;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Mazda>Gamme 626>626>Fiche fiabilité


Mazda 626 (De 1983 à 2002)

Cailliot Manuel

Publié dans Guide fiabilité > Autres actu fiabilitéAugmenter la policeDiminuer la police

par

Mazda-40128.jpg

Dates clés

Calculer la cote de ce véhicule

Sommaire de la fiche


1. En bref

Cette berline, dernière représentante d'une très longue lignée chez Mazda, a longtemps incarné la solidité automobile. Elle n'était pas forcément passionnante à conduire, mais séduisait ses propriétaires sur la durée, en raison de la quasi-absence de soucis mécaniques et de l'endurance extrême de ses pièces d'usure. Hélas, avec cette ultime génération, le tableau s'est gâché : la voiture est restée peu intéressante à conduire, voire a régressé sur ce point, avec un manque de sex-appeal vraiment flagrant, et sa qualité générale a marqué un net recul, comme le montre de façon évidente sa finition intérieure, très largement économique.

Caradisiac a aimé

  • L'habitabilité
  • L'équipement
  • Le comportement routier
  • Le volume intéressant du break

Caradisiac n'a pas aimé

  • La conduite sans saveur
  • Les motorisations sans vie
  • L'insonorisation
  • Le confort passable
  • La motricité

Nos versions préférées

  • (2) 2.0 VTX 5P
  • (2) 2.0 DITD 110 CH GTX CLIM 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le volume intérieur de la version break : important, ce qui est très pratique. De surcroît, le break offre la possibilité de rabattre totalement le dossier du siège avant droit pour embarquer les objets très longs.
  • L'équipement : il va du convenable au très complet. Cependant, pas de gadget moderne.
  • Le comportement routier : il reste relativement serein sur route sèche, et peut juste exiger un peu plus de vigilance sur le mouillé.

Ce qui peut vous faire hésiter

  • Le peu de plaisir à son volant : la conduite est terne, l'environnent dans lequel le conducteur se situe sans charme et la décoration grise uniforme de l'ensemble n'inspirent pas une franche gaîté.
  • Les moteurs : entre les mécaniques à essence qui manquent cruellement de puissance et de caractère, et les diesels qui sont avant tout sonores et vibrants, le tableau n'est pas joyeux. Pas un seul moteur dans la gamme pour égayer un peu le tableau, ce qui de la part d'une marque comme Mazda est tout de même étonnant.
  • La finition intérieure : très médiocre traitement de l’habitacle, surtout avant les timides retouches de janvier 2000 : tous les plastiques sont rigides, même le haut de la planche de bord qui, normalement pour un modèle de ce gabarit, devrait être rembourré.
  • Le revêtement des sièges : suivant les versions, un tissu basique, un velours très ras ou un cuir (rare) de médiocre facture.
  • Le confort : la suspension gomme mal les irrégularités de la chaussée et, surtout, les sièges sont mal dessinés. Le dossier des sièges avant est trop plat. La banquette apparaît d'un dessin et d'un rembourrage très sommaires.
  • L'insonorisation : elle n' pas été très soignée. Ce qui devient un réel handicap sur les diesels qui se montrent anormalement bruyants à l’accélération et se montrent trop prolixes en vibrations au ralenti.
  • La motricité : malgré la gamme de puissance très limitée, les roues avant patinent vite sur le mouillé, et l’antipatinage n’arrange pas les choses à tous els coups. Il se déclenche avec retard et les roues avant cirent.
  • L'accoudoir central avant : il se montre extrêmement gênant pour conducteurs conduisant près du volant ou mesurant moins d'1,70 m : le levier de vitesse est implanté assez en arrière, et le coude gauche cogne contre l'accoudoir, même lorsqu'il est replié. Ce qu oblige à une gymnastique du poignet assez fastidieuse.
  • Les manettes de réglage de sièges avant : elles sont tellement proches de la carrosserie qu'elles sont difficilement accessibles.
  • Les ceintures arrière : elles ont été calculées trop courtes pour que soient fixés certains sièges bébé.
  • La radio : réception très moyenne, nombreux parasites.
  • L'antenne radio : de type télescopique, ce qui est vraiment daté pour un modèle de cette génération.

3. Budget

Achat / Cote

Fourchette de prix assez basse. Même si ce modèle est peu répandu, il souffre d'une désaffection caractérisée. Les berlines à essence sont les pus pénalisées par la décote, ce qui les rend financièrement très avantageuses à l'achat. Le break présente des cotations un peu plus soutenues.

Consommation

Les versions à essence consomment peu dans l'absolu, mais attention : étant donné le niveau très modeste de leurs performances, elles engloutissent tout de même trop de carburant ! Les diesels sont réellement sobres.

