Une proposition de loi émanant d'un élu UMP des Pyrénées Orientales souhaite interdire la conduite de véhicules de plus de 6 chevaux fiscaux aux jeunes conducteurs.
Cette proposition de loi est soutenue par 30 députés rangés derrière François Calvet qui dit vouloir protéger les jeunes conducteurs, les plus touchés par les accidents de la route, en leur interdisant la conduite de véhicules jugés trop puissants. Cette mesure d'interdiction serait valide durant trois ans (!!), soit la période probatoire des jeunes conducteurs un peu à la manière des motards dont les détenteurs du permis sont interdits de grosses cylindrées.
Véritable souci de sécurité ou mesure purement démagogique, il est légitime de se poser la question tant l'application de ce type de loi peut poser problème. Quid des commerciaux (ou autres salariés devant utiliser des véhicules d'entreprises) dont les véhicules de fonction dépassent les 6cv, quid des familles dont le budget ne permet d'acheter une auto exclusivement réservée à leur enfant et qui prête la voiture familiale et quid de la réelle non dangerosité des véhicules de moins de 6 cv (et par conséquent de la réelle dangerosité des véhicules de plus de 6 cv !) supposée par cette proposition ?
Bref, l'archétype de la fausse bonne proposition, non ?
via autoactu