;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Pratique>Sécurité


La rédaction

Publié dans Pratique > SécuritéAugmenter la policeDiminuer la police

par

2.

Les dangers de la clim'

Les dangers de la climatisation  En été, on apprécie énormément cet équipement de confort. Mais attention, il ne faut pas en abuser ! Nous avons interrogé le docteur Hervé Pélisson, médecin généraliste, sur les pathologies liées à l'usage immodéré de la climatisation, tant à domicile qu'en automobile. Ces pathologies existent bel et bien. Hervé Pélisson reconnaît d'emblée que la climatisation, "c'est le plus gros fournisseur d'angines en été”.
Elle entraîne des angines
“Nos plus belles angines, c'est en été qu'on les voit, assure le docteur Pélisson. Pour l'automobiliste, c'est sur les longs trajets de plus de deux heures, où l'on oublie que l'on est sous air conditionné. Quand on sort de la voiture, c'est le choc thermique assuré.” Et de poursuivre : “Le client idéal, c'est le commercial, le VRP, qui va y avoir droit au moins deux fois par an.”
Parmi les autres pathologies, il faut signaler “des rhinites allergiques, voire des sinusites, toutes liées à l'air très sec envoyé par la climatisation. Cela peut aller jusqu'à des complications genre bronchite pour les patients prédisposés, ou fatigue pour les gros fumeurs”.
Notre médecin se pose même quelques questions, à propos de la climatisation, sur les liens qu'elle aurait éventuellement avec une autre pathologie : “On a maintenant une pathologie extrêmement courante : la gastro-entérite. Elle sévit désormais en toute saison, alors qu'il y a quelques années, elle était bien circonscrite dans le temps. Il y a peut-être un lien car vous risquez d’avoir un problème de digestion après un repas copieux si vous mettez la clim' à fond dans votre voiture ! Il ne s'agit là que d'une hypothèse parmi d'autres, aucune étude scientifique ou statistique n'ayant encore été faite sur le sujet. Mais la recrudescence de diarrhées doit bien avoir une explication…”
Alors, faut-il jeter la clim' en même temps que l'eau de condensation ? Non, notre généraliste est formel : “Cela reste un excellent moyen de confort, qui contribue à rester vigilant sur la route et à limiter l'énervement dû à la chaleur.” En matière de confort, cependant, les climatisations à régulation de température l'emportent largement sur les climatisations à commande manuelle, le must étant la climatisation séparée gauche et droite, qui reste encore un luxe réservé à certains véhicules haut de gamme.
Les dangers de la climatisation  Autre préoccupation, la santé des plus petits : pour les bébés, faut-il craindre une déshydratation ? Le médecin est affirmatif : “Non, tant que les enfants sont à l'arrière. Ce sont d'ailleurs les meilleures places pour bénéficier d'un confort thermique optimal, la climatisation étant beaucoup plus risquée pour les passagers des places avant.” On n'oubliera pas pour autant qu'il faut boire beaucoup en été, même avec la clim'!
Face à ces inconvénients, faut-il vivre sans ce dispositif ?
Le docteur Pélisson donne ses conseils :
Les dangers de la climatisation  Les dangers de la climatisation“Pour éviter les problèmes d'angine et de rhinite, il y a un truc tout bête : lorsqu'on veut faire baisser rapidement la température, on mettra la ventilation à la fois sur le pare-brise et vers les pieds. Une fois cette température atteinte, on basculera tout l'air frais vers les pieds ! Cela crée une sensation de fraîcheur et maintient la température désirée sans engendrer de "choc thermique".” Dans tous les cas, un seul mot d'ordre : éviter la projection d'air froid sur le visage. Et puis, l'idéal est de couper la climatisation une demi-heure ou un quart d'heure avant d'arriver à destination, afin de revenir très progressivement à une température proche de la température extérieure.
Note : les problèmes de santé sont souvent liés à des filtres encrassés, qui contribuent à la multiplication de germes sensibles. En conclusion, on pensera à changer régulièrement ces derniers, même si le prix de ces pièces paraît excessif dans la plupart des cas. Dans les villes particulièrement polluées, ce changement est à prévoir chaque année.

Mots clés :

Pratique ; Sécurité ;

Commentaires de l'article (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter