« Sérieusement, tu serais prêt à mettre 67 000 € dans une Abarth » ? Voici la première question que nous nous sommes posés, Soheil et moi au début de cet essai. Car, honnêtement pour ce prix-là, on a que l’embarras du choix même dans les sportives avec par exemple un Porsche Cayman S. De quoi bien s’amuser !  Alors forcément, même si on ne cherche pas à établir une comparaison directe, on est en droit de se demander ce que l’on a pour une telle somme car cela fait cher le pot de yaourt, même survitaminé.

Ainsi, parmi toutes les options disponibles sur notre modèle d’essai, une retient tout de suite notre attention : la boîte à crabots. Une transmission unique actuellement sur le marché pour une voiture de série, qui est avant tout un magnifique objet. Au-delà de l’aspect esthétique et de l’ambiance qu’elle génère, cette boîte est un choix étonnant. Le modèle de course baptisé Asseto Corse disposait d’une boîte séquentielle, on aurait pu s'attendre à la retrouver sur cette Biposto, mais il n’en est rien. Quoi qu’il en soit, sachez que pour l’acquérir vous devrez débourser 10 000 €, mais vous aurez également le différentiel mécanique à glissement limité. Pour le reste, notre modèle d’essai était pourvu du capot alu et bouchon d’essence en Titane (4 000 €) du kit carbone (planche de bord, panneaux de portes, coques de rétroviseurs : 5 000 €), du kit course (système d’acquisition des données, sièges baquets avec harnais Sabelt 4 points : 5 000 €) et des vitres latérales en polycarbonate avec trappes coulissantes (2 500 €).

Cet équipement vient bien évidemment en complément de la dotation de série, qui comporte la suppression de la banquette arrière, les jantes OZ 18 pouces allégées, la teinte « Performance Mat », le pédalier sport, le kit carrosserie spécifique (boucliers avant, arrière, jupes, spoiler) ainsi que les baquets Sabelt en cuir. Sur le plan mécanique, cette Abarth Biposto est toujours motorisée par le 1.4 T-Jet mais celui-ci développe désormais 190 ch et est couplé à une boîte mécanique à 5 rapports. Parmi les évolutions techniques, on retiendra qu’elle se dote notamment d’une boîte à air BMC, d’un freinage Brembo, d’une ligne d’échappement titane Akrapovic ainsi que d’amortisseurs réglables en hauteur.

Devant toutes ces différences, on se dit finalement que l’on comprend « un peu » mieux l’écart de prix. Véritable collector, le package final est donc très excitant et donne tout simplement envie d’arpenter des cols de montagne ou d’aller sur un circuit. Et cela tombe bien car nous avons entre les mains un pilote et un circuit. Allez hop, c’est parti. Moteur….action.

« Dommage que l'ESP ne se déconnecte pas totalement »


Abarth 695 Biposto: 40 500 €L’Abarth 695 Biposto en version de base coûte 40 500 €. Toutefois, notre modèle du jour était bardé de toutes les options possibles et inimaginables, ce qui fait exploser la note globale à 67 000 € !!!



Où retrouver Soheil Ayari cette année ?

Si vous avez envie de suivre les aventures de Soheil Ayari en compétition, sachez que vous pourrez le suivre en championnat de France GT Tour. Il participera à cette épreuve au sein de l'équipe Sport Garage avec comme coéquipier Nicolas Tardif et Maxime Pialat à bord d'une Ferrari 458.


REMERCIEMENTS

Nos plus vifs remerciements au circuit de l'Ouest Parisien qui nous a accueillis pour la première fois avec la plus grande gentillesse.

Le circuit d'Ouest Parisien est situé en Eure & Loir (28) à quelques kilomètres de Dreux. Il vous propose de multiples animations dans un environnement privilégié, dont des stages de pilotage de la marque Pro'pulsion.

Tel : 02 37 62 50 00

www.circuitouestparisien.com