Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Mini

Publié dans Guide fiabilité > Autres actu fiabilité

par

Dates clés

  • Commercialisation : septembre 2001 à octobre 2006 - Versions cabriolet : juillet 2004

Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Elle a réussi un succès fracassant sur le marché. Partie d'une simple réplique – agrandie – de son illustre aînée britannique née en 1959, elle a su offrir au regard un visage sympathique et attrayant qui a provoqué l'adhésion quasi unanime du publique. Et elle est devenu un petit objet roulant très snob, très convoité, souvent paré de décorations qui rendent chaque exemplaire plus ou moins unique. Un succès sur toute la ligne, qui impose en occasion des prix particulièrement élevés, et que n'a égratigné que quelques soucis de jeunesse largement reconnus et corrigés depuis.

Caradisiac a aimé

  • Son look
  • Les personnalisations possibles
  • L'équipement
  • Les commandes
  • Les qualités routières

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les prix
  • L'accès à l'arrière
  • Le coffre minuscule
  • Le confort ferme
  • Le bruit de l'assistance de direction

Nos versions préférées

  • 1.6 COOPER S 170 CH PARK LANE
  • 1.4 D ONE PACK

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Son style : la parenté esthétique avec son illustre aînée est flagrante. Mais ce n'est pas qu'une pâle copie : le designers lui ont octroyé un dessin travaillé, jusque dans les moindres détails.
  • Sa personnalisation : non seulement sa ligne est très typée mais de surcroît il a été possible à l'acquéreur initial de sélectionner tout un lot de peintures et d'accessoires, qui personnalisent leur exemplaire. Carrosserie parfois bicolore, ou avec de multiples motifs colorés. Ce qui donne au final des voitures très typées, rarement identique les unes aux autres.
  • L'habitacle : lui aussi traité avec un évident souci du design, et accessoirement très bien fini pour un modèle de cette catégorie. En particulier, la palette des matériaux d'habitacle ne respire pas l'économie à outrance.
  • La fiabilité : aucun rapport avec la qualité de construction de son ancêtre. Il s'agit ici d'une voiture moderne, bien conçue et très bien fabriquée.
  • L'équipement : dotation complète, surtout sur les “Pack” et les Cooper ; celles-ci offrent, en plus des airbags frontaux/ latéraux et du freinage ABS, une climatisation manuelle, un système audio perfectionné et un volant cuir. De très nombreuses voitures son dotées d'options.
  • Les commandes : claires et bien implantées. La collection de boutons sur la console centrale est impressionnante mais ils sont bien repérés et, assez vite, se manipulent avec évidence.
  • Les qualités routières : ce modèle se conduit avec facilité et sécurité. Grande efficacité pour les amateurs de rythme plus rapide. Réactions équilibrées. Réel talent dans les enchaînements de virages. Même sur sol mouillé, la tenue de route demeure excellente.

Ce qui peut faire hésiter

  • Les prix : toujours assez élevés
  • L’accès vers l’arrière : il est assez malaisé. Les dossiers des sièges avant ne reprennent pas leur place après avoir été inclinés.
  • Le coffre : si vous n'avez que peu de bagages à transporter, vous n'aurez pas à vous plaindre. Sinon, vous trouverez son volume bien limité.
  • La boîte automatique : c'est une “CVT” à variation continue, pas très prolixe en agrément. De plus, le conducteur doit composer avec la lenteur de ses réactions.
  • Le confort : plutôt ferme côté suspension. Surtout sur les modèles dotés de roues à grand diamètre. Les sièges offrent un confort limité, notamment aux places arrière.
  • Les essuie-glaces : ils semblent d'une conception ancienne. Leur efficacité n'est que moyenne et leur vitesse de fonctionnement trop lente ; devient vraiment gênant sous forte pluie.
  • Le bruit de sa direction assistée : sur toutes les versions essence, l'assistance émet un bruit zonzonnant systématique, perceptible surtout à petite vitesse ou en manœuvres, qui s'entend déjà bien à bord et peu même étonner à l'extérieur. Ce n'est pas une panne. C'est le bruit "normal" de cette assistance électrique.

3. Budget

Achat / Cote :

Pas de cadeau à attendre de la part des vendeurs. La Mini a une grosse cote d'amour et en profite pour se négocier au tarif fort. Et plus encore en cabriolet. La diesel, fort peu répandue car peu demandée en neuf, bénéficie d'une plus forte demande en occasion, ce qui fait monter ses cours. La quasi totalité des modèles présente des enrichissement d'équipement ou de présentation, qui font monter les prix mais rendent dans tous les cas l'évaluation plus délicate que pour un modèle couramment livré "brut".

