Le salon de Pékin 2012 qui se termine mercredi a fait étalage de sa montée en puissance en accueillant un nombre important de constructeurs occidentaux qui présentaient pour la plupart des nouveautés majeures et de nombreux constructeurs locaux aux inspirations parfois douteuses. Mais la polémique ne vient pas des clones que l'on a pu voir mais de la présence beaucoup trop relayée par les médias internationaux de filles dénudées qui a provoqué la colère des autorités chinoises !
Les autorités chinoises réprimandent le Salon de Pékin pour ses hôtesses trop sexy
Gan Lulu
Le chinois est un homme comme les autres (c'est rassurant) et la montée en puissance de son marché automobile se traduit par un attrait de plus en plus important des constructeurs du globe pour le salon de Pékin mais aussi des médias et fatalement des stars locales qui veulent faire parler d'elle (et/ou qui sont payées pour se montrer). Les ficelles classiques de tout bon salon automobile qui se respecte sont utilisées à Pékin comme ailleurs et il est possible d'y voir de nombreuses hôtesses toutes de plus en plus sexy et donc de moins en moins vêtues !

Les autorités chinoises réprimandent le Salon de Pékin pour ses hôtesses trop sexy
Cette année, la sensation est venue une nouvelle fois de Gan Lulu connue après que sa mère a posté une vidéo d'elle entièrement nue sous sa douche avec pour objectif qu'elle intéresse un potentiel futur petit ami, la fille de 25 ans affirmant ne jamais avoir connu de relation avec un homme. Avec son joli minois faussement innocent et sa paire de seins immédiatement starifiante, Gan Lulu a attisé les pulsions animales du mâle chinois et fait désormais des apparitions remarquées dans tous les événements publics possibles. Sa venue sur le salon de Pékin a fait le tour du monde, la jeune fille de 25 ans n'étant pas habillée pour affronter les frimas des giboulées que nous connaissons ici. Même constat pour Li Yingzhi vue sur le stand BMW

Ajoutez à cela un cortège d'hôtesses de stand de plus en plus déshabillées et vous obtenez un courroux officiel des autorités chinoises exprimé via un communiqué qui fait office ici de règle de conduite à suivre sous peine de « vous allez avoir des problèmes ». Ainsi, le très influent Bureau du développement éthique de Pékin a « réprimandé sérieusement » les organisateurs du salon pour les tenues des mannequins ayant un « impact social négatif » et globalement pour la « mauvaise publicité » que tout cela génère.

Soyez donc sûr que l'an prochain, les modèles défileront en col roulé et pantalon baggy. Profitez donc de 2012.

Les autorités chinoises réprimandent le Salon de Pékin pour ses hôtesses trop sexy