C'est ce que révèle le dernier rapport annuel adopté par la commission européenne. -11,8%, c'est le pourcentage de diminution des émissions de CO2 des voitures particulières neuves commercialisées dans l'Europe des 15 entre 1995 et 2003.

Ce constat traduit la prise de conscience et l'engagement de l'industrie automobile dans la diminution de la pollution. Cependant si les constructeurs proposent des modèles de plus en plus "propres", tout n'est pas gagné pour autant et les efforts doivent s'intensifier pour respecter les engagements des accords de Kyoto. Objectif final 120 g/km d'émission de CO2, en 2003 ils étaient de 165. L'intensification du trafic n'aide pas. Ainsi le secteur des transports routiers représente un cinquième des émissions - les voitures particulières 50% - qui ont ainsi augmentées de 22% depuis 1990.

Même si nous sommes sur la bonne voie, le chemin est encore long et beaucoup reste à faire.

Wilfried Bousquet