Consommation :

Dans la moyenne pour le niveau de performances. Version diesel assez sobre. Il n'existe aucune version particulièrement sobre parmi la gamme à essence.

Assurance :

Un peu chère, en accord avec le standing de l'engin. Tarifs alourdis pour la version cabriolet.

Prix des pièces :

Plus élevés (20 à 30%) que la moyenne de la catégorie pour les pièces courantes. les organes plus lourds sont jusqu'à deux fois plus chers. Les modèles dotés de grandes roues optionnelles imposent un budget pneu sensiblement alourdi.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Pas de courroie de distribution, mais une chaîne sans remplacement périodique à opérer.

4. Fiabilité

Description :

Ce modèle n'a fait appel à sa sortie à aucun organe existant : c'était 100% de l'inédit, et cela s'est traduit par une mise au pont assez imparfaite à ses débuts. Heureusement, la base n'était pas malsaine et BMW, qui a entièrement orchestré la conception et l'industrialisation sur le sol anglais, a corrigé très correctement le tir. Le bilan n'a évidemment aucun rapport avec ce que réservait la Mini historique qui, elle, était truffée de défauts assez chroniques. Rien de tel ici. Les premiers modèles ont été victimes de pas mal de défauts, mais la voiture a tellement été encadrée en après-vente par des opérations de rappel ou des campagnes de rectification en concession que ces exemplaires du début ne sont pas forcément à fuir. Il faut juste que les remises à niveau techniques aient bien été opérées.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteurs à essence. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mars 2003, risque de perte de puissance brutale ponctuelle et/ou absence de réponse à l'accélérateur ; dues au potentiomètre de papillon moteur ou au faisceau électrique du moteur.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur diesel. Sur les modèles 2003, problème de démarrage à chaud.
  • Moteur diesel. Quelques avaries de turbo, à des kilométrages très variables, et qui obligent à un remplacement.
  • Boîte de vitesses manuelle. Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 2001, difficulté à engager la marche arrière et la 5ème, en particulier à froid. Le phénomène n'est pas inquiétant, il s’atténue puis disparaît avec le kilométrage.
  • Boîte de vitesses automatique. Un manque de progressivité, une tendance à brouter en 1ère et en marche arrière, et quelques à-coups lors des changements de rapports (surtout en mode manuel). Possibles aléas dans la gestion de passage des rapports automatiques. Tout cela causé par un souci de gestion électronique. Nécessite une reprogrammation mais parfois un remplacement du boîtier de gestion électronique.
  • Direction. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2004, possible grincement au niveau de la colonne de direction (dans sa partie supérieure) sur mauvaise route et en braquages. Dû au contact entre le garnissage supérieur et le garnissage inférieur de la colonne, d'une part, et la partie supérieure de la colonne, d'autre part.
  • Tenue de cap. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mars 2002, possible tendance à tirer à gauche. Le phénomène est variable suivant les modèles ; il est surtout ressenti sur les voitures chaussées de pneus très larges) ; suivant les versions, rappel ou rectification à la demande des clients ; contrôle et correction des géométries des trains avant et arrière ; montage si nécessaire de nouvelles jambes de suspension.
  • Pneus avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2003, quelques cas d'usure prématurée. Causé par le couple de serrage des biellettes de direction. Nécessite le serrage des biellettes avec un réglage train avant si besoin.

Aspect extérieur :

  • Capot moteur. Il est d'un seul tenant et englobe une partie des ailes. Il souffre d'un décalage plus ou moins marqué suivent les voitures. Se perçoit à l'interstice trop large le long de sa ligne d’ouverture et au décalage des entourages d’aile en plastique noir, à cheval entre capot et ailes. Amélioration progressive au fil des ans, en résultat quasi parfait depuis 2004. Sur les exemplaires précédents, il est possible de le faire re-ajuster en concession.
  • Joints. Le caoutchouc d’encadrement de portière s'use à partir de 10 000 km sur son angle et peut se déchirer à la longue, car la portière frotte toujours au même endroit lors de sa fermeture).
  • Capote (cabriolet). Sur les toute premiers exemplaires de l'été 2004, quelque soucis d'ajustement de la capote à la fermeture : elle est mal calée sur les joints. La vitre latérale arrière gauche ne rentre pas dans le joint. Celle-ci passe à côté du guidage et (ou), lorsque la capote est fermée, il se produit une collision entre la toile de capote et la carrosserie au niveau du pied arrière. Sur la tringle dans le pied milieu, le boulon à rotule est détaché de la tringle (compression pas assez forte), de sorte que le support est brisé. En après-vente, changement du support de joint/rail de joint, avec une nouvelle référence disponible depuis septembre 2004.