Assurance

Primes légèrement plus élevées que la moyenne des françaises de la catégorie.

Prix des pièces

Prix exorbitant de certaines pièces, même si Mazda a gommé certains excès complètement délirants constatés précédemment.

Entretien

Visites d'entretien tous les 15 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 90 000 km (moteur à essence) et 100 000 km (moteurs diesels).

4. Fiabilité

Description

La totale tranquillité d'utilisation permise par les précédentes générations de 626 se trouve ici un peu écornée. Le taux d'incidents techniques est en légère hausse et la durabilité des pièces d'usure n'est plus tout à fait ce qu'elle avait été, même si elle demeure encore favorable dans l'ensemble.

Pannes lourdes ou immobilisantes

  • Les risques de pannes graves –tout au moins pour celles qui pérsentaient un certain caractère répétitif – ont fait l'objet de rappels par la marque (voir paragraphe "Rappels et rectifications en concession")

Autres pannes ou faiblesses

  • Moteurs à essence. Possible faiblesse du câblage haute tension (fils de bougies) à partir de 90 000 km. Remède : câblage à remplacer.
  • Système antipatinage “TCS”. Fonctionnement parfois incohérent : le patinage des roues avant motrices n’est pas empêché en cas de forte accélération.

Aspect extérieur

  • Joints de portières. Découpe imparfaite et fixation négligée aux angles : tendance à se coincer à la fermeture des portières, risque d'endommagement au bout de 4-5 ans. Une amélioration a été apportée, mais seulement partielle, à partir de février 1998.
  • Phares. Vibrations sur mauvaises routes. Une amélioration a été apportée, mais seulement partielle, à partir de janvier 2000.
  • Antenne radio. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, mauvaise fixation de l’embout en plastique noir situé à l’extrémité de l’antenne radio : il peut se détacher lorsqu’on la déplie.

Finition intérieure

  • Mobilier intérieur. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, qualité d'origine médiocre des plastiques et vieillissement moyen. L’airbag passager est dissimulé sous un couvercle mal raccordé.
  • Vitres latérales. Claquement sec à la remontée. Causé par l’épaisseur des joints d’encadrement qui, l'hiver, ont tendance à coller.
  • Boîte à gants. Souci de fermeture.
  • Bruits parasites. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2000, bruits divers, notamment en provenance de planche de bord, grésillements marqués sur le haut de la console centrale.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord

  • Radio. Quelques dysfonctionnements perturbent son fonctionnement.

Rappel et rectification en concession

  • Moteurs à essence. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2000, risque d'endommagement et de rupture accidentelle de la courroie de distribution. Causé par une imperfection du tendeur de courroie. Rappel à l’automne 2000 : tendeur remplacé, ainsi que la courroie si elle présente le moindre signe d'usure. 1 543 voitures en France, 48 179 au total.
  • Moteur diesel. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 1998, risque de dérèglement de l’alimentation du moteur. Causé par la défaillance de la soupape distributrice de la pompe d’injection. Rappel à l’été 1998 : remplacement de la soupape.
  • Moteur diesel. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2000, risque de rupture accidentelle de la courroie de distribution. Rappel à l’automne 2000 : courroie de distribution remplacée systématiquement. Afin de prévenir un risque de rupture accidentel de la courroie. 2 800 voitures en France, 16 966 au total.
  • Feux stop. Sur une partie des modèles fabriqués jusqu'en juin 1998, les feux stop fonctionnent mal. En raison d'une défaillance du contacteur situé sous la pédale de frein. Les voitures ont été en principe rectifiées par les concessionnaires lors des passages en révision.

Après-Vente

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : (2) 2.0 VTX 5P


Ce 4 cylindres correspond mieux à la voiture que les 1.8 trop peu puissants. Mais ce n'est en aucun cas un foudre de guerre. Et cette motorisation est peu répandue.

Commercialisation :

2000

Puissance fiscale :

9

Puissance réelle :

115 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : (2) 2.0 DITD 110 CH GTX CLIM 5P


Avec 10 ch de plus depuis 2000, le moteur diesel progresse un peu en performances, mais pas en agrément. Et il se signale toujours par une consommation des plus raisonnables. Equipement et surtout finition se voient un peu améliorés sur cette version de seconde partie de carrière.

Commercialisation :

2000

Puissance fiscale :

7

Puissance réelle :

110 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Pour en savoir plus sur Mazda 626

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 11 Mai 2009 à 21h17

    bonjour moi jaimerais faire un echange entre une clio ou une 306 avec la mazda 626 eb bon etat

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Février 2011 à 18h31

    Bonjour,

     
    je suis l'heureux proprétaire d'une 626 break 2.0 essence de 1998.
    200.000 km au compteur et toujours pas le moindre pépin (à part les plaquettes de freins, TOUT est d'origine).

