Le tracé des 24 Heures du Mans n'a cessé d'évoluer, essentiellement pour des raisons de sécurité, mais aussi pour s'adapter à son environnement. Ainsi, depuis 1923, pas moins de douze circuits ont été utilisés... Suivez le guide.

Installé à proximité de la ville du Mans, le circuit des 24 Heures a initialement été tracé à partir des infrastructures routières existantes. Quittant l'agglomération par la ligne droite des Hunaudières qui n'est rien d'autre qu'une portion la route Nationale Le Mans-Tours, effectuant une première boucle au carrefour de Mulsanne en direction d'Arnage avant de reprendre la direction du Mans. Globalement, le schéma de ce tracé a été conservé depuis 1923, raccourci d'abord puis subissant bon nombre d'aménagements, doublant notamment les voies routières publiques par des portions spécifiquement utilisées pour la course.

Circuit de 17,262 km (1923-1928)

Le premier circuit reprend le tracé inauguré en 1920 et utilisé l'année suivante pour le GP de l'ACF. Il pénètre dans la banlieue est de la ville jusqu'à l'épingle de Pontlieue, où les concurrents prennent le trajet de retour par la route Nationale Le Mans-Tours.

Record du tour : 8'07'' (127,604 km/h), HR. Birkin (Bentley) en 1928

Record à la distance : 2669,272 km (111,219 km /h), Barnato - Rubin (Bentley) en 1928

Circuit de 16,340 km (1929-1931)

Dans un souci de sécurité, les organisateurs décident de raccourcir la pointe ouest du tracé en amont de Pontlieue en mettant en service une bretelle de raccordement qui fut baptisée "Rue du circuit".

Record du tour : 6'48'' (144,362 km/h), HR. Birkin (Bentley) en 1930

Record à la distance : 3017,654 km (125,735 km/h), Howe - Birkin (Alfa Romeo) en 1930

Circuit de 13,492 km (1932-1955)

L'extension de l'agglomération du Mans oblige les organisateurs à raccourcir encore le circuit. Ils achètent alors un vaste terrain, allant du bout de ligne droite des tribunes jusqu'au raccordement avec la Nationale Le Mans-Tours sur laquelle est tracée une voie privée longue de 1505 mètres incluant les fameux "S" du Tertre Rouge.

Record du tour : 4'06''6 (193,963 km/h), M. Hawthorn (Jaguar D) en 1955

Record à la distance : 4135,380 km (172,308 km/h), Hawthorn - Bueb (Jaguar D) en 1955

Circuit de 13,461 km (1956-1967)

A la suite de l'accident de 1955, d'énormes travaux visant à améliorer la sécurité sont entrepris. Outre l'aménagement de la zone des stands, la modification du rayon de la courbe Dunlop entraîne une réduction de 31 mètres de la longueur du circuit.

Record du tour : 3'23''6 (238,014 km/h), M. Andretti et D. Hulme (Ford MkIV) en 1967

Record à la distance : 5232,900 km (218,038 km/h), Gurney - Foyt (Ford MkIV) en 1967

Circuit de 13,469 km (1968-1971)

Compte-tenu des records enregistrés pendant l'édition 67, l'ACO décide de réduire la vitesse de passage dans la zone des tribunes. Dans ce but, un virage-ralentisseur (Virage Ford) est installé juste en amont des stands qui accroît la distance de 8 mètres.

Record du tour : 3'18''4 (244,387 km/h), J. Oliver (Porsche 917) en 1971

Pole position : 3'13''9 (250,069 km/h), J. Oliver (Porsche 917) en 1971

Record à la distance : 5335,313 km (222,304 km/h), Marko - Van Lennep (Porsche 917) en 1971

Circuit de 13,640 km (1972-1978)

Environ 1300 mètres après Arnage, un nouveau tracé sinueux et technique est élaboré. Long de 3,3 km cette "nouvelle portion" est la fois plus intéressante sur le plan du pilotage et plus sûre. De plus le Virage Ford est doublé d'un "S" qui cette fois réduit réellement la vitesse de passage dans la zone des tribunes.