Finition intérieure :

  • Finition/Assemblage. Un certain relâchement dans les fixations du mobilier intérieur sur les premiers modèles. D'où des vibrations et grésillements en divers endroits de l’habitacle, variables suivant les voitures, parfois très prononcés. Bruits sur les fixations des dossiers de sièges arrière, tablette arrière, serrures de portières, hayon (mauvais réglage, qui peut aussi provoquer une impossibilité d'ouverture) ; grésillements en provenance de la planche de bord ; grincement du toit ouvrant (option) sur le caoutchouc d'étanchéité, surtout lorsqu'il est en position fermée. Amélioration progressive depuis 2002.
  • Rétroviseur intérieur. Légères vibrations chroniques du miroir.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Instruments de bord/voyants. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, désordres assez fréquents au tableau de bord : défaillance du compte-tours et de l’indicateur de température extérieure, allumage inopiné du voyant d’ABS et du témoin d’huile. Tout cela causé par un problème de faisceau électrique et/ou de connecteurs.
  • Témoin d’airbag. Allumage inopiné, alors que l'airbag peut tout à fait fonctionner à bon escient en cas de choc. Causé par un défaut sur le contacteur du faisceau de prétensionneur de ceintures de sécurité situé sous les sièges avant. Amélioration usine apportée en 2005. Des kits de réparation sont disponibles en après-vente.
  • Climatisation. manque de puissance / bruits du climatiseur. Causé par l'encrassement dans le système de refroidissement du climatiseur (présence de petites particules dans la conduite haute pression entre le condenseur et l'évaporateur, ce qui encrasse le détenteur).
  • Climatisation. Risque de panne totale de la climatisation. Causé par un problème sur les interrupteurs de commande de climatisation.
  • Radio. Réception radio moyenne, parasites. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2002, possibles coupures de son dues au RDS ou au logiciel gérant la radio.

Rappel de rectification en concession :

  • Boîte de vitesses manuelle. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2002, la commande de la boîte de vitesses peut parfois devenir soudainement inopérante. Immobilise alors la voiture. Causé simplement par le déchaussement de la rotule d’articulation en bout de tringlerie de commande. Rappel en mai 2002 : pose d’une agrafe de maintien. 5 650 voitures en France, 38 700 au total.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en août 2001, bruit et jeu croissant du train avant. Causé par le mauvais montage de la rotule du bras inférieur de suspension. Rappel fin 2001: remplacement systématique des bras de suspension avant. 389 voitures en France, 7 817 au total.
  • Amortisseurs arrière. Sur les modèles fabriqués entre septembre et novembre 2002. Rappel en février 2003 : remplacement des vis de fixation inférieures des amortisseurs arrière sur la jambe de force. 1 356 véhicules en France,
  • Insonorisant moteur. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2002, mauvais maintien de l’insonorisant sous le capot moteur. Rappel en juillet 2003 : remplacement. 5 750 véhicules en France, 39 000 au total.
  • Embout d’échappement. Sur les premières Cooper S de 2002, embout chromé de l’échappement mal fixé. Rappel en juillet 2002 : resserrage ou, si besoin, remplacement.
  • Batterie. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, risque d’épuisement de la batterie. Causé par une consommation électrique maintenue, même contact coupé, en raison du dysfonctionnement du système de mise en veille des fonctions électriques à l’extinction du moteur. Rappel au printemps 2002 : contrôle, avec remplacement éventuel de l’autoradio (la commande de mise en veille des fonctions électriques est interne au poste). 1 200 voitures en France.
  • Fonctions électriques/électroniques. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2002, nombreux soucis : ouverture électrique du hayon, verrouillage central, lève-vitres, allumage du plafonnier, allumage de l’éclairage de coffre ; dû à un écoulement d’eau l'unité qui gère les fonctions électroniques à bord, le BC 1 (Bord Computer 1), situé près du montant de pare-brise gauche. L'écoulement d'eau provoque la corrosion d'un connecteur. Adoption en usine d'une nouvelle serrure électrique de hayon en novembre 2001. Et, surtout, rappel en juin 2002 : pose du cache et remplacement du BC 1. 1 781 voitures en France, 41 480 au total.
  • Odeurs à bord. Sur les modèles fabriqués entre le 25 juin et le 3 juillet 2002, fortes odeurs d’essence pénétrant dans l'habitacle. Causées par la trop faible épaisseur et à la porosité de la paroi de la tubulure de remplissage du réservoir. Rappel à l'automne 202 : tubulure remplacée.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Prise en charge hors garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

