compactes des constructeurs. Le Renault Scénic a là encore été pionnier, rejoint par le Citroën Xsara Picasso puis par une multitude d'autres concurrents. Ils ont aujourd'hui grandi et proposent 5 ou 7 places, et peuvent convenir même à des familles nombreuses. Ils ont cannibalisé les grands monospaces.


Si vous êtes intéressé par l'achat d'un monospace, ou d'un monospace compact, Caradisiac vous conseille :


  • Le Chrysler/Lancia Voyager : ce n'est pas un véhicule que nous vous aurions conseillé il y a 10 ans, mais il faut constater qu'il a énormément progressé, en termes de qualité et de fiabilité. Ce précurseur des grands monospaces était en effet fragile (surtout les diesels) jusqu'en 2004/2005. Ensuite, de nouveaux diesels (CRD), plus fiables, sont apparus et la qualité de fabrication s'est améliorée. Le Voyager dispose même aujourd'hui d'une des modularités les plus poussées avec tous ses sièges rabattables dans le plancher, parfois même électriquement (Stow n'Go) ! Et le reste de l'équipement n'est pas en reste. Depuis l'alliance GM/Fiat, c'est Lancia qui commercialise en France le Voyager sous son blason, ce qui ne lui enlève aucune qualité. Mais la marque est mourante, et il ne restera bientôt plus de solution pour acheter un Voyager neuf. L'occasion sera la seule solution. Sur ce marché, le Voyager reste cher et confidentiel.


  • Le Renault Scénic 3 : terminés les soucis de fiabilité expérimentés sur le Scénic de deuxième génération. Ils ont pourri la vie des propriétaires pendant de longues années. Mais Renault a redressé la barre dès 2005. Déjà les versions restylées du Scénic 2 étaient fréquentables, mais la troisième génération de ce monospace compact, même si pas parfaite, réserve tout de même une grande quiétude à ses propriétaires. De plus il est toujours aussi adapté aux familles, que ce soit en version 5 places ou 7 places. Les rangements sont nombreux, les astuces présentes (tablettes, pare-soleil, trappes) et le côté familial bien développé. La finition est digne des meilleurs même si la présentation fait moins moderne que dans un Citroën C4 Picasso par exemple. Son seul défaut est de rester adepte des sièges individuels qu'il faut enlever de la voiture pour dégager du volume. Il est alors consistant, mais les sièges rabattables dans le plancher sont indéniablement plus pratiques. Sa très grande diffusion et donc sa forte présence sur le marché de la seconde main rendent les prix abordables.


  • Le Dacia Lodgy : s'il est ici, c'est parce que c'est un champion du prix ! Impossible de trouver moins cher. En neuf, ses tarifs sont ceux de modèles concurrents, mais d'occasion ! Et ses prestations, loin d'être au rabais, sont en réalité suffisantes pour qui n'est pas trop exigeant avec sa voiture. Seule la qualité de finition et des matériaux est vraiment en dessous des autres, avec l'insonorisation, faiblarde. À côté de cela, le Lodgy offre donc beaucoup. Beaucoup d'espace, beaucoup de coffre, beaucoup de simplicité, et même pas mal d'équipements (pour le prix) avec la possibilité d'avoir un système multimédias " Media Nav " tactile avec Bluetooth, des radars de recul, un limiteur de vitesse et une banquette de troisième rangée qui porte sa capacité à 7 personnes. Les prix en occasion ont bien baissé depuis les premiers temps de commercialisation. Ils sont rentrés quelque peu dans le rang, même si les excellentes affaires sont encore rares.


  • Le Ford S-Max : un des plus jolis de sa catégorie. C'est une sorte de Ford Galaxy mais "sportivisé". Un profil plus bas, un pavillon fuyant le rendent plus dynamique à regarder, mais pas seulement. C'est aussi un des grands monospaces les plus dynamiques sur la route, avec le 5008 (qui est un compact). En effet, difficile à son volant de se croire dans une si grosse machine. L'habitabilité, inférieure à celle d'un Galaxy ou d'un Espace, reste cependant correcte, et 2 places d'appoint sont repliées dans le coffre au besoin. Le S-Max dispose de moteurs TDCI efficaces, mais attention au 1.8 TDCI 125 qui est le moins fiable de tous. Les essence EcoBoost sont à recommander pour les petits rouleurs et la boîte à double embrayage Powershift est agréable et efficace. Les prix restent assez élevés car il garde une bonne cote d'amour, mais l'arrivée du nouveau courant 2015 va faire baisser les prix.