Record du tour : 3'34''2 (229,244 km/h), JP. Jabouille (Alpine Renault A443) en 1978

Pole position : 3'27''6 (236,531 km/h), JP. Jabouille (Alpine Renault A443) en 1978

Record à la distance : 5044,530 km (210,188 km/h), Jaussaud - Pironi (Alpine Renault A442) en 1978

Circuit de 13,626 km (1979-1985)

La mise en service d'une voie rapide à la sortie du Mans oblige l'ACO à modifier le tracé à la hauteur du Tertre Rouge. Le virage à angle droit se transforme en une courbe serrée qui a pour effet de réduire la distance de 14 mètres.

Record du tour : 3'25''1 (239,169 km/h), J. Ickx (Porsche 962) en 1985

Pole position : 3'14''8 (251,815 km/h), H. Stück (Porsche 962) en 1985

Record à la distance: 5088,507 km (212,021 km/h), Ludwig - Barilla - Winter (Porsche 956) en 1985

Circuit de 13,528 km (1986)

L'aménagement du carrefour de Mulsanne en rond point oblige l'ACO à construire une bretelle de dérivation longue de 230 mètres pour les besoins de la course.

Record du tour : 3'23''3 (239,551 km/h), K. Ludwig (Porsche 956)

Pole position : 3'15''99 (243,486 km/h), J. Mass (Porsche 962)

Record à la distance: 4972,731 km (207,197 km/h), Bell - Stück - Holbert (Porsche 962)

Circuit de 13,535 km (1987-1989)

A la demande la Fédération Motocycliste, un ralentisseur en forme de "S" est aménagé à l'entrée de la Courbe Dunlop.

Record du tour : 3'21''27 (242,093 km/h), A. Ferté (Jaguar XJR9) en 1989

Pole position : 3'15''04 (243,826 km/h), JL. Schlesser (Sauber Mercedes) en 1989

Record à la distance : 5332,79 km (221,665 km/h), Lammers - Dumfries-Wallace (Jaguar XJR9) en 1988

Circuit de 13,600 km (1990-1996)

Pour conserver son statut d'épreuve validée pour le Championnat du monde, l'ACO doit répondre aux exigences de la FISA en aménageant deux chicanes dans la ligne droite des Hunaudières dans le but de réduire la vitesse de pointe.

Record du tour : 3'27''47 (235,986 km), E. Irvine (Toyota TSO10) en 1993

Pole position : 3'21''209 (243,329 km/h), P. Alliot (Peugeot 905) en 1992

Record à la distance : 5100 km (213,358 km/h), Brabham - Helary - Bouchut (Peugeot 905) en 1993

Circuit de 13,605 km (1997-2001)

La bosse de Mulsanne est arasée et les ralentisseurs précédant la Courbe Dunlop sont modifiés pour offrir de plus grandes zones de dégagement.

Record du tour : 3'35''032 (227,771 km/h), U. Katayama (Toyota GT1) en 1999

Pole position : 3'29''930 (233'306 km/h), M. Brundle (Toyota GT1) en 1999

Record à la distance : 5007,988 km (208,666 km/h), Biela - Kristensen - Pirro (Audi R8) en 2000

Circuit de 13,650 km (2002-...)

Une nouvelle demande la Fédération Moto oblige l'ACO à sécuriser le raccordement avec le Circuit Bugatti. Un nouveau "S" est alors aménagé dans la descente vers le Tertre Rouge.

Record du tour : 3'33''483 (230,182 km/h), T. Kristensen (Audi R8) en 2002

Pole position : 3'29''905 (234,106 km/h), R. Capello (Audi R8) en 2002

Record à la distance : 5143,927 km (214,330 km/h), Kristensen - Capello - Smith (Bentley) en 2003

Forum :

  • [Envie de faire un tour de piste ?
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/section1/sujet77983.htm]


Lire aussi :