     
    Sûr que c'est du rustique ! Mais toujours pas un couinement dans l'habitacle au bout de 13 ans !
    L'entretien est réduit au strict minimum et il est possible de faire soi-même 90% des interventions.

     
    Le 2 litres essence est extrêmement agréable à conduite, très souple à bas régime et bien vivant quand on monte dans les tours.
    La tenue de route est tout à fait honnête sur sol sec. Sous la pluie, il vaut mieux lever le pied et les pneus doivent être de qualité raisonnable sous peine de se retrouver avec une savonnette.
    Consommation moyenne : environ 8,5 litres.

     
    Pour moi, c'est un des meilleurs véhicules pour les petits budgets. Les prix d'achat sont souvent ridicules et les coûts d'entretien réduits au strict minimum.

     
    A bon entendeur ...

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Mars 2011 à 16h20

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    j"ai la m6 au kilometrage 180000km tu offre kwa de mieux la clio c"est de la merdre alors propoz mieux adjiboud@yahoo.fr

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 25 Mars 2011 à 00h22

    la 626 est très fiable très peu d'ennuis mécanique, mais la pièce d'origine c'est une ruine pour les petits budgets. J'ai une soupape d'échappement qui pète et le mécanisme du lève vitre avant gauche qui s'est usé. Conseillez-moi une adresse pas chère

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Septembre 2011 à 10h32

    Moi j'ai une 626 2002 2l turbo d aucun soucis, je ne suis pas en accord avec les critiques , je suis mécano auto et croyez moi je n'ai jamais vu un vl qui garde ses pièces d'usures aussi longtemps dans cette catégorie!
    200.000.km avec les étriers de freins ,le démarreur,l'alternateur et démarrage aussi instantané à 197.000km ! DU JAMAIS VU! la critique est facile quand on roule 1/2h au plus mais sur 10 ans la 626 n'a jamais changé de comportement au freinage ni en tenue de route en virage avec ses pièces d'origine! les françaises sont bonnes mais on finit par changer TOUS les organes périphériques à 145000km alors forcément le vl fait des Km mais pas avec ses pièces premières! Mazda est robuste ,et FIABLE! batterie 10Ans! ampoules 10ans! freinage 10 ans (hors plaquettes)! aucune panne électriques!aucune fumée à 200.000km ! du jamais vu et j'ai 45ANS! je reprendrai une MAZDA!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 21 Décembre 2011 à 20h26

    Salut a tous,
    J'ai une 626 diesel turbo et 270000 km ! Pas un pepin, toutes les pieces sont d'origine. Je l'aime cette bagnole (pourtant motard :). Trés sobre, je fais plus de 1100 km avec le plein, en conduite mixte, et en conduisant "normalement" c'est à dire sans tenter le record de distance au litre, souvent j'ai besoin des chevaux et je les convoques ! Et ils arrivent !
    Un peu bruyante au ralenti et accélération, c'est vrai. Le joint d'une porte arr est plié... c'est vrai.
    Les etriers de freins arr sont à remplacer pour cause de beaucoup de montagne, donc bouffés par le sel... (cependant rien a dire au freinage (excellent), seul le frein à main ne fonctionne plus à cause de ça).
    Sinon rien à dire, quand je la retrouve (j'ai une Clio et une AX essences, et un Master 2.2dti), j'ai toujours un petit sourire. C'est mon vieux coucou qui tourne comme une horloge et qui ne m'a jamais laché. C'est mon Faucon Millenium à moi ! On a traversé l'Europe elle et moi, plusieurs fois d'un bout à l'autre et sans discontinuer...
    Tenue de route nickel. Batterie d'origine. Tout est d'origine.
    Et quand j'ai un nouveau vehicule, je lui fait un "stress-test" : freinage d'urgence, decrochage en virage, etc... Eh ben c'est mamie qui m'a bluffé ce coup-ci, avec son gabarit pepere 5 portes diesel...

     
    Ah si, la fermeture centralisée fait un bruit affreux, mais fonctionne.
    (Comment ça pas de vitesse-lumière ??? :- )

     
    Oliv du 71

    Alerter Répondre

  • Par stephantell le 03 Janvier 2012 à 10h21

    :jap:Bonjour,

     
    J'ai une Mazda 626 2.0L GLI x BVA de 1993 qui arrive à 200.000 kms dans un
    état impeccable, tout fonctionne, elle tourne au ralenti à 500 tours on est dedans ou à coté le moteur est inaudible, pas de vibration, cette auto est extraordinaire, tres agréable à conduire, malgré des reflexions lues ci et là que je ne partage pas du tout...ça fait 5ans que j'ai le même plaisir à conduire ma Mazda. j'ai un seul probleme, et il est de taille !!!