  • Le Peugeot 5008 : le monospace compact sochalien reste une référence sur le marché. Il faut dire qu'avec un comportement dynamique, digne d'une berline, une habitabilité record (7 places possibles, un volume de coffre supérieur à la moyenne), des motorisations performantes et sobres, une qualité de présentation et de finition sans reproche, il a souvent raflé les premières places des comparatifs. C'est mérité, d'autant que niveau fiabilité, il ne fait pas trop parler de lui (il faut juste éviter les premiers 1.6 HDI 110 et e-HDI 112). Il vient d'être restylé (fin 2013) et semble reparti pour un tour, même s'il est chahuté par le tout récent Citroën C4 Picasso.


  • Le Toyota Verso : une alternative très sérieuse. 7 places en série, un coffre conséquent en configuration 5 places, et une fiabilité à toute épreuve sont ses atouts. Attention, on ne parle pas de la Corolla Verso, plus ancienne, et moins fiable, surtout en diesel, mais bien du Verso, la deuxième génération qui a abandonné l'appellation Corolla. C'est un monospace compact sans grande originalité mais qui fait tout à peu près bien et qui ne vous embêtera pas pour autre chose que les révisions. Sa présentation rigoureuse ne fait pas dans la joie et la gaieté mais c'est fait pour durer, même si les matériaux sont tous durs. En fait, il est moyen partout, en tenue de route, en confort, en équipement, mais cela le rend assez homogène et donc à conseiller.


  • Le VW Sharan : ou ses clones Ford Galaxy et Seat Alhambra. Des véhicules efficaces qui reprennent les recettes de leurs concurrents, à savoir beaucoup de place à bord, un vrai sens de la famille avec du volume pour les bagages, des rangements, des tablettes, du confort. Attention toutefois à la fiabilité de certains TDI 110 et 115, entre 98 et 2002, puis TDI 140 jusqu'en 2010. Et les prix restent élevés. Les dernières versions le prouvent, mais sont pour le coup recommandables, en termes de fiabilité d'abord, puis en termes de prestations, très haut de gamme. Le Sharan est celui qui tient le mieux la cote. Pour faire de bonnes affaires, il vaut mieux se tourner vers un Galaxy ou vers un Alhambra (qui est resté un jumeau du Sharan jusqu'à aujourd'hui alors que le Galaxy est désormais très différent). Les prix sont plus doux, mais la revente sera aussi moins aisée. Pas grave pour ceux qui gardent longtemps leurs véhicules.


  • Le Renault Espace : impossible de ne pas le citer. Mais pourtant ce n'est pas celui que nous vous conseillerons le plus farouchement, en particulier à cause des soucis récurrents de fiabilité qu'ont connu les Espaces 3 et 4. À la rigueur, pour ceux qui ont un petit budget et une grande famille, l'achat d'un Espace de deuxième génération (91-96) peut s'envisager, mais attention aux gros kilométrages. Il se fait également rare. Et de l'autre côté, pour ceux qui ont un gros budget, un Espace 4 récent, après 2008, qui sera fiabilisé, et aux diesels solides (2.0 dCi 150 et 175). Côté prestations, c'est un sans-faute ou presque. Habitabilité généreuse, sensation d'espace bien réelle, tenue de route digne des meilleures familiales, le grand monospace Renault est une véritable machine à rouler. Et le confort est top. On regrettera des sièges très lourds qu'il faut stocker dans le garage si on veut gagner du volume dans le coffre.


Pour les plus petits budgets : Peugeot 806, Citroën Evasion, Fiat Ulysse, Lancia Zeta, Toyota Previa, Kia Carens, Mazda 5 première génération, Honda FR-V.