2 rappeurs de suite risque d'être difficilement digérable pour la majorité des lecteurs de Caradisiac. Prenons le risque, et après le rappeur Tyga et ses 2 voitures bolidées, voilà Mac Miller et sa grosse américaine.
L'américain qui a étudié dans le même lycée que Wiz Khalifa aime l'automobile, mais il cultive sa passion à la façon old school, et pas vraiment sur la même longueur d'onde que Tyga. Il a donc choisi une voiture reflétant son univers, ses aspirations et traduisant son attrait pour le cruising. Une Cadillac Deville de 1964.
L'auto n'est plus vraiment d'origine. Elle reçoit une personnalisation classique mais efficace. On distingue tout d'abord la remise à neuf de la carrosserie avec une peinture vert pétant. Les chromes sont également remis à neuf, donnant l'impression que l'auto sort d'une chaîne de production. Les jantes prennent du galon. Trop peut être... Une suspension pneumatique se charge de poser l'auto au sol.
L'habitable est profondément remanié pour accueillir une sono conséquente. Heureusement seul le coffre est sacrifié en accueillant boomers et amplis. L'habitable reçoit discrètement l'installation sono, sans dénaturer le style ni l'ergonomie d'origine. Mais les évents positionnés sur le tunnel central en disent long sur la puissance des bass qui doivent s'échappent de ce cabriolet.