     
    J'ai remarqué que, quand je démarre le moteur et que je roule les premières centaines de mètres,
    et à condition de ne pas dépasser les 30 km/h env, la boite fonctionne correctement
    sur les quatre rapports, et «hold» ne clignote pas...
    je peux même actionner le bouton pour l'activer et le couper, et tout fonctionne,
    je reviens sur « S » avec le levier ou sur « L » et la boite rétrograde sans problème..
    mais sitôt que je dépasse 35 / 40 km/h « hold » se remet à clignoter
    et la fonction « hold » ne se fait plus....

     
    alors, avant d'en arriver là, des que le moteur était chaud, je n'avais plus ce probleme de "hold" qui clignote, et tout marchait admirablement..
    cette fois c'est fini...elle tourne sur trois rapports et je peux pas trop dépasser le 90 km/h ...

     
    voilà, le problème je pense que ce diagonostique est le bon et j'aimerais avaoir votre avis, si ça vaut la peine de prendre le risque de réparer, avec le coût de l'intervention qui va m'emmener, j'imagine sur 2000 3000 € ...

     
    ce serait sympa que je puis avoir quelques avis sincères, s'il vous plait..

    Alerter Répondre

  • Par stephantell le 03 Janvier 2012 à 10h24

    tu devrais commencer par contrôler l'électrovanne qui commande ton 4ème rapport.

     
    elle est sur le bloc hydraulique, tu doit en avoir 4 ou 5 identiques, une par rapport.

     
    essai d'en contrôler la résistance déjà avec un multimètre sans ouvrir la boite, juste par le connecteur du faisceau qui rentre dans la boite. la résistance des 4 ou 5 électrovannes doit être identique!
    mais pour ça il te faudrait trouver le schéma élec de ta boite.

     
    et si c'est bon il faut évidemment contrôler que le faisceau élec entre le calculateur et la boite soit OK.

     
    si jamais tout ça déjà OK, quand même essayer de les remplacer ou interchanger si c'est possible et faire un essai.

     
    ou sinon ça peux être un problème mécanique dans la boite! (usure d'une pièce) mais beaucoup plus rare!

     



    Tu as une pompe pour mettre en pression la boite qui peut etre fatigué avec le temps.

     


    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 14 Mars 2012 à 23h43

    Magnifique voiture à l'allure humble et impersonnel pourtant, 364 000 km bientôt, 160 km_h à l'aise et en gpl...conso de 9,3L en gpl à 130km_h,ou 7,5 litre en essence, fait une fois courroie distri + pompe eau (pour rien car etat nickel!), et deuxieme fois juste courroie, c'est mon deuxieme jeu de plaquettes , heuu les bougie de marque denso tiennent 80000 bornes , kit necam koltek en gpl,filtre huile une fois l'an^^ je l'aime, et j'en ai marre aussi elle ne veut pas me lacher pour que je change...
    mazda 626 LTX gpl année 98,on est en 2012!les seuls fois ou je me rends au garage c'est por mettre des pneus! pourquoi les française ne font pas aussi bien, dommage ....

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 02 Juillet 2012 à 14h00

    Mazda 626 ditd 110 année 2002
    excellente fiabilité, aucune panne ou pièce changée à 170 000km, plaquettes de frein d'origine, juste vidanges, ampoules de phares, une distri et pneus.
    Conso réelle mesurée entre 5 litres et 5,5 litres suivant conduite, même en allumant...
    Plus performant et sobre qu'un HDI 90 ou 110, et surtout robustesse incomparable, tout fonctionne parfaitement et ne s'use pas !!!
    Alors oui, c'est plus bruyant qu'un diesel moderne (pas de rampe commune) mais c'est aussi performant (perf comparable à une C5 hdi 136 par ex) et aussi sobre que les berlines modernes, qui bouffent des volants moteurs, des embrayages, des pneus, de l'electronique...
    Conduisant beaucoup et pas mal de voitures différentes, c'est le meilleur choix ENCORE AUJOURD HUI pour rouler peinard et pas cher.
    Quand je la lave on me demande si elle est neuve, elle a dix ans et je me marre en pensant à la 206 1L4 HDI et la Xantia HDI 2002 que j'use aussi et qui ressemblent à des épaves couinantes...
    Et après l'automobile Française est en crise...
    à moins de 5000€, une voiture performante (0 à 100 en 11 sec) sobre (5l2 de moyenne) Fiable, confortable, intérieur vaste,4 VE, clim, qu'est ce qu'on va acheter neuf à 20 000€ franchement ?

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Publicité : Ne manquez pas

(Publicité)
 

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Donnez votre avis sur votre voiture