5. Meilleures versions

En essence : 1.6 COOPER S 170 CH PARK LANE

Par rapport à la précédente version 163 ch, le moteur a été plus profondément retravaillé que ce que laisseraient penser les 7 ch supplémentaires. Les performances chiffrées progressent un peu mais c'est surtout l'agrément ressenti qui est transfiguré.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 11
Puissance réelle : 170 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En diesel : 1.4 D ONE PACK

Greffe un peu tardive d'un petit diesel provenant de Toyota. Une arrivée bienvenue au chapitre consommation, et une adaptation mécanique correcte. Cependant, le niveau de performances reste modéré.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 75 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Modèles concurrents

 
Inscription à la newsletter

Mots clés :

En savoir plus sur :
Mini Mini 2 3p

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte

Lire les commentaires

Par Anonyme

j'aimerai savoir ou je peux trouver la meme fiche de rensignement mais cette fois concernant les modeles de la serie 2 commercialisé apres 2006. merci d'avance.

Par Anonyme

bonjour, je m'intèresse amplement à ce vèhicule, j'aimerais connaitre le prix cordialement

Par Anonyme

salut j'aimerais savoir le prix de la nouvelle mini cooper s clubman 1.6 l/100  et diesel

Par Anonyme

j'aime bien cete voiture mais elle est surcoté

Par

La Mini est une voiture très attirantes par ses lignes mais c'est un achat coup de coeur et non pas raisonnable. Elle n'est pas habitable, n'est pas confortable et surtout est très chère, alors mieux vaut se tourner vers une Fiat 500 plus spacieuse, presque 20 centimètres plus courtes, avec un coffre plus grand de 20 litres et surtout moins cher.

Par Anonyme

Bonne bouille la 500, mais ça reste un chassis de Panda et la finition Fiat en prime (plastiques...), fait pas rêver !

Par Anonyme

mon fils a acheter cette voiture d occation a 40 oookms garantie constructeur 6 mois encore il a fait 20 000ks avec a eu des problemes a ramener la voiture plusieurs fois au garage pour des bruits a eu un gros probleme a la boite a vitesse na pas pu revenir au garage ou il a acheter la voiture dessuite car il est a 300kms du garage ou il a acheter la voiture mais la voiture était toujours garantie constructeur quand il a pu venir enfin au garage la garantie constructeur était passé de quesques jours et BMW MINI na rien voulu savoir pour deux raison première la garantie était passé alors que l avarie était avant la fin de la garantie segonde la voiture na pas était acheter en france ce qui est faux la voiture a bien était acheter en france mais pas chez BMW MINI mais dans un garage qui vend des voitures d occasion effectivement la voiture était immatriculé en allemagne mais je pense que je garage a le droit d acheter les voitures ou il veut c est pas notre probleme résultat boite a vitesse morte voiture qu on a payé dans le 15 000€ ,pour faire 20 000kms sa fait cher du kms véhicule a ne pas acheter car pas fiable et pas de garantie

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

mon fils a acheter cette voiture d occation a 40 oookms garantie constructeur 6 mois encore il a fait 20 000ks avec a eu des problemes a ramener la voiture plusieurs fois au garage pour des bruits a eu un gros probleme a la boite a vitesse na pas pu revenir au garage ou il a acheter la voiture dessuite car il est a 300kms du garage ou il a acheter la voiture mais la voiture était toujours garantie constructeur quand il a pu venir enfin au garage la garantie constructeur était passé de quesques jours et BMW MINI na rien voulu savoir pour deux raison première la garantie était passé alors que l avarie était avant la fin de la garantie segonde la voiture na pas était acheter en france ce qui est faux la voiture a bien était acheter en france mais pas chez BMW MINI mais dans un garage qui vend des voitures d occasion effectivement la voiture était immatriculé en allemagne mais je pense que je garage a le droit d acheter les voitures ou il veut c est pas notre probleme résultat boite a vitesse morte voiture qu on a payé dans le 15 000€ ,pour faire 20 000kms sa fait cher du kms véhicule a ne pas acheter car pas fiable et pas de garantie

je ne suis as dacord je n'ai jamais eu d'ennuis avec ma MINI d'occasion en 5 ans

Par Anonyme

C lequel le prix de cette voiture?

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

C lequel le prix de cette voiture?

presque ,15 000€

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte