Depuis son lancement en France, en juin 2005, la Dacia Logan, modèle lowcost de Renault, n'en finit plus d'étonner son monde. Après 13 800 exemplaires écoulés en seulement 8 mois, la petite roumaine étend sa gamme en proposant aujourd'hui une version diesel. Caradisiac a testé la Dacia Logan 1.5 Dci 70 ch. sur les bords de Loire.

Essai - Logan 1.5 Dci 70 ch. : le diesel le moins cher du marché

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Dacia Logan

104 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Dacia Logan

Juin 2005

Avec le succès rencontré en essence (1.4 et 1.6 Mpi) : 13 800 exemplaires écoulés en seulement 8 mois, l'arrivée du diesel devrait encore booster les ventes de la filiale roumaine de Renault.
Aujourd'hui la Dacia Logan reçoit le 1.5 Dci 70ch actuellement en place sous le capot des Renault Clio III , Kangoo et Modus. Si les bons résultats sont au rendez-vous, une version plus puissante de ce bloc (85ch) pourrait faire son apparition en fin d'année. Avant l'arrivée d'une déclinaison break prévue pour début 2007 sur la base du Showcar Logan Steppe présenté cette année à Genève.
Essai - Logan 1.5 Dci 70 ch. : le diesel le moins cher du marché
En quelques chiffres, la Logan, c'est 194 000 modèles vendus dans 40 pays à fin janvier 2006. Fort de ce succès commercial Renault a décidé d'étendre sa production en Iran, en Inde et au Brésil.
A ses débuts en France au printemps 2005, la Dacia Logan a surpris son monde. Malgré les 2 000 € d'écart avec les pays dits "émergents", où la Logan était commercialisée à 5 000 €, la clientèle française a eu le coup de cœur pour ce phénomène de société. Depuis le début de l'année, près de 5000 exemplaires ont trouvé preneur. Le premier facteur d'appel reste le prix, mais pas seulement car 72 134514880es propriétaires de Logan se sont orientés vers le haut de gamme (finition Lauréate). En France, la barre stratégique se rapproche donc plus des 10 000 € que des 7 500 € (1.4 Mpi). Etonnant certes, mais pas surprenant lorsque l'on se penche sur la clientèle type de la Logan. Car 74% des propriétaires de Logan étaient des acheteurs de véhicules d'occasion entre 8 et 13 ans. Cette cible a donc préféré mettre le prix et s'orienter vers du neuf bien équipé, tout en bénéficiant d'une garantie de 3 ans, plutôt qu'une occasion récente moins fiable.
L'autre gros avantage de la Logan, en dehors de son prix, c'est l'absence de concurrence. La roumaine joue seule dans une cour tarifaire dans laquelle la triplette [Citroën C1 Hdi 55 ch. (10 800 €), Peugeot 107 1.4 Hdi (10 800 €) et Toyota Aygo 1. D (10 800 €)], qui présente les prix les plus serrés du marché en diesel est dépassée.
Ne parlons pas non plus des citadines plus proches en terme de dimensions et d'habitabilité comme la Fiat Panda 1.3 Multijet 70 ch. (11 335 €), Hyundai Getz 1.5 CRDi (11 690 €), Kia Picanto 1.1 CRDi 75 ch. , (12 750 €), Volkswagen Fox TDi 70 ch. (11 220 €), littéralement submergées en terme de prix.